Pasteur Le Mag' n°4 jan/fév/mar 2008
Pasteur Le Mag' n°4 jan/fév/mar 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de jan/fév/mar 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Institut Pasteur

  • Format : (181 x 239) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 12,3 Mo

  • Dans ce numéro : regards sur une épopée, l'histoire pasteurienne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
UN CREUSET POUR LA BIOLOGIE En toute immunité >Edward Jenner (1749-1823). 34 « L'immunologie doit son nom à l'immunité, ou préservation d'une maladie par une atteinte antérieure, guérie, de la même maladie, ou d'une maladie apparentée qui peut être sans gravité. C'est ainsi qu'il était connu depuis très longtemps qu'une atteinte antérieure de la variole, spontanée ou provoquée, conférait l'immunité et, grâce à Jenner en 1798, que la même immunité pouvait être conférée par l'inoculation d'une maladie PASTEUR LE MAG’Janvier 2008 L’IMMUNITÉ ET L’IMMUNOLOGIE définies par un pionnier >Jacques Oudin (1955). En 1982, trois ans avant sa disparition, le Pr Jacques Oudin expliquait ce qu’était pour lui l’immunologie. Il en fut l’un des plus brillants représentants. apparentée, mais bénigne : la vaccine. Plus tard, l'immunité a été conférée contre certaines maladies au moyen de l'injection de l'agent pathogène - microbe, virus, toxine - traité d'une manière appropriée pour lui faire perdre son pouvoir pathogène. Le mécanisme de cette immunité avait opposé deux écoles. Metchnikoff considérait les cellules comme jouant le rôle principal grâce à la phagocytose, qu'il avait découverte et qui est l'absorption (généralement suivie de digestion) par certaines cellules des éléments figurés, notamment des microbes, entrés en contact avec elles. Pour Paul Ehrlich et l'école allemande, le rôle essentiel revenait à des sortes de diverticules détachés des cellules et capables de s'unir à l'agent pathogène en le neutralisant. Le nom d'immunologie désigne maintenant l'étude des réactions de l'organisme animal à l'égard de certaines substances appelées antigènes, que l'on sait, grâce à Paul Ehrlich (1891), ne pas avoir nécessairement de pouvoir pathogène ; c'est ainsi que la quasitotalité des protéines, notamment des protéines d'origine animale ou végétale, peuvent être des antigènes ; encore les protéines ne sont-elles pas les seuls antigènes. Les antigènes suscitent le• En 1798, Jenner découvre que l’immunité peut être conférée par l’inoculation d’une maladie apparentée, mais bénigne : la vaccine. Plus tard, l’immunité a été conférée contre certaines maladies par l’injection de l’agent pathogène rendu non-pathogène.
Ilya Ilyich Metchnikoff et l’immunité cellulaire À l'âge de 25 ans, Elie Metchnikoff est titulaire de la Chaire de Zoologie de l'Université d'Odessa. Il était passionné par l’embryologie comparée et en deviendra l’un des maîtres. Ses premiers travaux scientifiques porteront sur les invertébrés. Il mettra en évidence, chez les protozaires et certains métazoaires, un processus physiologique totalement inconnu jusqu'alors : la digestion intracellulaire. Par la suite, il étendra ses observations aux vertébrés. C'est à Messine, à l'automne 1882, que l'idée lui vint, en observant au microscope une étoile de mer qu’il a piquée avec une épine, qu’elle réagit et que des cellules semblent assurer la défense de l'organisme contre les intrus invisibles. Il apporte la preuve que l'organisme se débarrasse des corps étrangers et des microbes par ingestion et digestion, ce qu'il a appelé phagocytose. Ce fut là une découverte majeure d'Elie Metchnikoff qui lui valut le prix Nobel de Physiologie ou médecine en 1908, distinction partagée avec Paul Ehrlich. À cette occasion, dans son discours de Stockholm, il déclara : « L'ensemble des phénomènes que l'on observe dans l'immunité se réduit à une série d'actes biologiques tels que la sensibilité des phagocytes, leurs mouvements actifs dirigés vers les endroits menacés par les microbes, et à une série d'actes physiques et chimiques qui amènent la destruction et la digestion des agents infectieux. » À partir de la mise en évidence des phagocytes et de la phagocytose, Metchnikoff développera une théorie de l'immunité cellulaire et des travaux sur l'inflammation, en s'appuyant notamment sur la pathologie comparée, qui resteront le pivot de son œuvre. En 1888, Louis Pasteur réserva un accueil chaleureux à Metchnikoff lorsque celui-ci lui rendit visite : « Tandis que mes jeunes collaborateurs manifestaient un grand scepticisme envers votre théorie, je me suis de suite rangé de votre côté car, depuis longtemps, j'ai été frappé par la lutte entre divers organismes que j'ai eu l'occasion d'observer. Je vous crois dans la bonne voie. » Sa rencontre avec Pasteur avait marqué un tournant dans la vie de Metchnikoff car, alors même que l'Institut Pasteur n'est qu'en construction, Louis Pasteur lui offre un laboratoire et des moyens de poursuivre son œuvre. Dès que PASTEUR LE MAG’l'Institut Pasteur entre en activité, en 1888, Metchnikoff dirige l'un des cinq services pasteuriens, celui de Microbie morphologique et attire de nombreux chercheurs français et étrangers. De 1898 à 1908, Metchnikoff et son École, Jules Bordet, Levaditi, Délezenne, Besredka, Cantacuzène, produisent une série de sérums actifs sur les cellules de divers groupes cytologiques ou histologiques : globules rouges, globules blancs, thrombocytes, rein, foie, moelle osseuse, estomac, poumon, placenta, spermatozoïdes, cerveau, thyroïde. En quelques semestres, des observations, dont l'intérêt ne sera reconnu que plus de 50 ans après, sont accumulées.. Elie Metchnikoff a été l’un des précurseurs des concepts du « soi » biologique, de la défense et de la surveillance immunitaires. Il étendra le champ de ses investigations à d'autres domaines : la syphilis, le choléra infantile, la fièvre typhoïde. Mais, le rôle joué par Metchnikoff dans un tout autre domaine, celui de l'auto-immunisation, a été souvent méconnu. « La maîtrise de Metchnikoff dans le domaine de la biologie comparée lui permet, dès 1889, de mettre en doute l'harmonie de l'organisme que l'on affirme depuis un demi-siècle, alors qu'en réalité "les citoyens de l'état cellulaire se dévorent entre eux... » (L'lmmuno-Pathologie de l'Auto-Immunisation, 1900-1980. André Eyquem, Archives de l'Institut Pasteur de Tunis). >Elie Metchnikoff entouré de disciples. À droite, Félix Mesnil, qui avait entrepris dans son laboratoire des études sur l’immunité cellulaire, la physiologie et la pathologie comparées. Il deviendra un remarquable parasitologue. Comme Metchnikoff, il apportera beaucoup aux enseignements pasteuriens. PASTEUR LE MAG’Janvier 2008 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 1Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 2-3Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 4-5Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 6-7Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 8-9Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 10-11Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 12-13Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 14-15Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 16-17Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 18-19Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 20-21Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 22-23Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 24-25Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 26-27Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 28-29Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 30-31Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 32-33Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 34-35Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 36-37Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 38-39Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 40-41Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 42-43Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 44-45Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 46-47Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 48-49Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 50-51Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 52-53Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 54-55Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 56-57Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 58-59Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 60-61Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 62-63Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 64-65Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 66-67Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 68-69Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 70-71Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 72-73Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 74-75Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 76-77Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 78-79Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 80-81Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 82-83Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 84-85Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 86-87Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 88-89Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 90-91Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 92-93Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 94-95Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 96-97Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 98-99Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 100-101Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 102-103Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 104-105Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 106-107Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 108-109Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 110-111Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 112-113Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 114-115Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 116-117Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 118-119Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 120-121Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 122-123Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 124-125Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 126-127Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 128-129Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 130-131Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 132