Pasteur Le Mag' n°7 jan/fév/mar 2009
Pasteur Le Mag' n°7 jan/fév/mar 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de jan/fév/mar 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Institut Pasteur

  • Format : (180 x 240) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier, Prix Nobel 2008.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
PORTRAIT >Alexander Sainz Perez, 29 ans, de nationalité cubaine, est arrivé à l’Institut Pasteur fin octobre 2007. Il est post-doctorant dans l’unité Régulation immunitaire et vaccinologie, dirigée par le Pr Claude Leclerc. Rappelons qu’en matière de prévention du cancer du col de l’utérus, les consultations gynécologiques demeurent primordiales. Par ailleurs, il existe un vaccin préventif dirigé contre des virus responsables mais qui doit être administré chez les jeunes filles avant les premiers rapports sexuels. Cancer : préparer un terrain favorable au vaccin thérapeutique « Dans le système immunitaire, comme dans tous les systèmes, il existe une régulation : à toute action correspond une réaction. Il met luimême en jeu, en permanence, des cellules dont le rôle est d’inhiber la réponse, par exemple dans l’inflammation pour ne pas provoquer de réaction exagérée, disproportionnée. Il s’agit des cellules inhibitrices. Mais la tumeur cancéreuse utilise des signaux particuliers qui lui permettent de détourner à son profit ces mécanismes, de les contrôler pour bloquer les réactions immunitaires susceptibles de l’éliminer. Parmi ces mécanismes de suppression, on peut citer notamment les cellules myéloïdes suppressives, certains macrophages ou monocytes, qui produisent des cytokines et divers médiateurs, qui vont par exemple inhiber l’action des lymphocytes T de la réponse immunitaire adaptative. Nous suivons donc trois axes de recherche. Premièrement, comprendre ce que l’on appelle le « dialogue entre la tumeur et son micro-environnement », comment la tumeur arrive à créer cette « carapace » de défense, comment elle arrive à attirer autour d’elle ces fameuses cellules régulatrices. Deuxièmement, identifier précisément quelles sont ces cellules régulatrices et déchiffrer leur mode d’action. Troisièmement, mettre en place des thérapies permettant d’inhiber ces cellules régulatrices et de réveiller les « bonnes » cellules. Dans les cancers déjà avancés, le système immunitaire est affaibli par les mécanismes de défense que développe la tumeur. Pour optimiser l’efficacité d’un vaccin « thérapeutique » (c’est-à-dire administré une fois la tumeur diagnostiquée), il convient d’abord de L’attractivité de l’Institut Pasteur s’attaquer à ces mécanismes mis en place par la tumeur. Pas forcément en tuant les cellules régulatrices mais au moins en les inactivant ou alors en les activant d’une autre façon pour qu’elles deviennent non plus inhibitrices mais activatrices, qu’elles jouent un rôle positif. Pour résumer, il s’agit d’arriver à moduler la réponse immunitaire, d’en reprendre le contrôle à la tumeur. L’unité du Pr Claude Leclerc s’intéresse particulièrement aux cancers induits par les papillomavirus humains, celui du col de l’utérus en particulier. Un candidat vaccin thérapeutique est actuellement en phase d’essais cliniques organisés par BT PHARMA, une start-up qui a vu le jour à l’Institut Pasteur. C’est notre modèle d’étude, un modèle particulièrement complexe d’ailleurs. Tout ce que l’on pourra mettre en lumière grâce à ce modèle devrait pouvoir s’appliquer à d’autres types de tumeurs. Ce qui m’intéresse dans ces travaux, c’est que la lutte contre le cancer met en place l’étude de toutes les composantes de la régulation du système immunitaire. Nous ne sommes pas focalisés sur une spécialité, sur un aspect particulier ou sur une cellule. C’est vraiment un domaine qui englobe toute la richesse et la complexité du système immunitaire, garant de l’intégrité de notre organisme. L’immunologie me fait d’ailleurs souvent penser à la formule de Descartes selon laquelle il faut toujours remettre en question ses connaissances, ses certitudes. À chaque découverte, à chaque génération, on se rend compte que cela fonctionnait effectivement mais d’une autre façon. ■ « L’Institut Pasteur, pour moi, dans mon désir de faire de la recherche, c’était un objectif. Parce que c’est un institut de renommée internationale et parce qu’en immunologie, discipline qui m’intéresse plus particulièrement, il dispose de laboratoires performants. Je souhaitais surtout travailler dans le domaine du cancer et l’équipe du Pr Claude Leclerc est particulièrement compétente dans ce sujet. » Pour l’instant, Alexander Sainz Perez bénéficie d’un contrat soutenu par l’ARC lui permettant de rester trois ans à l’Institut Pasteur. 40 PASTEUR LE MAG’Janvier 2009 « 
1 2 3 4 5 Pasteurdon merci 992 000 euros au 18 décembre 82% des promesses de dons concrétisées Cette année plus encore que l’année précédente, le public s’est trouvé motivé par le grand nombre de messages diffusés par les radios partenaires, par les émissions radios qui ont été diffusées en corollaire, par les informations relayées par la télévision et très largement par la presse écrite et par les nombreuses manifestations organisées en France. « Ce Pasteurdon 2008 a permis à nombre de nos chercheurs de s’exprimer dans les médias, d’expliquer leurs travaux et leur impact potentiel sur la santé publique. Ceci a déclenché un vaste élan de générosité qui a touché l’ensemble des pasteuriens et les encourage à poursuivre leurs recherches avec toujours plus d’enthousiasme, a déclaré Alice Dautry, directrice générale de l’Institut Pasteur. Je remercie en leur nom tous nos donateurs, sans lesquels l’Institut Pasteur ne pourrait poursuivre ses missions. » D’ores et déjà, certains ont pris rendez-vous pour le Pasteurdon 2009. C’est le cas de la MATMUT qui, dans le cadre d’une convention de partenariat 2008-2009, a annoncé un soutien de 100 000 euros pour financer les centres nationaux de référence de l’Institut Pasteur et contribuer au prochain Pasteurdon. >En direct de l’Institut Pasteur : « Le 7-10 » de France Inter (18 septembre) ; « Les Grandes Gueules » de RMC (26 septembre) ; Le Lugdunum Roller Contest à Lyon (28 septembre). Des pasteuriens avaient reconstitué avec des badges le numéro d’appel, 3227… et le public n’a pas manqué de leur signaler lorsqu’ils n’étaient pas dans le bon ordre ! ; Noël Tordo (lire Pasteur Le Mag’n°6) et Georges Antoun, p.-d.g. du groupe hôtelier Erghot (New Hotel et Jardins de Paris) le 25 septembre à Marseille ; Un jeune motivé au Golf Borely à Marseille.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :