Paris Worldwide n°33 sep/oct 2019
Paris Worldwide n°33 sep/oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°33 de sep/oct 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Aéroports de Paris

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 172

  • Taille du fichier PDF : 112 Mo

  • Dans ce numéro : tous notés !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 86 - 87  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
86 87
neutralisée par le système. Il n’empêche que l’immense majorité des partis s’inscrivent dans l’histoire européenne. Dans ce contexte, la voix de l’écrivain porte-t-elle encore ? Lors de la révolution de 1848, la voix des poètes alimentait la politique. Et je crois qu’elle peut toujours susciter l’enthousiasme. Le problème, c’est que peu de poètes parlent de l’Europe. Elle n’est plus un sujet pour la fiction, pour la littérature. Le succès de Nous, l’Europe me laisse croire que cette voix porte encore. Un poème en vers libre, sur l’Europe, on aurait pu penser que cela plomberait le succès commercial du livre. Et pourtant, je rentre d’Avignon où il a été joué  : c’était plein tous les soirs. En France, l’écrivain jouit d’un statut très fort. On accepte des gens de lettres qu’ils fassent un pas de côté vers le politique. Je trouve cela très beau. Il ne faut pas déserter cette dimension, mais, au contraire, l’habiter. Tout en restant du côté de l’écriture. Vous avez abordé dans Ouragan, la question des bouleversements climatiques. Avec Eldorado, celle des migrants. Vous définiriezvous comme un écrivain engagé ? Je dirais plutôt que je suis un écrivain de convictions. Je place trop haut la figure de l’écrivain engagé pour me sentir concerné. Quand j’ai pu me rendre dans des endroits un peu rugueux du monde, j’y suis allé en tant que spectateur. Or, l’écrivain engagé est à la fois dans l’écriture et dans l’action. Avez-vous des livres qui sont pour vous comme des viatiques, vers lesquels vous revenez toujours ? Il y a bien sûr Blaise Cendrars, avec La Prose du Transsibérien. Il y est question de voyage, entre récit et poésie. Alors bien sûr, certains mettent en doute le fait que Cendrars ait bien visité tous les endroits dont il parle. Mais un écrivain a bien le droit de mentir. Et puis, il a fait ces voyages puisqu’il les a écrits ! Je citerais aussi Gabriel García Márquez et sa Chronique d’une mort annoncée  : dès la première page, on sait que le héros va mourir et pourtant, on ressent constamment un certain suspens, en se demandant si, finalement, il ne va pas s’en sortir. Enfin, Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltès qui m’a donné envie d’écrire pour le théâtre. L’Italie, L’Afrique, la Nouvelle-Orléans  : vos romans se passent souvent hors de nos frontières. Votre écriture a-t-elle besoin de l’ailleurs pour se déployer ? On écrit avec ce qu’on ne sait pas de soi-même. Si j’avais toutes les réponses, sans doute n’écrirais-je plus. Néanmoins, il y a deux choses que je peux dire. La première, c’est qu’un roman représente pour moi une année de travail. Et qu’elle doit être une année de découvertes, que ce soit en me documentant ou en « Paris est une ville qui offre de la beauté » « Paris is a city which offers beauty » SEPTEMBRE/OCTOBRE 86 - PARIS WORLDWIDE SEPTEMBER/OCTOBER 2019 neutralised by the system. Nevertheless, the vast majority of parties are very much a part of European history. In this context, does the writer’s voice still count ? During the revolution of 1848, poets’voices fuelled politics. And I think they can still inspire enthusiasm. The problem is that few poets speak about Europe. It is no longer a subject for fiction or literature. The success of Nous l’Europe (We, Europe) leads me to believethat this voice is still heard. One would think that a poem about Europe in free verse would impede the book’s commercial success. And yet, I am back from Avignon where it played to a full house every night. Writers enjoy a very strong status in France and people accept that we delve into politics. I find that very beautiful. One should not avoid this dimension, but inhabit it, still remaining on the side of literature. In Ouragan (Hurricane) you touched on climate change, and in Eldorado you took on the issue of migrants. Would you define yourself as a politically committed writer ? I would rather say that I am a writer of conviction. I place the figure of the « politically committed » writer on a higher level than myself. When I was able to visit certain rough places in the world, I went as an observer. The « politicially active writer » is involved in both writing and action. Are there books that particularly inspire you that you always go back to ? There is, of course, Blaise Cendrars’s The Prose of the Trans-Siberian, a travel book somewhere between narrative and poetry. Some question whether Cendrars even visited all the places he mentions. But a writer has the right to lie. And he did make these journeys because he wrote about them ! I would also mention Gabriel García Márquez’s Chronicle of a Death Foretold. From the first page we know that the hero will die and yet we feel a constant suspense, as if he willultimately pull through. Bernard-Marie Koltès’In the Solitude of Cotton Fields inspired me to write for the theatre. Italy, Africa, New Orleans  : your novels all take place outside France. Does your writing need to occur elsewhere ? We write about what we don’t know about
voyageant. Pour Ouragan, je n’ai pas mis les pieds à la Nouvelle-Orléans. En revanche, pour Danser les ombres, j’ai fait des allers-retours en Haïti. Pour Le Soleil des Scorta qui se déroule dans les Pouilles, j’étais plus familier des lieux car toute ma belle-famille vit là-bas. La deuxième chose que je sais, c’est qu’il y a deux manières d’être écrivain. Il y a une famille d’auteurs pour qui la page est le prolongement de l’âme, de l’intériorité. Personnellement, je ne sais pas faire cela. J’appartiens à l’autre famille, celle pour qui la page est un espace de projection. Je pars d’une réalité très loin de moi et j’ai un an pour m’en rapprocher, en m’appuyant sur ma documentation, mon imagination, mon empathie. J’ai beau avoir vécu toute ma vie à Paris, elle n’a jamais été dans mes livres. Justement, quel regard portez-vous sur Paris ? C’est une de ces villes européennes, avec Rome, qui, quand on a le temps de la regarder, offre de la beauté. Une balade sur les quais de Seine, c’est l’harmonie des perspectives ! Ce qui me rend mélancolique, c’est cette évolution que connaissent toutes les grandes capitales européennes. La vie de la rue s’assèche en raison de la flambée de l’immobilier. À Rome ou à Naples, il existe encore un peuple romain ou un peuple napolitain. Quand j’étais plus jeune, du côté de la porte de Vanves, on voyait encore des carioles de Gitans. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Si vous deviez formuler un souhait ? Que revienne un peu de passion autour de l’Europe. Il faut reproposer de l’utopie. Les peuples, on ne les met pas en marche avec du réalisme politique, mais avec le rêve. u À LIRE TO READ Danser les ombres (Actes Sud, 2015) Pour seul cortège (Actes Sud, 2012) Eldorado (Actes Sud, 2006) Le Soleil des Scorta (Actes Sud, 2004) SEPTEMBRE/OCTOBRE 87 - PARIS WORLDWIDE SEPTEMBER/OCTOBER 2019 ourselves. If I had all the answers I would probably stop writing. Nevertheless, there are two things I can say. The first is that writing a novel represents a year’s work for me, a year of discovery, research, and travel. For Ouragan, I didn’t set foot in New Orleans. But for Danser les Ombres (Dancing Shadows), I went to Haiti several times. For Le Soleil des Scorta, which takes place in Puglia, I was already familiar with the area since my in-laws live there. The second thing is that I believethere are two ways of being a writer. There are writers for whom a page is an extension of the soul, of their inner world. Personally, I don’t know how to do that. I belong to the group of writers for whom a page is a space for projection. I start off from a reality far removed from my own and give myself a year to get closer to it, relying on my research, imagination, and empathy. Although I’ve lived in Paris all my life, I’ve never mentioned it in my books. What is your view of Paris ? It is one of those European cities, along with Rome, that offers true beauty when one takes the time to look. A stroll on the banks of the Seine is a harmony of perspectives ! I do feel melancholy about the changes occurring in major European capitals. With soaring real estate prices, street life is disappearing. In Rome or Naples there are still Romans and Neapolitans. When I was younger, there were still Gypsy carts at the Porte de Vanves. It’s no longer the case. If you had one wish ? That people would feel passio about Europe. We must offer utopia again. Political realism is not enough to activate people- they need dreams. u



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 1Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 2-3Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 4-5Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 6-7Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 8-9Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 10-11Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 12-13Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 14-15Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 16-17Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 18-19Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 20-21Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 22-23Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 24-25Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 26-27Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 28-29Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 30-31Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 32-33Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 34-35Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 36-37Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 38-39Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 40-41Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 42-43Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 44-45Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 46-47Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 48-49Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 50-51Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 52-53Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 54-55Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 56-57Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 58-59Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 60-61Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 62-63Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 64-65Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 66-67Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 68-69Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 70-71Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 72-73Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 74-75Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 76-77Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 78-79Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 80-81Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 82-83Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 84-85Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 86-87Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 88-89Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 90-91Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 92-93Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 94-95Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 96-97Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 98-99Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 100-101Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 102-103Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 104-105Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 106-107Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 108-109Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 110-111Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 112-113Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 114-115Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 116-117Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 118-119Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 120-121Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 122-123Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 124-125Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 126-127Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 128-129Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 130-131Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 132-133Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 134-135Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 136-137Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 138-139Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 140-141Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 142-143Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 144-145Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 146-147Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 148-149Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 150-151Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 152-153Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 154-155Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 156-157Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 158-159Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 160-161Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 162-163Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 164-165Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 166-167Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 168-169Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 170-171Paris Worldwide numéro 33 sep/oct 2019 Page 172