Petit Jardin n°131 janvier 2018
Petit Jardin n°131 janvier 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°131 de janvier 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Grainesetplantes.com

  • Format : (190 x 272) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 1,3 Mo

  • Dans ce numéro : le Ficaire, une plante qui illumine l'ombre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
La ficaire Par Iris Makoto 10-20 cm 40 cm mars-mai mi-ombre/ombre -10°C Comment me mettre en scène au jardin ? Je peux remplacer la pelouse partout où l'ombre est trop dense et le sol trop humide pour qu'elle pousse correctement. En couverture de talus, je fais merveille, tout comme en bordure de bassin ou en prairies naturelles humides. Ficaire, qui es-tu ? Mon nom latin est Ranunculus ficaria, je suis une plante vivace, poussant spontanément dans les lieux ombragés, humides, souvent en bordures de routes, dans les prés sous le couvert de grands arbres, mais aussi dans les sous-bois et non loin des cours d'eau. Mon genre comprend quelques 300 espèces de plantes vivaces herbacées et de multiples cultivars dont la Renoncule des fleuristes fait partie. Mes feuilles vert franc en forme de cœurs sont disposées en rosette formant une touffe dense. Mes fleurs jaune étincelant apparaissent dès le mois de mars. Mes racines traçantes participent à ma réputation de'mauvaise herbe'envahissante car je m'étends assez rapidement, ce qui fait de moi un couvre-sol très intéressant en zone ombragée. Petit jardin Janv. 2018 Graines-et-plantes.com page 4 Comment me planter ? Plantez-moi au printemps à en emplacement ombragé dans un sol humide, riche et humifère. Vous pouvez aussi me planter en bordure de bassin sans souci, je formerai des tapis jaunes très ornementaux même si mes racines côtoient l'humidité stagnante. Lors de ma plantation, tassez bien la terre autour de mon collet en prenant garde de ne pas enterrer ma rosette de feuilles. Une fois bien installée, dans le milieu qui me convient, je ne nécessite aucun entretien et je peux même devenir envahissante. Comment m'utiliser à des fins médicinales ? Légèrement toxique avant séchage, je dois être utilisée avec précaution, bien que certains consomment mes feuilles en salades mais je provoque alors des maux d'estomac. Je suis employée depuis l'Antiquité pour soigner les ulcères et les hémorroïdes. Au Moyen-Age, on croyait même que le simple fait de me porter en amulette, soignait instantanément ces dernières. En suppositoires et en onguents, je suis effectivement très efficace contre les hémorroïdes.
Fiche technique Des fleurs tout l'hiver en intérieur Par Iris Makoto L'hiver est une saison fort grise qu'il est souhaitable d'agrémenter de belles plantes fleuries pour apporter un peu de gaieté dans nos logements. Exotiques, classiques ou graphiques, de nombreuses plantes se prêtent à cet emploi ! Les bulbes forcés Les plantes bulbeuses viennent orner la maison durant la mauvaise saison. Parmi elles, l'amaryllis (Hippeastrum) un gros bulbe (jusqu'à 25 cm de diamètre) produisant des hampes florales surmontées de grandes fleurs en trompette dont les coloris varient du rouge vif, au rose, en passant par le blanc. Il existe aussi des cultivars spectaculaires mouchetés, striés ou bordés d'une couleur faisant contraste. Choisissez votre bulbe du plus gros calibre possible pour espérer jusqu'à 6 hampes florales ! Les narcisses forcés et cultivés dans des vases de manière hydroponique offrent un spectacle enchanteur tout en diffusant un parfum envoûtant, tout comme les jacinthes qui peuvent quant à elles, être cultivées dans des vases à cols rétrécis spécifiques. Les plantes grasses Appréciant les expositions très lumineuses, certaines plantes grasses fleurissent une bonne partie de l'hiver et ne demandent que très peu d'entretien. C'est le cas du Kalanchoe blossfeldiana qui produit ses bouquets de fleurs aux tonalités éclatantes sur une très longue période. Rouge, rose, orange, jaune, c'est un véritable feu d'artifice qui illumine votre maison ! Le cactus de Noël (Schlumbergera truncata) est un sujet très intéressant pour les suspensions ou à poser sur un guéridon. Ses tiges segmentées et retombantes se couvrent de fleurs splendides aux alentours de la période des fêtes. Rouge, blanc, orange ou rose sont les couleurs les plus répandues. Les exotiques Le spathiphyllum est une des plantes d'intérieur les plus faciles à faire fleurir et refleurir abondamment. Un beau feuillage vert lustré et des inflorescences blanches très originales font partie des atouts de cette plante très facile de culture. Autre plante présentant des spathes, l'anthurim se plaira dans un lieu lumineux et chaud. Dans ces conditions idéales, il fleurira de longs mois durant ornant la maison de ses inflorescences rouges orangées. Belle exotique, le calathéa crocata aux épis de fleurs oranges contrastant avec un feuillage pourpre à souhait n'est pas difficile à cultiver et vous promet une longue floraison lumineuse sans grand entretien. Graphique à souhait, le phalaenopsis est une orchidée idéale pour souligner l'ambiance d'un intérieur design ou contemporain. Là encore, la palette de coloris est très étendue et vous en aurez pour tous les goûts ! Les classiques Appréciant la fraîcheur (pas plus de 16°C) l'azalée et le cyclamen sont deux plantes parfaites pour les intérieurs peu chauffés. Des arrosages réguliers, une bonne luminosité, et ces plantes déploieront leurs fleurs sur une longue période. Du blanc au rouge en passant par toutes les nuances de rose, votre appartement sera fleuri pendant l'hiver ! Petit jardin Janv. 2018 Graines-et-plantes.com page 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :