Pasteur Le Mag' n°3 sep/oct/nov 2007
Pasteur Le Mag' n°3 sep/oct/nov 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de sep/oct/nov 2007

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Institut Pasteur

  • Format : (180 x 240) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : des hommes et des gènes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
DIARRHÉES MORTELLES La bactérie Shigella est à l’origine d’une grave dysenterie, l’une des principales causes des décès par maladies diarrhéiques. Chaque année, elle affecte près de 165 millions de personnes et 600 000 à 1 million en meurent, essentiellement de jeunes enfants de moins de cinq ans. Les shigelles, transmises par voie féco-orale, colonisent les intestins. Extrêmement infectieuses, elles sont le plus souvent transmises directement du malade à son entourage. Dans le numéro précédent de Pasteur Le Mag’, les recherches menées à l’Institut Pasteur pour la mise au point de vaccins contre la shigellose ont été abordées. 2 PASTEUR LE MAG’Septembre 2007 LIGNES DE FORCE DIAGNOSTIC Dysenteries bacillaires D Diagnostic en 15 minutes Plusieurs espèces de Shigella sont à l’origine de dysenteries bacillaires, mais la plupart des décès sont dus à la forme endémique de l’infection, liée à Shigella flexneri de sérotype 2a dominant dans les pays en développement, où surviennent 99% des cas de shigellose. es tests utilisables au chevet du malade ont été mis au point récemment pour diagnostiquer rapidement cette grave infection intestinale. Un atout pour traiter les malades et juguler les épidémies. Les bandelettes sont introduites dans des tubes contenant des prélèvements de selles de patients. Au bout de 5 à 15 minutes seulement, l’apparition ou non de deux traits rouges sur la bandelette signe la présence ou l’absence de la bactérie. Ces tests sont le fruit d’une collaboration entre Farida Nato, de la plate-forme de Production des protéines recombinantes et d’anticorps et Yves Germani, dans l’unité de Pathogénie microbienne moléculaire (associée à l’Inserm, U 786) dirigée par le Pr Philippe Sansonetti, à l’Institut Pasteur. L’évaluation des bandelettes sur le terrain a été effectuée en collaboration avec l’Institut Pasteur de Ho Chi Minh Ville (Vietnam), membre du Réseau international des Instituts Pasteur. Elle se poursuit au Chili, au Bangladesh, et à Djibouti, en collaboration avec l’armée française. Les scientifiques ont également développé un test analogue contre la bactérie responsable de la forme épidémique de la shigellose, Shigella dysenteriæ 1, qui devra être validé sur le terrain. n Peste, choléra, méningites… Des équipes de l'Institut Pasteur à Paris en collaboration avec le Réseau international des Instituts Pasteur ont déjà mis au point avec la même technologie des bandelettes de diagnostic rapide de la peste et du choléra, avec l’Institut Pasteur de Madagascar, et de certaines méningites bactériennes, avec le CERMES (Niger).
FORMATION École Pasteur/Cnam de Santé publique Un mastère spécialisé L'École Pasteur/Cnam de santé publique va lancer en 2008 son mastère spécialisé en santé publique accrédité par la Conférence des grandes écoles. À l’image des grandes écoles anglo-saxonnes, l’École Pasteur/Cnam de santé publique (voir Pasteur Le Mag’n°1) propose une formation qui s’appuie sur les compétences des meilleurs experts du secteur et recouvre 4 grands domaines : risque infectieux, risque noninfectieux, méthodes quantitatives et sciences sociales appliquées à la santé. Le mastère spécialisé allie les dimensions sociales (éthique, politique, droit, économie…) de la santé publique aux savoirs scientifiques (microbiologie, toxicologie, sécurité sanitaire…), tout en fournissant les outils d'étude et d'analyse indispensables (épidémiologie, biostatistique, modélisation…). Il accorde une large part aux savoirs pratiques et comprend un stage en milieu professionnel. La diversité des aspects traités, la variété des profils et des expériences des candidats, enrichiront les échanges et renforceront la transversalité des compétences acquises. L'École Pasteur/Cnam de santé publique s'appuie sur l'expertise et la complémentarité des enseignements du Cnam (biostatistique, économie et droit de la santé, analyse des politiques de santé, risque non infectieux) et de l'Institut Pasteur (épidémiologie, risque infectieux). Elle garantit aux formations un haut niveau et un ancrage professionnel solide. >Photo Ibrahima Dia Dimensions sociales et savoirs scientifiques réunis dans une formation de haut niveau PASTEUR LE MAG’>Arnaud Fontanet La qualité des enseignements est assurée par une équipe de professionnels sous la double responsabilité de Jean de Kervasdoué, professeur titulaire de la chaire d'Économie et gestion des services de santé du Cnam et ancien directeur des hôpitaux au ministère de la Santé, et d'Arnaud Fontanet, chef de l'unité d'Épidémiologie des maladies émergentes de l'Institut Pasteur et directeur de l'École pasteurienne d'infectiologie. n PASTEUR LE MAG’3 Septembre 2007



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :