Paradiski Infosnews n°127 27 jan 2020
Paradiski Infosnews n°127 27 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°127 de 27 jan 2020

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Sarl SDGB

  • Format : (170 x 245) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 14 Mo

  • Dans ce numéro : ski free aux Arcs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
L'ARTISTE Quelle surprise ! Sandra, alias Tata Kinder, est une artiste complète, à la vie colorée et pleine de surprises. Découverte de son atelier, du coté de Landry Peux-tu nous décrire ton parcours Sandra ? Je suis une artiste polyvalente et autodidacte, à la fois peintre, sculpteur, origamiste, pâtissière... Je viens de la région parisienne et j'ai fait mes études d'architecture et d'infographiste à Tours et à Poitiers aux Beaux-Arts. Après une saison passée aux Arcs en 1999, j'ai décidé de tout quitter pour venir m'installer dans les montagnes. Quel est ton rapport avec l'art ? Avec tes créations ? C'est addictif ! Je ne peux pas m'empêcher d'y passer le plus clair de mon temps. Quand j'ai commencé une création, je suis acharnée, je ne pense qu'à ça tant que cela n'est pas terminé. J'ai un rapport très étroit avec mon art  : mes œuvres sont des petits bouts de moi. C'est un réel échappatoire, une façon de me soulager l'esprit, car je souffre de problèmes de santé qui ne me permettent pas de me projeter dans le futur. En ce moment, tu fais beaucoup d'origami, comment as-tu découvert cette discipline ? J'ai commencé un peu par hasard en trouvant un patron de tête de cerf sur internet. Je me suis attachée à obtenir un rendu impeccable, et cela m'a plu. Depuis j'ai cherché beaucoup d'autres patrons, et je ne m'arrête plus ! Renard, éléphant, hippopotame, cygne, hippocampe et j'en passe... tout y passe ! Explique-nous un peu comment cela se passe pour fabriquer un des "trophées" ? Pour la tête de cerf par exemple, c'est 8 heures de travail. J'utilise du papier de haute qualité, en 210 grammes. Il faut compter une dizaine de feuilles de papier, 3 tubes de colle pour environ 85 facettes à dessiner et assembler. Ce qui me plait, c'est toutes les déclinaisons possibles. On peut changer de couleurs à l'infini, et j'essaie de ne jamais reproduire deux fois la même création. Certaines de mes créations peuvent nécessiter jusqu'à 2 ou 3 semaines de travail. Où est ton atelier ? À la maison. C'est très pratique pour une bonne conciliation avec ma vie personnelle. Et comme je travaille parfois nuit et jour, cela me simplifie les choses ! De nouveaux projets en tête ? J'en ai toujours, car j'ai perpétuellement envie de découvrir. Je me lance dans les sculptures à la résine époxy. C'est une toute nouvelle approche, avec des volumes beaucoup plus conséquents. J'ai hâte ! (C.K.) 18# INFOSNEWS/PARADISKI
TATA KINDER F Tata Kinder + 33 (0)7 77 68 61 67 Painter, sculptor, origamist, baker... Sandra aka Tata Kinder is a versatile artist, full of colours and surprises. Originally from the Paris region, Sandra worked in Les Arcs in 1999 and fell in love with the mountains. She created her workshop at home, in Landry, to be near her family. At the moment, Sandra spends most of her time on Origami, the art of folding paper. Anupcoming project are sculptures in epoxy resin. You can follow Tata Kinder on Facebook. LANDRY WWW.INFOSNEWS.FR #19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :