Performances n°3 mar/avr/mai 2006
Performances n°3 mar/avr/mai 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de mar/avr/mai 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Société Générale

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : Accor... toujours de beaux atouts.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Performances Mag 2 2 ACTUALITÉS I CLICKOPTIONS Nos clients en parlent ! L’année a démarré sur les chapeaux de roue pour les clickoptionneurs, stimulés par la hausse des marchés et la multiplication des rumeurs ou des annonces d’OPA. Alors que certains commençaient à redouter un reflux boursier en octobre dernier, l’année s’est terminée par une forte progression du CAC 40. Surtout, la volatilité des actions a bondi d’un tiers en janvier, créant de multiples opportunités pour jouer la hausse ou la baisse sur quelques jours voire en intraday avec les Tapéo et Tapéba… Marianne, 55 ans, a réalisé de belles performances derniers mois sur son compte ClickOptions. Elle a accepté de nous dévoiler ses secrets. Performances Magazine : Marianne, vous avez remporté près de 15 000 euros en janvier : quelles valeurs avez-vous privilégiées ? Marianne : De façon générale, je privilégie les indices : DAX, CAC 40, Dow Jones, EuroStoxx 50. Cela me permet d’assumer des risques plus importants car les indices suivent généralement des tendances lourdes, et je suis moins exposée à de mauvaises surprises comme sur les actions. Cela dit, je ne m’interdis pas des allers-retours rapides sur un sous-jacent action, en particulier sur des technologiques comme Alcatel, Cap Gémini ou Thomson. PM : Quelles sont vos stratégies ? M : Cela fait près de 18 mois que je suis sur ClickOptions, et j’ai changé plusieurs fois de stratégies. Je crois que l’essentiel est de rester à l’écoute du marché, pour comprendre quel est le mouvement général du moment, ce que ClickOptions appelle "la tendance". Par exemple en 2005, j’ai beaucoup joué les Tunnels et les Bornéba sur le CAC et le DAX. Maintenant, ces indices bougent trop : je continue donc à jouer des Tunnels sur des valeurs tranquilles, comme l’indice suisse SMI ou le Dow Jones, mais je me porte davantage sur les Tapéo et Tapéba. PM : Combien de temps consacrez-vous au trading sur ClickOptions ? M : C’est assez variable, de 10 minutes à 1 heure par jour, tout dépend de mon emploi du temps professionnel… J’y consacre autant de temps que je peux, mais mon travail et ma famille passent en priorité. Lorsque je sais que je vais manquer de temps, j’allège mes positions et je privilégie des produits moins risqués. PM : Êtes-vous plutôt Click-options ou Turbo-clicks ? M : Je suis plutôt Click-options, car ces produits sont plus intuitifs et j’aime que les choses aillent vite, donc je cherche des effets de levier importants. Mais dernièrement, comme je savais justement que je serai assez peu disponible en journée, je n’ai gardé que quelques lignes sur le SMI et j’ai acheté mes premiers Turbo-clicks sur le DAX. Non seulement j’ai pu choisir un levier "mesuré" (5x tout de même), mais surtout j’avais la possibilité de trader le soir jusqu’à 20 heures. PM : Avez-vous des conseils pour ceux qui débutent ? M : Ce serait un peu prétentieux de ma part, je reste un trader amateur et j’ai encore beaucoup de choses à découvrir. Je fonctionne beaucoup à l’intuition, sur ClickOptions comme dans la vie d’ailleurs, et j’aimerais pouvoir m’appuyer sur une démarche plus structurée. Mon principal conseil, ce serait de ne pas hésiter à appeler la hotline de ClickOptions pour passer ses premiers ordres : je les ai beaucoup sollicités au début, ils sont très sympathiques et ils m’ont fait gagner énormément de temps dans la compréhension des produits. De nouveaux types d’ordre Le "money management" consiste à maîtriser le risque de perte maximale auquel on expose son portefeuille. Il s’agit notamment de diversifier ses positions ("ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier"), mais aussi d’adapter la taille de chaque position en fonction de son risque propre. Les ordres de vente à seuil, également appelés ordres de protection ou "stop loss", servent cet objectif : ils permettent de programmer le déclenchement automatique d’une vente en cas d’évolution défavorable du marché. Par exemple, vous achetez une ligne de Tapéo CAC à 50 euros et le CAC se met à baisser : si vous avez saisi un ordre "stop loss" à 30 euros, votre risque sur cette ligne n’est plus de 50 euros par Tapéo mais de 20 euros. ClickOptions vous permet également de déclencher l’ordre de protection en fonction du cours du sousjacent, par exemple si le niveau du CAC tombe en deçà de 4 800 points. La nouveauté : vous pouvez désormais bénéficier d’un cliquet avec l’ordre stop "suiveur". Sur le Tapéo CAC acheté à 50 euros, le seuil de vente des 30 euros est automatiquement relevé tant que le Tapéo progresse. De la sorte, vous bénéficiez d’une protection contre la baisse sans pour autant vous priver de revendre à meilleur prix…



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :