Paris Le Grand n°10 2013
Paris Le Grand n°10 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de 2013

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : O2C

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 10 Mo

  • Dans ce numéro : Benjamin Millepied... nouveau directeur du Ballet de l'Opéra de Paris.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 86 - 87  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
86 87
Sa mère veut, pour sa progéniture, ce qui se fait de mieux. Elle imagine donc une toute nouvelle technique pour assurer encore plus de confort et de souplesse aux chaussons filiaux  : le « cousue & retournée ». Ce procédé original, qui consiste à coudre la semelle à l’envers avant de la retourner, va connaître la gloire et faire de Rose la papesse du chausson. Béjart, Noureev, le Kirov ou encore les Folies Bergères lui passent commande. En 1956, une jeune actrice parisienne convainc Rose d’appliquer sa fameuse technique à une paire de ballerines qui ait « le confort d’un chausson de danse et la sensualité d’une chaussure de ville ». Quelques semaines plus tard, « Et'`Et Dieu créa la Femme » défraie la chronique. Brigitte Bardot t est alors à la une de tous les journaux du monde, ses Repettoietto « Cendrillon » aux pieds ! Les ballerines de Rose sont élevées au rang de mythe. La spirale Repetto sera dès lors.5 sans fin, entretenue, au fil des saisons, par nombre de stars et starlettes, à l’image de Serge Gainsbourg qui ne portait t rien d’autre que des « Zizi » blanches. Pour lui, comme il aimait le répéter, c’était « Repetto à perpette ». Le décès de Rose, en 1984, semble, un temps, sonner le glas de la marque. L’entreprise décline lentement. En 1999, Jean-Marc Gaucher, le PDG de Reebok France, la reprend et la relance avec une politique dynamique axée sur les partenariats avec les créateurs de mode  : Issey Miyake en 2000, Yohji Yamamoto en 2002, Comme des Garçons en 2004 ou, encore, KarlLagerfeld… Pas à pas, sans rien perdre de son aura auprès du monde de la danse, Repetto renoue ainsi avec le succès grand public et conquiert le cœur des fashionistas du monde entier. Au Japon, à Dubaï, en Argentine… elles craquent toutes pour les ballerines maison, mais aussi pour les bottes, tes, escarpins, mocassins et sacs, finis, aujourd’hui encore, à la main. « Victime » de son succès, la boutique parisienne de la rue de la Paix a doublé sa surface d’exposition, réservant  : le premier étage à la danse et proposant, au rez-de-chaussée, les chaussures, la maroquinerie et la bagagerie. Chaque année, ip Repetto lance environ 40 nouveautés, des ballerines et autres souliers qui changent de couleurs et de matières au gré des saisons. Le made in France a de beaux jours devant lui. la boutique repetto saGa/86 dance-prodigy son  : Roland Petit. Founder of the Ballet des Champs Elysées, at barely 23 years of age, he was already a major figure in French dance. His mother wanted the best for her offspring. She cameup with a completely new technique to ensure greater comfort and flexibility for her boy’s slippers  : « cousue & retournée ». This new process, which involved sewing the sole inside out then reversing it, went on to great glory and Rose became the high priestess of ballet slippers. Béjart, Nureyev, the Kirov and even the Folies Bergères placed orders with her. In 1956, a young Parisian actress persuaded Rose to apply her famous technique to a pair of pumps, giving them « the comfort of a ballet slipper and the sensuality of a dress shoe ». A few weeks later, the film « And God Created Woman » was the talk of the town. Brigitte Bardot was on the front page of every newspaper around the world, with her « Cinderella » Repettos on her feet ! Rose’s pumps achieved mythical status. Theupward Repetto success spiral continued, maintained season after season by stars and starlets such as Serge Gainsbourg, who never wore anything but a pair of white « Zizi ». As he
liked to say, for him it would be « Forever Repetto ». Rose’s passing in 1984 seemedfor a time to have been the death knell for the brand as the business gradually declined. Then, in 1999, Jean-Marc Gaucher, CEO of Reebok France, took it over and re-launched it with a dynamic strategy aimedat partnerships with fashion designers  : Issey Miyake in 2000, Yohji Yamamoto in 2002, Comme des Garçons in 2004 and even KarlLagerfeld… Step by step, without losing any of its aura in the world of dance, Repetto once again became a success with the public ; winning the heart of fashionistas the world over. From Japan and Dubai to Argentina everyone loves the original pumps, as wellas the boots, court shoes, moccasins and bags, still hand-finished to this day. A « victim » of its own success, the Paris store has doubled its sales area, with the first floor dedicated to dance whilst on the ground floor it is shoes, leather goods and luggage. Each year, Repetto launches around 40 new products, pumps and other footwear that change colour and materials with the seasons. Made in France has a bright future. saGa/87 « au JapoN, À DuBaÏ, eN arGeNtiNe… elles craQueNt toutes pour les BalleriNes maisoN… »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 1Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 2-3Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 4-5Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 6-7Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 8-9Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 10-11Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 12-13Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 14-15Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 16-17Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 18-19Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 20-21Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 22-23Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 24-25Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 26-27Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 28-29Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 30-31Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 32-33Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 34-35Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 36-37Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 38-39Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 40-41Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 42-43Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 44-45Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 46-47Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 48-49Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 50-51Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 52-53Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 54-55Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 56-57Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 58-59Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 60-61Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 62-63Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 64-65Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 66-67Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 68-69Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 70-71Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 72-73Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 74-75Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 76-77Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 78-79Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 80-81Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 82-83Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 84-85Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 86-87Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 88-89Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 90-91Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 92-93Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 94-95Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 96-97Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 98-99Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 100