Petit Jardin n°122 mars 2017
Petit Jardin n°122 mars 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°122 de mars 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Grainesetplantes.com

  • Format : (190 x 272) mm

  • Nombre de pages : 18

  • Taille du fichier PDF : 1,5 Mo

  • Dans ce numéro : jonquille, sa légende dit qu'elle apporte richesse et bonheur !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
La faune du jardin Par Isabelle Poveda Parfois invisibles, souvent très présents, les animaux qui peuplent le jardin participent pleinement à l'équilibre général et à la bonne santé de cet écosystème. Certains d'entre-eux sont les alliés du jardinier  : découvrons ensemble les plus communs d'entre-eux. La fauvette des jardins Intérêts au jardin  : la fauvette est un oiseau que l'on peut trouver au jardin en été car c'est une espèce migratrice qui quitte nos contrées en septembre pour de meilleurs horizons. Durant sa période de présence, elle débarrasse le jardin de nombreux invertébrés, des araignées mais aussi d'insectes parasites. Elle accompagne les travaux du jardinier de son chant mélodieux, ce qui en fait un oiseau de premier intérêt au jardin. Comment l'attirer jardin ?  : la fauvette apprécie les grands jardins arborés ou ceux qui possèdent un sousbois fait de denses bosquets où elle pourra aisément se cacher car elle est plutôt farouche. N'oubliez pas de ménager un point d'eau, si petit soit-il, elle appréciera d'y faire ses ablutions et d'aller y boire. Plagionotus arcuatus Désagréments causés au jardin  : le clyte arqué ne cause pas d'énormes dégâts au jardin, mais en tant qu'insecte phytophage, il peut toutefois s'attaquer au bois sous toutes ses formes (bois de coupe, bois d'œuvre, souches ou même arbres vivants). Les galeries sont creusées dans l'aubier par les larves qui semblent particulièrement apprécier les chênes et les hêtres. Comment l'éloigner du jardin ?  : Evitez de planter des chênes et des hêtres, essences qui attirent le Plagionotus arcuatus irrésistiblement. Ne laissez pas traîner des tas de bois coupés au fond du jardin surtout en plein soleil, exposition de prédilection pour ces petites bestioles. Petit jardin Mars 2017 Graines-et-plantes.com page 6
Le taro Par Jacques Fielas Originaire d'Asie, le taro est connu comme une plante ornementale très prisée pour ses larges feuilles aux connotations exotiques. Cependant, il peut aussi être utilisé à des fins culinaires car son bulbe et ses feuilles sont comestibles. Une belle exotique Le taro (Colocasia esculenta) est une plante vivace tubéreuse faisant partie de la famille des Aracées. Autrement nommé'Chou de Chine','Gouet comestible'ou'Colocase des anciens', le taro peut s'élever à 1,5 m du sol. Il présente des tiges érigées portant à leurs extrémités de grandes feuilles vertes aux nervures proéminentes. La plante forme une touffe imposante en très peu de temps. La floraison ne sera possible que dans les régions les plus chaudes, elle apparaît en été sous la forme d'un spadice entouré d'une spathe couleur crème. Sous nos latitudes, cette plante est utilisée pour créer un décor exotique aux abords d'un bassin, dans un massif, un patio ou sur une terrasse dans un pot à réserve d'eau. Comment consommer le taro ? Le taro est couramment consommé dans les régions tropicales du globe. Son tubercule présente une chair crème à rosée au goût proche de celui de la patate douce. Tout comme elle, il est légèrement farineux. Une fois épluchés, les tubercules peuvent servir à faire de la farine, mais aussi à être agrémentés en purée, cuits à l'eau ou à la vapeur. Ils sont délicieux grillés ou en papillotes dans la braise. Certains n'hésitent pas à le faire entrer dans la composition de desserts et d'entremets. Les jeunes pousses sont consommées à la manière des épinards. Quand et comment planter le taro ? La plantation des tubercules peut être effectuée dès que tout risque de gel est écarté en mai/juin selon les régions. Le taro se plaît dans un sol humifère et très frais, voire en bordure de bassin dans les régions les plus méridionales. Il est peu rustique (-8°C), pensez à conserver les bulbes au sec et hors gel en hiver. - Choisissez un emplacement situé au plein soleil ou à la mi-ombre. - Ameublissez le sol et retirez les herbes sauvages, puis ajoutez un peu de compost à la terre avant de creuser un trou de 30 cm de profondeur pour y placer le bulbe bien à plat, bourgeons vers le haut. - Rebouchez le trou et marquez l'emplacement de plantation avec un tuteur. - Arrosez copieusement. - Tout au long de la croissance, la plante ne devra jamais manquer d'eau, faites des apports réguliers. Quand et comment récolter le taro ? Récoltez les feuilles à l'état de jeunes pousses pour les consommer cuites à la manière des épinards dans les deux jours suivants. Récoltez les tubercules une fois les feuilles fanées vers le mois d'octobre. Otez alors la terre avec une brosse douce et conservez les tubercules dans un silo bien aéré. Ils se conservent aussi congelés et coupés en rondelles une fois épluchés. Petit jardin Mars 2017 Graines-et-plantes.com page 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :