Pasteur Le Mag' n°4 jan/fév/mar 2008
Pasteur Le Mag' n°4 jan/fév/mar 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de jan/fév/mar 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Institut Pasteur

  • Format : (181 x 239) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 12,3 Mo

  • Dans ce numéro : regards sur une épopée, l'histoire pasteurienne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 110 - 111  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
110 111
108 PASTEUR LE MAG’Janvier 2008 ESSAIMER DANS LE MONDE ENTIER Au-delà de la politique et de la guerre l’exemple du Viêt Nam O n a vu qu’en URSS, les relations avec l’Institut Pasteur se sont affranchies des contraintes diplomatiques. C’est aussi l’un des traits de la communauté pasteurienne : perpétuer les liens malgré les bouleversements géopolitiques, pour assurer ses missions dans les meilleures conditions possibles. Cela même avec les pays qui acquéraient une indépendance nouvelle vis-à-vis de la France. Ce fut le cas avec le Viêt Nam, avant l’indépendance des colonies françaises en Afrique. La guerre d’Indochine s’est déroulée de 1946 à 1954. En 1952, un contrat historique est signé entre Hubert Marneffe, au nom de l’Institut Pasteur, et Tran Van Huu, président du Conseil des ministres du Gouvernement du Viêt Nam. Les Instituts Pasteur d’Indochine deviennent un « Institut Pasteur au Viêt Nam ». Cette nouvelle entité a son siège à Saïgon et des établissements à Hanoi, Dalat et Nha Trang. Elle demeure filiale de l’Institut Pasteur à Paris mais le gouvernement vietnamien s’engage à lui allouer une subvention forfaitaire de 8 millions de piastres en échange de services concernant la santé publique du pays. Après la défaite française de Diên Biên Phu, en mai 1954, un télégramme émanant du délégué général de la République française à Hanoi sera adressé le 6 octobre au ministre d’État chargé des Relations avec les États associés et transmis sous le sceau du secret au directeur de l’Institut Pasteur à Paris. « L’accord suivant a été signé hier soir à Phu Lo par les experts français et ceux de la République démocratique du Viêt Nam (RDVN)… La délégation d’experts a déclaré que son Gouvernement, dans le souci de la compréhension mutuelle et d’échanges culturels entre les deux peuples, favorisera la continuation de l’activité scientifique de l’Institut Pasteur de Hanoi [N.D.L.R. : alors dépendant de l’Institut Pasteur à Paris]… En attendant les résultats de la discussion d’un [nouveau] contrat qui sera signé avant le 15 décembre 1954 : 1° - la délégation d’experts français confirme que l’Institut Pasteur de Hanoi poursuivra normalement, dans les limites de ses possibilités, son activité
après la date du 10 octobre en maintenant sur place le matériel et les installations qui lui appartiennent et conformément à ses statuts d’organisation intérieure. 2° - la délégation d’experts de la RDVN donne l’assurance qu’une subvention mensuelle de 480 000 piastres B.I.C. sera accordée à l’Institut Pasteur de Hanoi. En outre, elle confirme, dans le cadre de la législation de la RDVN en cette matière, qui s’applique aux ressortissants français, l’intention de son Gouvernement de n’apporter aucun obstacle de droit ou de fait aux déplacements, notamment entre les deux zones de regroupement, pour raison de profession de santé, de famille, des membres du personnel français de l’Institut Pasteur de Hanoi ainsi que du mandataire en Indochine de l’Institut Pasteur à Paris. La liste de ces membres sera communiquée à la délégation d’experts de la RDVN. » En fait, le nouveau contrat fut signé en 1955. Parmi ses vingt articles, il stipulait notamment : « En vue de faciliter la compréhension mutuelle et les échanges culturels entre les deux peuples vietnamien et français… il a été convenu ce qui suit : L’Institut Pasteur à Paris accepte d’assurer sous son entière et exclusive responsabilité la direction technique et administrative du groupe de laboratoires désigné sous le nom de « Institut Pasteur de Hanoi » … L’Institut Pasteur de Hanoi a seul droit, sur le territoire de la République démocratique du Viêt Nam, à l’appellation « Institut Pasteur ». » Suivent une >Consultation antirabique à l’Institut Pasteur de Ho Chi Minh-Ville. >Campagne de vaccination. série d’obligations de l’institut vietnamien, à savoir : assurer une disponibilité de ses laboratoires pour « toutes les recherches, analyses, enquêtes et missions d’étude revêtant le caractère d’une expertise microbiologique ou biochimique intéressant la défense de la santé publique ou la prévention des épizooties... selon ses possibilités et la limite de sa compétence, la formation technique, l’enseignement complémentaire ou le perfectionnement du personnel des services de la Santé publique et des services vétérinaires » ; une mise à disposition gratuite de 200 000 cc (centimètres cubes ou millilitres) de vaccins microbiens divers, de 2 000 ampoules de sérum antivenimeux, 3 000 de sérum antitétanique, 50 000 doses de sérum antipesteux à usage vétérinaire ou encore assurer une gratuité des vaccinations humaines contre la rage dans le cadre des consultations antirabiques, etc. En retour, le gouvernement vietnamien s’engage notamment à « favoriser le développement des recherches scientifiques intéressant la biologie, la pathologie infectieuse et l’hygiène humaine et animale » et à allouer à l’Institut Pasteur à Paris une subvention forfaitaire annuelle de deux cent vingt-cinq millions de piastres vietnamiennes. Ce n’est qu’en 1959 que le personnel français des Instituts Pasteur au Viêt Nam quitte l’Indochine et est remplacé par un personnel vietnamien. Les liens avec le réseau pasteurien n’en seront pas coupés pour autant. Aujourd’hui, trois instituts vietnamiens sont membres du Réseau international : l’Institut national d’Hygiène et d’Épidémiologie, à Hanoi, et les Instituts Pasteur de Ho Chi Minh-Ville et de Nha Trang. Si, dans l’ensemble, le réseau a surmonté les crises graves, il y eut néanmoins une exception tragique. Ce fut le cas pour l’Institut Pasteur du Cambodge. En 1975-1979, après la prise de Phnom-Penh par les Khmers rouges, les bâtiments furent détruits et la quasi-totalité du personnel cambodgien fut portée disparue. En 1995, l’Institut Pasteur participa à sa reconstruction et ses contributions actuelles sont précieuses en Asie. ■ PASTEUR LE MAG’PASTEUR LE MAG’Janvier 2008 109



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 1Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 2-3Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 4-5Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 6-7Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 8-9Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 10-11Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 12-13Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 14-15Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 16-17Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 18-19Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 20-21Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 22-23Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 24-25Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 26-27Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 28-29Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 30-31Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 32-33Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 34-35Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 36-37Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 38-39Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 40-41Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 42-43Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 44-45Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 46-47Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 48-49Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 50-51Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 52-53Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 54-55Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 56-57Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 58-59Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 60-61Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 62-63Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 64-65Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 66-67Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 68-69Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 70-71Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 72-73Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 74-75Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 76-77Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 78-79Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 80-81Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 82-83Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 84-85Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 86-87Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 88-89Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 90-91Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 92-93Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 94-95Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 96-97Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 98-99Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 100-101Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 102-103Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 104-105Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 106-107Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 108-109Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 110-111Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 112-113Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 114-115Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 116-117Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 118-119Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 120-121Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 122-123Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 124-125Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 126-127Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 128-129Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 130-131Pasteur Le Mag' numéro 4 jan/fév/mar 2008 Page 132