Performances n°2 déc 05/jan-fév 2006
Performances n°2 déc 05/jan-fév 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de déc 05/jan-fév 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Société Générale

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : le retour de l'Or en Bourse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Performances Mag 20 ACTUALITÉS I CLICKOPTIONS Nos clients en parlent ! ClickOptions est un système exclusif qui ne peut être directement comparé avec aucune autre offre en France. Afin d’en comprendre le fonctionnement, rien ne vaut d’interroger l’un de ses « adeptes ». Performances Magazine : Depuis quand traitez-vous les produits « click-options » et comment avez-vous débuté ? Arnaud D., 35 ans, informaticien : J’ai démarré le trading chez ClickOptions il y a 5 mois, sur les conseils d’un ami. Plutôt que de faire des simulations sur papier, comme le service clients me l’avait suggéré, je me suis lancé en réel. Mais j’avais pris le soin d’étudier chacun des 8 types de produits proposés, et je m'étais fixé un plafond de pertes audelà duquel j’aurais arrêté de traiter. PF : Tout va très vite sur ces produits. Comment prenez-vous vos décisions d’achat et de vente ? AD : J’exploite plusieurs sources d’information. En premier lieu, je lis régulièrement la presse financière et je consulte quotidiennement les sites internet dédiés à la bourse. Ceci m’est indispensable pour "sentir" la tendance du marché. Je consulte également les analyses techniques proposées par ClickOptions avant d’investir, elles m’aident à évaluer le potentiel de hausse (ou de baisse) de l’action en fonction des niveaux de résistance et de support. J’ai d’ailleurs l’intention, dans les mois qui viennent, d’investir davantage de temps pour me former sur le sujet. PF : Avez-vous mis au point une méthode de trading particulière ? AD : Je ne suis pas vraiment un "trader", plutôt un amateur éclairé… mais j’ai la chance de connaître quelqu’un d’expérimenté qui m’a conseillé de me fixer des règles de conduite. Ainsi j’achète des clickoptions au profil de risque équilibré, c’est-à-dire dont le prix est situé autour de 40 à 50 euros, et je place tout de suite des ordres de vente à seuil à 20 euros ("stop loss"). Je place également des ordres de vente à cours limité 30 euros au-dessus du prix d’achat. De cette façon, je me prive de la possibilité d’atteindre les fameux 100 euros, mais je réduis aussi le risque de perte en capital. Accompagnée d’un contrôle quotidien de mon portefeuille, cette méthode m’assure pour l’instant d’excellents résultats. PF : Quels types de produits privilégiez-vous ? AD : Je suis sans a priori, tout dépend de mon scénario et de l’action considérée. Cet été, j’ai surtout investi dans des Tunnels sur le CAC40 avec l’objectif de gagner de la "valeur temps" au fil des jours qui passaient. Mais en octobre, j’ai dû changer de tactique car le CAC40 est devenu plus nerveux. Je me suis alors orienté vers des Bornéba, moins risqués. Récemment, j’ai aussi été assez heureux avec des Tapéo sur Total et sur Alcatel. Ces produits semblent plus simples, puisqu’on se contente de jouer la hausse, mais ils exigent un suivi rapproché car la "valeur temps" joue contre soi. PF : Et quels sous-jacents préférez-vous ? AD : Pour des raisons personnelles, je connais bien France Telecom et donc j’investis régulièrement sur cette valeur. Sinon, j’oriente mes choix en fonction de l’actualité. Ces derniers temps, je me suis plutôt concentré sur les valeurs du secteur automobile et des technologiques. J’aime aussi tenter de repérer les valeurs "endormies", sans actualité ni publication de résultats, pour acheter des Tunnels et les conserver le plus longtemps possible… PF : Quels conseils donneriez-vous aux débutants ? AD : Je leur dirais que ClickOptions est une formidable boîte à outils, qui permet de jouer de très nombreux scénarios boursiers, mais que les pertes peuvent aller aussi vite que les gains. À mon tour, donc, je leur conseillerais de se fixer des règles de conduite et de pré-positionner des ordres de vente "stop loss". Je leur dirais aussi, avant leurs premiers trades, de ne pas hésiter à appeler le service clients qui s’est toujours montré très clair et très disponible avec moi. La gamme des turbos s’enrichit… Cet été, ClickOptions a lancé les "turbo-clicks" : une nouvelle offre à destination des investisseurs qui souhaitent dynamiser leurs performances grâce à l’effet de levier, sans pour autant endosser le risque de fluctuation de la volatilité. Outre le CAC40 et 3 grands indices, qui concentrent la majeure part des capitaux investis, ClickOptions va rapidement élargir sa couverture à de nouveaux sous-jacents. La liste des actions disponibles à ce jour comprend notamment Adidas, Alcatel, Allianz, Alstom, Business Objects, Cap Gemini, Continental, Daimler, Deutsche Bank, France Télécom, Infineon, Renault, SAP, Suez, Total et Tui. … et la période de négociation des "click-options" s’étend. Jusqu’à récemment, les produits "click-options" étaient émis avec des dates d’échéance bimensuelles (un vendredi sur deux) et leur négociation s’interrompait trois jours avant l’échéance. Les investisseurs qui ne souhaitaient pas se retrouver en possession d’un "ticket de loto" (impossibilité de revendre en cas d’évolution défavorable) étaient donc invités à céder leurs produits avant le mardi soir. Désormais, les "clickoptions" sont disponibles à l’achat jusqu’au mercredi soir et à la revente jusqu’au jeudi soir… De quoi réjouir les investisseurs qui jouent le gain de valeur temps à l’approche de l’échéance !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :