Performances n°3 mar/avr/mai 2006
Performances n°3 mar/avr/mai 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de mar/avr/mai 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Société Générale

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : Accor... toujours de beaux atouts.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
WARRANTS CERTIFICATS Faites le plein de Performances Société Génarale vous ouvre les portes de l'un des premiers marchés de matières premières au monde avec une offre unique de produits de Bourse sur le Pétrole Brent. Suivez pas à pas l'évolution des cours du baril grâce aux Certifiés 100% ou profitez d'un effet de levier à la hausse, à la baisse grâce à nos gammes de Certifiés Cap & Floor et de Warrants. Tous ces produits cotés sur Euronext Paris sont accessibles depuis votre compte-titres habituel ■ www.sgcertificats.com ou www.warrants.com ■ 0810 30 20 20. La société Générale attire l'attention du public sur le fait que les warrants, de par leur nature optionnelle, sont susceptibles de connaître de fortes fluctuations, voir de perdre toute valeur. * Société Générale est la 1re banque à avoir été élue deux années de suite "Meilleur Etablissement Mondial de Dérivés Actions" par Risk, IFR et The Banker. Sur Euronext Paris, elle propose la gamme de produits de Bourse la plus complète : plus de 1700 sur plus de 150 sous-jacents au 22/02/06. En 2005, 61% des volumes en euro échangés sur ces produits l'ont été sur les Trackers, Certificats et Warrants émis et/ou animés par Société Générale (Source : Euronext Paris). Investissez avec le numéro 1 *.
ANALYSE I TECHNIQUE I ZOOM SUR L’INDICE CAC40 CAC40 toujours en hausse L’objectif du trimestre précédent était 4 680 points et une consolidation était possible sous cette borne qui représentait 50% de retracement de la totalité de la baisse 2000-2003. La consolidation n’a pas duré longtemps et la borne a été dépassée. L’objectif immédiat de 5 015 points a été atteint et le prochain objectif se situe maintenant à 5 230 points, l’extension maximale du semestre à venir se situant à 5 640 points. À court terme, les indicateurs sont surachetés et les cours sont assez éloignés de leurs moyennes mobiles : des consolidations intermédiaires sont à prévoir. Mais c’est seulement sous la barre des 4 720 points que l’indice français pourrait corriger plus profondément (techniquement ce niveau correspondra au second trimestre à la ligne de tendance haussière et à la moyenne mobile à un an). Par Julien Nebenzahl, Président, DayByDay Une hausse bien enclenchée au-dessus des 4 720 points Le plus bas du CAC40 a été inscrit en 2003 à 2 401 points. Un puissant mouvement de reprise, accompagné de divergences d’indicateurs de long terme, a permis à l’indice de changer de tendance et d’entamer un mouvement haussier après la grande baisse 2000-2003. Début 2004, les événements de Madrid ont interrompu provisoirement cette tendance mais, le contexte de taux bas et de progression des profits, a permis d’inscrire de nouveaux plus hauts. Les objectifs naturels étaient 4 140 points et 4 680 points : ces deux cibles correspondaient aux ratios de retracement respectivement de 38,2% et 50% du mouvement baissier 2000-2003. Ces deux résistances ont déclenché des corrections intermédiaires, l’une en avril et l’autre en octobre de l’année dernière. Le franchissement de 4 680/4 700 points a marqué une nouvelle étape pour le CAC40. Le dépassement de 4 680 points a déclenché comme attendu une hausse immédiate vers 5 015 points : l’indice parisien cotait 5 012,38 points le 2 février 2006. En tant que résistance, ce niveau provoque une consolidation intermédiaire qui ne présente pas de danger particulier pour le moment. La prochaine résistance se situe à 5 230 points et il s’agit du seul niveau, avant 5 640 points, sur lequel une forte mémoire de marché va se développer. 5 230 points sont en effet la médiane de la période de consolidation de 2001 qui a précédé la forte baisse de l’été. Enfin, le contexte général reste presque aussi bon qu’au trimestre précédent : le dollar devait se renforcer et il l’a fait ; le Dow Jones est bien resté au-dessus de 10 000 points. Aujourd’hui, ces deux paramètres majeurs de l’équilibre international sont stables car le dollar ne devrait pas trop faiblir ce trimestre et l’indice américain est en route pour la résistance de 11 350 points. Quels sont les risques ? Du point de vue technique, les indicateurs sont surachetés tant sur des bases quotidiennes qu’hebdomadaires. Ils sont donc dans une zone de danger mais l’état naturel d’un marché haussier est le surachat, c’est-à-dire un comportement très agressif des investisseurs qui ne souhaitent pas manquer les opportunités. Parfois, les indicateurs techniques « indiquent" seulement et n’offrent pas de conclusions fortes (les spécialistes auront noté l’absence de divergences pour le moment). L’analyse graphique montre bien que chaque correction dans le cycle haussier entamé en 2003 s’appuie sur les points bas précédents à l’exception notable du premier semestre 2004 qui est le seul temps d’arrêt du mouvement. Il ressort donc qu’une rupture de 4 720 points constituerait un signal de consolidation majeur et qu’il s’agit bien du risque à prendre en compte. Nous avons donc un marché encore haussier pour les semaines à venir sauf s’il rompait 4 720 points. Le niveau de 5 230 points est la cible principale. SCÉNARIO TECHNIQUE en bref OPINION MOYEN TERME Hausse VALIDATION mouvement en cours OBJECTIFS 5 230 puis 5 640 points INVALIDATION 4 720 puis 4 326 points Les analystes de DayByDay prévoient une hausse de 5 à 13% de l’indice sur le prochain trimestre. Si le scénario technique se réalisait, c’est une belle performance à réaliser grâce au tracker Lyxor ETF CAC 40 (Isin : FR0007052782, Mnémo : CAC). On pourra éventuellement l’utiliser dans le cadre d’un achat à découvert pour utiliser le levier du SRD (selon les conditions proposées par votre intermédiaire financier). Du côté des produits de Bourse à levier, les Certifiés Cap 4 600-4 800 d’échéance juin 2006 (Isin : FR0010244012, Mnémo : 4477S offrent un rendement potentiel d’environ 31% si le CAC 40 suit ce scénario et demeure au-dessus de la borne haute à 4 800 points le 16 juin. Le risque maximal est limité à la prime investie, environ 149,80 euros. En cas d’invalidation du scénario, on revendra la position sur la zone des 4 720 points, donc à un cours d’environ 120 euros, pour limiter le risque de perte à 20%. Pour amplifier ce mouvement, les Call Warrants d’échéance septembre 2006 proposent des effets de levier compris entre 9x et 12x. Sur décembre 2006, ils sont compris entre 8,5x et 10x. Pour plus de sécurité par rapport à la valeur temps, on privilégiera l’échéance mars 2007 qui conserve un bon effet de levier (7x environ). Le levier des Turbo-up proposés par ClickOptions sur juin 2006 se situe entre 10x et 20x pour des barrières de sécurité entre 4 600 et 4 860 points. Performances Mag 1 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :