Paris Le Grand n°10 2013
Paris Le Grand n°10 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de 2013

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : O2C

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 10 Mo

  • Dans ce numéro : Benjamin Millepied... nouveau directeur du Ballet de l'Opéra de Paris.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
Dans Les Guitry’s, Claire Keim ressuscite Yvonne Printemps et trouve un rôle à sa mesure. In The Guitrys, Claire Keim resurrects Yvonne Printemps in a role that was written for her. Claire KEIM LE ROLE DE MA VIE « C’est enthousiasmant pour moi d’être sur scène avec ce texte qu’Eric-Emmanuel Schmitt a écrit pour moi. Il est très ludique, avec des réparties magnifiques. En même temps, on reste totalement dans la vie et ce n’est pas difficile de trouver un ancrage avec son propre quotidien. Quand j’ai lu la pièce, j’ai tout de suite saisi l’enjeu pour moi, et je me suis jetée à corps perdu dedans. C’est le rôle de ma vie, je pèse mes mots. Aussi, suis-je arrivée le premier jour des répétitions en connaissant jusqu’à la moindre virgule du texte. J’ai la chance de pouvoir habiter mes rôles. Je ne suis pas du genre compliqué  : dès qu’on me demande de chanter, de jouer la comédie, je me sens chez moi. » YVONNE « Ce qui me touche chez Yvonne Printemps, c’est qu’elle était papillonnante, femme-enfant, mais aussi d’une grande lucidité. Dans les dernières scènes, son ironie masque mal le désarroi qu’elle ressent. Elle a aimé Sacha Guitry toute sa vie, mais à la fin, il l’a écrabouillée. Il ne voulait plus entendre parler d’elle. C’était une hyper douée, mais qui n’a jamais eu l’aura d’une Mistinguett. Elle a commencé par des spectacles de rue dans le Val-d’Oise. A 14 ans, elle jouait seins nus dans « Nue Cocotte », à La Cigale. Un an plus tard, elle rentrait aux Folies-Bergère. » loges d’artistes theatre/52 Claire Keim THE ROLE OF MY LIFE « It’s exciting for me to be on stage with this text that Eric- Emmanuel Schmitt wrote for me. It’s a lot of fun, with wonderful repartee. At the same time, you’re still in real life and it’s not hard to relate it to your own everyday life. When I read the play, I immediately understood the challenge it represented for me, and I just threw myself into it. It’s the role of my life, and I’m weighing my words. So, I arrived on the first day of rehearsal knowing the text right down to the last comma. I’m lucky enough to be able to ‘live’my roles. I’m not complicated  : the moment I’m asked to sing or act, I feel right at home. » YVONNE « What I find touching about Yvonne Printemps, is that she was a butterfly, a woman-child, but also extremely lucid. In the final scenes, her irony fails to mask her feeling of helplessness. She loved Sacha Guitry all her life but in the end he crushed her. He didn’t want to hear a word about her. She was highly gifted, but never had the aura of, say, Mistinguett. She began with street theatre performances in the Val-d’Oise. At fourteen, she was playing a topless role in « Nue Cocotte » at La Cigale. One year later, she joined the Folies Bergère. » CH. Lartige - CL2P
« Pour moi le sacré, ce sont les secondes qui précèdent l’entrée sur scène » DE LA NECESSITE DU THEATRE ? « Le théâtre, c’est la base. On voit si les gens sont des acteurs ou non. Paradoxalement en tant que spectatrice, je m’y ennuie très vite. J’ai chaud, j’ai soif, j’ai envie de fumer une cigarette… J’avoue que c’est assez rare que je sois subjuguée par une pièce. En tant que comédienne, j’ai peur d’ennuyer les gens. On m’a proposé beaucoup de pièces et j’en ai choisi très peu. Je voulais jouer quelque chose que j’aurais vu avec plaisir. » SEULE POUR DECIDER « Le grand public me voit surtout comme une actrice de télévision. Quand Zodiac fait Line coi..adi■ d. EriC•Erri m a noel SC H IVI I1T MOven,+ warm. Stove irUIS$A *. K,rtxrx 12 millions de téléspectateurs sur TF1, ça emporte tout. Mais c’était il y a dix ans… Les tournages c’est très bien, mais c’est du courant alternatif  : il y a une folle énergie pendant une demi-heure et puis on s’ennuie dans celle qui suit. Aucune comparaison avec le théâtre. Entre le moment où la pièce commence et celui où elle s’achève, je fais ce que je veux. Je fais naître mon personnage, je le fais grandir. C’est moi qui décide. » BOITE A BONHEURS « Je n’attache pas beaucoup d’importance aux choses matérielles. Je suis tout le temps habillée pareil, et quand j’arrive au théâtre, je pose mon sac n’importe où. A partir du moment où j’ai un endroit pour me changer, je n’ai pas besoin d’avoir un territoire. Pas de « moment sacré dans ma loge ». Pour moi le sacré, ce sont les secondes qui précèdent l’entrée sur scène. Pour la première des Guitry’s, ma meilleure amie, Mélanie Laurent (actrice et réalisatrice) m’a fait un joli cadeau  : elle a confectionné une boîte qui contenait des montages de photos de ma fille, de mon amoureux (l’ancien footballeur Bixente Lizarazu), d’Yvonne Printemps... Je n’avais plus qu’à punaiser le tout sur le mur en face de moi. » The Guitrys, jusqu’au 29 décembre 2013. Avec Claire Keim et Martin Lamotte. Théâtre Rive- Gauche, Paris 14 ème. theatre/53 IS THEATRE A NECESSITY ? « Theatre is the foundation. You can see if people are actors or not. Paradoxically, as a spectator I can get bored very quickly. I’m too hot, I’m thirsty, I feel like smoking a cigarette... I must admit it’s pretty rare that I’m captivated by a play. As an actress, I’m afraid of boring people. I’ve been offered many parts in plays but I accepted very few of them. I wanted to play something that I would have enjoyed watching. » SOLE DECISIONMAKER « People see me primarily as a television actress. When Zodiac attracted 12 million viewers on TF1, it was the best. But that was ten years ago... Shooting episodes is great, but it’s an alternating current  : there’s mad energy for half an hour and then half an hour of boredom. There’s no comparison with theatre. Between the moment the play begins and when it ends, I do what I want. I bring my character to life, I make it grow. I make the decisions. » BOX OF HAPPINESS « I don’t attach much importance to material things. I always wear the same kind of clothes, and when I arrive at the theatre I put my bag down anywhere. As long as I have a place to change, I don’t need to have my own territory. Or a ‘sacred moment in my dressing room’. For me, it’s the few seconds before I go on stage that are sacred. For the premiere of The Guitrys, my best friend, Mélanie Laurent (actress and film director), made a lovely gift for me  : a box containing photo montages of my daughter, my partner (the former footballer Bixente Lizarazu) and Yvonne Printemps... All I had to do was pin them all on the wall in front of me. » The Guitrys, until 29 th December 2013. With Claire Keim and Martin Lamotte. Théâtre Rive-Gauche, Paris 14 th.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 1Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 2-3Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 4-5Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 6-7Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 8-9Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 10-11Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 12-13Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 14-15Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 16-17Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 18-19Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 20-21Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 22-23Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 24-25Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 26-27Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 28-29Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 30-31Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 32-33Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 34-35Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 36-37Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 38-39Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 40-41Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 42-43Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 44-45Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 46-47Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 48-49Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 50-51Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 52-53Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 54-55Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 56-57Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 58-59Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 60-61Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 62-63Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 64-65Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 66-67Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 68-69Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 70-71Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 72-73Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 74-75Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 76-77Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 78-79Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 80-81Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 82-83Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 84-85Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 86-87Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 88-89Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 90-91Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 92-93Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 94-95Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 96-97Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 98-99Paris Le Grand numéro 10 2013 Page 100