Pêche Mag n°18 2019
Pêche Mag n°18 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de 2019

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Fédération Nationale de la Pêche en France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 7 Mo

  • Dans ce numéro : nos territoires ont la pêche !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
 » > Le loisir pêche, une opportunité pour les territoires ! Jean-Philippe Panier, Président de l’Association Régionale de Pêche Bourgogne-​Franche- Comté de renchérir « Ici les élus sont sensibles à toutes actions de développement économique. Cette étude nous a permis d’obtenir le soutien des élus régionaux ainsi qu’une déclinaison avec les élus locaux (département, EPCI) car développer le tourisme pêche c’est assurer une dynamique locale, une plus-value économique sur nos territoires ». En France, le pêcheur dépense en moyenne 681 euros par an pour son loisir, ce qui a fortement sensibilisé l’intérêt des élus. Au-delà des chiffres, rencontrer les acteurs, présenter les projets, tisser des partenariats, anticiper le financement des projets et la maîtrise d’ouvrage notamment avec les intercommunalités qui ont les compétences « tourisme », « aménagement du territoire » et « Gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations (GEMAPI) » renforce le poids économique de la pêche sur les territoires. Lors de ces Assises, la présence en tribune de partenaires extérieurs est venue conforter la qualité du travail accompli sur le terrain par les structures associatives de la pêche et mettre en valeur l’opportunité de développer le tourisme pêche. En effet, le loisir pêche se mobilise aux côtés des professionnels et des collectivités qui contribuent à cette compétence partagée. Dans cette optique, de nombreux partenariats et de nombreuses conventions ont été signés entre les associations de pêche et les acteurs de tourisme et des activités de pleine nature développant ainsi une offre complète aux multiples atouts pour attirer les visiteurs  : parcours pêche, hébergements, restauration, magasin d’articles de pêche, etc. La pêche, une aubaine pour le tourisme vert Pour développer le tourisme, la pêche doit offrir quelque chose de plus, voire quelque chose d’unique. En élaborant leur stratégie, les fédérations de pêche ont tenté d’identifier en quoi la pêche rendait leur territoire particulièrement attrayant pour les visiteurs  : Véritable complément de l’offre touristique, la pêche permet d’avoir des pics d’activité en dehors des périodes saisonnières habituelles dans les régions. Les ouvertures de la pêche de la truite en mars, du brochet en avril, du carnassier en automne développent une activité touristique hors saison comme en témoigne Gwenaëlle Boulouarnde l’auberge restaurant du Youdig à Bremilis (29), labellisée Hébergement pêche, « quand l’offre est adaptée, la pêche est une véritable ressource économique qui séduit une clientèle hors-saison et assure un taux de remplissage annuel. » 6 N°18 Édition 2019 Fédération Nationale de la Pêche en France Discipline verte par nature, la pêche est de plus en plus associée à d'autres activités récréatives, sportives et culturelles. La pêche valorise les territoires dans toute leur diversité. Qu'ils soient très fréquentés, ou en voie de devenir des destinations touristiques attrayantes, le loisir pêche met en valeur le potentiel touristique de tous les sites. En générant une clientèle d’habitués qui revient régulièrement et fait la promotion du territoire et de l’hébergement auprès d’amis, la pêche accroît aussi la fidélité des touristes. Le loisir pêche représente donc un secteur d’activité dynamique à valeur ajoutée pour les régions. Une offre complète Sur ces bases, le Schéma National de Développement du Loisir Pêche adopté par la FNPF en 2010 répertorie les actions à mettre en œuvre en vue d’atteindre les objectifs de modernisation de la pêche associative et de reconquête des effectifs de pêcheurs. Ainsi, la pêche s’est appuyée sur la richesse des territoires pour proposer une offre complète permettant à tous de découvrir l’activité  : 500 000 km de cours d’eau, dont 15 000 km de fleuves, 83 espèces de poissons, un patrimoine exceptionnel protégé et valorisé par les structures associatives de la pêche. 300 parcours de pêche adaptés à tous les besoins et à toutes les pratiques  : parcours Passion, parcours Découverte et parcours Famille. L’accessibilité pour tous (création de calles de mise à l’eau, de linéaires sécurisés ou encore de postes handi-pêche). Ces aménagements représentent peu d’investissement. Développer le tourisme pêche c’est assurer une dynamique locale, une plus-value économique sur nos territoires. Alimenté principalement par la rivière Yonne et par l’Houssière, le lac de Pannecière (58) est le plus grand et le plus emblématique du Morvan.
900 hébergements qualifiés pêche, grâce aux conseils et à l’accompagnement technique des fédérations départementales de pêche auprès des professionnels de l’hébergement pour les sensibiliser aux spécificités et aux opportunités du loisir pêche. 18 Stations pêche  : fruit du partenariat entre la FNPF et la Fédération française des stations vertes, ce label a pour vocation l’émergence de sites phares en termes de tourisme pêche en proposant au public des destinations de qualité « clés en main » dans des communes investies dans la démarche d’écotourisme. (voir aussi article page 29) Le Schéma National de Développement du Loisir Pêche est décliné localement en Schéma Départemental de Développement du Loisir Pêche (SDDLP). Ils sont au nombre de 37 en France. Exemple dans le Jura  : la pêche à la journée génère environ 1 million d’euros et représente 10 000 pêcheurs ; la pêche en séjour compte 5 300 pêcheurs qui dépensent un peu plus de 4,5 millions d’euros. Au total, les pêcheurs apportent plus de 6 millions d’euros d’apports directs à l’économie du Jura avec les recettes des cartes de pêche. Dans le Cantal, « trop longtemps, les professionnels du tourisme sont restés à l'écart de la promotion du loisir pêche. Aujourd'hui, grâce aux outils de communication que nous avons développés et à l'adhésion au Fonds Commun de Promotion Touristique (2), la Fédération de Pêche du Cantal, avec les décideurs locaux, veulent développer les activités de pleine nature dont la pêche. » indique Jacques Chalier, responsable développement de la fédération. Le territoire de Sumène-Artense dans le Nord du Cantal en est une parfaite illustration. Pavillon Bleu pour le Lac de Lastioulles sur la commune de Trémouille (15270), Hébergement pêche, Point pêche pour l’Office de Tourisme… Pour Bénédicte Molia, directrice de l'Office de Tourisme Sumène-Artense, « ces labels augmentent notre clientèle car ils sont qualitatifs ». Les salariés de l’Office de Tourisme ont reçu une formation et sont en mesure de donner des informations précises sur la pratique de la pêche. Une carte des circuits de pêche du territoire est éditée. Des animations pêche grand public sont proposées aux vacanciers par la Fédération de Pêche du Cantal dans le cadre d’« ateliers pêche nature estivaux »  : toujours complets. Bénédicte Molia poursuit « Nous faisons participer le loisir pêche à tous les stades de la planification du développement touristique. Nous avons un gros centre de pêche au lac de Lastioulles, avec dix guides de pêche. L’ambiance y est conviviale et familiale avec son propriétaire, Jérôme Gaillard, ancien manager des équipes de France de pêche à la mouche et moniteur guide de pêche diplômé d’Etat. De plus, quatre guides de pêche viennent de s’installer sur le territoire avec leur famille ! ». Le Loisir Pêche contribue à rendre les territoires vivants, à les valoriser, à faire vivre l’économie locale. Les hébergeurs, les restaurateurs, les Offices de Tourisme et les collectivités en ont témoigné tout le long des Assises Nationales du Loisir Pêche. Son développement doit être le fruit d’une réflexion commune avec les acteurs territoriaux. LE DOSSIER Le loisir Pêche contribue à rendre les territoires vivants, à les valoriser, à faire vivre l’économie locale. (2) L’objectif est, avec un certain nombre de partenaires, de faire la promotion de la destination Cantal sur des médias de masse N°18 Édition 2019 Fédération Nationale de la Pêche en France 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :