Petit Jardin n°128 octobre 2017
Petit Jardin n°128 octobre 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°128 de octobre 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Grainesetplantes.com

  • Format : (190 x 272) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 1,2 Mo

  • Dans ce numéro : le Muflier, une gueule de loup fort sympathique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Le muflier Par Iris Makoto 15 cm à 1,20 m* 10 à 30 cm mai-septembre soleil -3°C (*) selon les espèces Comment me planter ? Plantez-moi au printemps, en plein soleil, lorsque tout risque de gel est écarté car je crains le froid, de part mes origines méditerranéennes. Je me plais dans les sols très drainés, qui se réchauffent vite, qu'ils soient neutres ou même calcaires. En fait, je ne suis pas difficile à cultiver, il ne sera même pas nécessaire d'ajouter un quelconque amendement ou engrais lors de ma plantation. Espacez mes pieds de 10 à 30 cm selon les variétés choisies pour me permettre de bien me développer et de recevoir une bonne ventilation ce qui me préservera des maladies cryptogamiques. Muflier qui es-tu ? Mon nom latin est'Anthirrium majus'et je suis originaire du Bassin méditerranéen. Je suis une plante vivace souvent cultivée en annuelle à cause de ma faible rusticité. Je fais partie de la famille des Scrophulariacées. On me nomme'Gueule de loup'en référence à mes fleurs en forme de bouches entrouvertes que les enfants adorent manipuler. Mon genre comprend 40 espèces et plus de 1000 variétés. De mai à septembre, mes fleurs disposées en épis sur de longues tiges viennent égayer le jardin de leurs coloris très variés. Blanc, jaune, orangé, pourpre, rose, rouge, mauve... Petit jardin Octobre 2017 Graines-et-plantes.com page 4 Comment m'entretenir ? Bien que je supporte la sécheresse, je fleuris bien mieux si vous m'arrosez régulièrement mais sans excès car je déteste avoir les racines constamment détrempées. En hiver, si je perdure dans votre région, laissez faire la nature ! Coupez mes fleurs fanées afin de provoquer l'apparition de nouveaux boutons floraux et ainsi prolonger le spectacle de ma floraison. Protégez mes jeunes pousses des limaces en m'arrosant avec du purin de rhubarbe ou en entourant mon pied de coquilles d'œufs broyées. Récoltez mes graines et conservez-les pour me ressemer au jardin dès le printemps suivant. Comment me mettre en scène au jardin ? J'assure le spectacle un peu partout au jardin. J'illumine les rocailles, anime les massifs et les plates-bandes et attire de nombreux insectes pollinisateurs, vous pouvez donc m'introduire aussi dans votre potager. En compagnie de sauges, de zinnias, de pétunias, de cosmos et de marguerites, je constitue de fantastiques massifs. Ma palette de coloris me permet de m'intégrer à tous les styles de jardins  : romantiques dans les teintes rosées ou mauves, contemporains avec mes variétés blanches ou presque noires, mais aussi dans les jardins plus sauvages où je peux être semée en vastes prairies fleuries.
Des fleurs même à l'ombre Par Iris Makoto Ombragé par un bâtiment, de grands arbres dans le voisinage ou tout simplement mal exposé, votre jardin est la majorité du temps à l'ombre. Pas de panique, vous pourrez tout de même lui donner de la couleur grâce à des plantes fleuries adaptées à cette situation. Les fleurs de l'ombre Un jardin à l'ombre peut tout de même accueillir nombre de plantes fleuries qui se plaisent dans ces zones où le soleil est absent ou seulement très passager, parmi elles  : Le fuchsia Il existe de multiples espèces et variétés de fuchsias. Certains sont vivaces et rustiques comme Fuchsia magellanica et Fuchsia riccartonii, ils pourront donc être introduits dans la majorités des jardins et y fleurir durant de longs mois. Arbustes au port dressés, ils atteignent tous deux jusqu'à 3 m de hauteur pour 2 m d'étalement. Ils portent de délicates clochettes pendantes rouge et pourpre tout au long de l'été et jusqu'aux premiers frimas. Ils sont idéaux en fond de massifs, en haies mixte ou adossés à un mur de façade. Les hybrides à fleurs très doubles et très colorées sont très appréciés des collectionneurs mais demeurent plus fragiles et devront donc être hivernés hors gel. Ils seront idéaux en suspensions sur un balcon ou une terrasse, voire pour décorer le branchage d'un petit arbre au jardin. L'hortensia Plantes appréciant les zones ombragées et les terres neutre à acides, les hydrangeas, plus connus sous le nom'd'hortensias'se déclinent eux aussi en de nombreuses espèces et variétés. Plantés en bosquets, soulignant une allée ou inclus dans un massif, leurs gros pompons bleus, blancs ou roses. seront toujours du plus bel effet. Pour orner vos façades, redonner du peps au pied d'un vieil arbre ou pour cacher une palissade, pensez à Hydrangea petiolaris, une espèce grimpante produisant des fleurs blanches très aériennes. La pervenche Au printemps, la pervenche fleurit abondamment remplaçant la pelouse dans les zones trop ombragées ou couvrant le sol laissé à nu au pied d'un grand arbre. Le feuillage vert brillant se couvre de fleurs bleues ou blanches très tôt dans la saison. Les impatiens de Nouvelle- Guinée Plantes estivales appréciant la chaleur, les impatiens de Nouvelle-Guinée ne souffrent aucune concurrence lorsqu'il s'agit d'illuminer massifs, bordures ou plates-bandes. A fleurs simples ou doubles, la palette de coloris s'étend du blanc pur au rouge sang, sans oublier les teintes roses, mauves ou orangées aux reflets délicatement irisés. Frileux, les impatiens cultivés en pots pourront être hivernés au chaud durant la mauvaise saison. Les bégonias tubéreux Plantes très ornementales dans les massifs, en bordures mais surtout en vasques, coupes ou suspensions, les bégonias tubéreux présentent de grosses fleurs, simples, doubles, parfois ondulées, ou dentelées, blanc, jaune, orange, rose ou rouge. Les bulbes seront rentrés dans une cave ou toute pièce hors gel en hiver. La balsamine Présentant des fleurs simples ou très doubles réunies tout au long d'une tige érigée, la balsamine fait partie de ces plantes trop souvent oubliées au jardin. La palette est très variée passant du blanc au rouge et incluant toutes les nuances de rose et d'orangé. Petit jardin Octobre 2017 Graines-et-plantes.com page 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :