Performances n°6 déc 06/jan-fév 2007
Performances n°6 déc 06/jan-fév 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de déc 06/jan-fév 2007

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Société Générale

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : investissez en Bourse sur le Private Equity.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
ÉLIGIBLE AU PEA Premier tracker sur Nasdaq 100 en Bourse de Paris, une exclusivité Lyxor. www.sgbourse.fr/rubrique trackers & 100% Cotation en continu Frais habituels de votre intermédiaire financier Pour plus d'informations : 0810 86 87 88 - www.lyxoretf.fr ou www.sgbourse.fr Lyxor ETF, premier tracker d'indices. Avertissement : Ce FCP a été agréé par l’Autorité des Marchés Financiers le 7 août 2001 sous le numéro FCP20010564. L’investisseur est invité à se faire sa propre opinion quant à l’opportunité de l’investissement envisagé et à se rapprocher de ses conseils habituels avant toute acquisition de parts. Le prospectus complet du FCP est disponible sur www.lyxoretf.fr. Le produit n’est pas financé, avalisé, vendu ou promu par le Nasdaq Stock Market, Inc ou ses filiales. RÉALISATION NSL Studio I www.nslstudio.com RÉF. 060405
ANALYSE I TECHNIQUE I ZOOM SUR L’INDICE CAC40 Objectif 6 400 points La nette baisse de mai-juin 2006 n’a pas entamé la vigueur de l’indice parisien. Le dépassement des sommets du premier semestre a mis un terme à l’hypothèse d’une consolidation latérale du CAC40. La tendance haussière a déjà repris et il faudra considérer les possibles replis d’ici la fin d’année comme des corrections intermédiaires d’un cycle haussier en pleine maturité. Le premier objectif est fixé à 5665 points et l’analyse technique anticipe un dépassement de la barre psychologique des 6000 points au premier semestre 2007. La consolidation n’a pas duré Au printemps dernier, l’indice CAC40 abandonnait près de 15% en moins d’un mois. L’ascension de 2005 s’est prolongée jusqu’à la résistance de 5260/5286 points qui a déclenché un mouvement correctif jusqu’à 4720 points. Ce support correspond au double sommet de 2002 et devait permettre une reprise haussière. Pourtant, le mois de juin a vu plusieurs cotations sous ce niveau qui se confondait alors avec la ligne inférieure du canal haussier et la moyenne mobile à un an. Ces quelques cotations constituaient un excès baissier qui traduisait une certaine fragilité dans le cycle haussier. Un marché sans tendance entre 4720 et 5286 points était attendu : il n’a pas duré puisque la résistance a été nettement dépassée. Le signal de faiblesse est donc caduc et la tendance reprend maintenant ses droits. Depuis 2003, la tendance est résolument haussière et il faudrait assister à une rupture de 4720 points pour la remettre en cause et ainsi prévoir une année 2007 négative. A court terme, les indices internationaux sont assez surachetés et une consolidation de quelques séances semble possible. Par exemple, un repli vers 5286 points (voire 5040) devrait permettre de renforcer les positions acheteuses dans l’optique d’une hausse au premier trimestre à 5665 points, résistance formée lors de la reprise technique de début 2001. Ce niveau déclenchera probablement une nouvelle consolidation mais sera probablement intermédiaire dans une tendance haussière très puissante. La barre des 6000 points pourrait ainsi être dépassée en 2007 et la seule véritable résistance se situe à 6400 points. Cette conclusion haussière ne doit elle pas être nuancée ? En analyse technique, un scénario doit toujours être accompagné d’un niveau d’invalidation et, comme à la fin de l’été, ce niveau est à 4720 points (première alerte sous 5040). Mais l’élément majeur de la fin d’année 2006 est l’absence du cycle présidentiel américain de quatre ans. Depuis le début des années 60, les marchés actions réalisent toujours un point bas cyclique en octobre. Les années 1990, 1994, 1998 et 2002 n’ont fait que confirmer cette règle qui n’a été contredite qu’en…1986 ! Il est donc probable que la baisse du mois de mai ait eu un peu d’avance par rapport au cycle habituel de la bourse et que l’horizon soit dégagé pour les mois à venir. Par Julien Nebenzahl, Président, DayByDay SCÉNARIO TECHNIQUE en bref OPINION MOYEN TERME Hausse VALIDATION scénario en cours SUPPORTS 5 040 puis 4 720 points INVALIDATION 5 665 puis 6 400 points Les analystes de DayByDay ont en ligne de mire les 6 400 points, soit une hausse de près de 20% par rapport aux niveaux actuels. Si le scénario technique se réalisait, c’est une belle performance à capter grâce au tracker Lyxor ETF CAC 40 (Isin : FR0007052782, Mnémo : CAC). Du côté des produits de Bourse à levier, les Certifiés Cap 5 200 -5 400 d’échéance juin 2006 (Isin : FR0010327684, Mnémo : 2175S offrent un rendement potentiel d’environ 56% si le CAC 40 suit ce scénario et demeure au-dessus de la borne haute à 5 400 points le 15 juin 2007. Le risque maximal est limité à la prime investie, environ 127,90 euros. En cas d’invalidation du scénario, on revendra la position sur la zone des 5 300 points, donc à un cours d’environ 100 euros, pour limiter le risque de perte à 30%. Pour amplifier ce mouvement, les call Warrants d’échéance décembre 2007 proposent des effets de levier compris entre 5 et 7x. Pour plus de sécurité par rapport à la valeur temps, l’échéance décembre 2009 conserve un bon effet de levier (4,5x environ pour un call Warrant de prix d’exercice 6 000). Le levier des Turboup proposés par ClickOptions sur juin 2006 se situent entre 10x et 20x pour des barrières de sécurité entre 4 600 et 4 860 points. Performances Mag 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :