Paradiski Infosnews n°124 18 déc 2019
Paradiski Infosnews n°124 18 déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°124 de 18 déc 2019

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Sarl SDGB

  • Format : (170 x 245) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 94 Mo

  • Dans ce numéro : nouvelle piste ludique à la Plagne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
LA PLAGNE 28# INFOSNEWS/PARADISKI L'ARTISTE Fake it UNTIL YOU MAKE IT ! Autodidacte, Thomas fait partie de ces personnalités aussi atypiques que passionnantes. Il s'est penché sur la magie très jeune, et a poursuivi par l'hypnose. Le point de départ commun de ces deux disciplines  : comprendre comment fonctionne le cerveau humain, entre conscient et inconscient.
Thomas, comment t'es venu l'idée de devenir magicien ? Petit, vers 6 ans, en vacances dans le sud, je suis tombé sur un magicien de rue. Cela m'a fasciné et ma mère m'a acheté un kit de magicien, que je n'ai pas lâché pendant un long moment. J'avais toujours mon jeu de cartes à la main et pour moi, rien n'était plus naturel. En fait, j'ai l'impression d'être né magicien. Mon apprentissage a été rapide. Quand on est enfant, on a moins de croyances limitantes et tout est plus facile. Vers l'âge de 11 ans, je me suis tourné vers des forums sur internet. J'ai pu y trouver toutes les pistes que je cherchais, aller piocher à droite à gauche des façons de faire pour créer ma propre patte, et aussi rencontrer par ce biais des personnes partageant la même passion. C'est comme ça que petit à petit, j'ai commencé à faire des spectacles. Y a-t-il un lien entre la magie et l'hypnose ? A-t-il était naturel d'évoluer de l'une à l'autre ? Absolument ! L'apprentissage de la magie amène à comprendre certains mécanismes du cerveau. Et pour ces deux disciplines, tout est une question de ce qu'on lui suggère, de ce qu'on veut lui faire croire. Tu es aujourd'hui hypnothérapeute, une technique paramédicale qui se démocratise. Peux-tu nous expliquer en quelques mots ce qu'est techniquement l'hypnose ? Le conscient est la partie du cerveau qui rationnalise les choses et les faits. L'hypnose va venir isoler cette partie, la mettre dans une bulle en quelque sorte, pour suggérer à l'inconscient ce que l'on veut. Le cerveau ne peut pas faire la différence entre le réel et l'imaginaire. C'est ainsi que l'on peut modifier des croyances. Il est naturel et rassurant pour chacun de s'autopersuader que ce que l'on croit est vrai, c'est ce que l'on appelle le biais cognitif de confirmation. Et bien l'hypnose vient bousculer tout cela. Pour quel type de problèmes peux-tu intervenir grâce à l'hypnothérapie ? Peux-tu intervenir sur tout le monde ? L'hypnothérapie peut intervenir sur des problèmes de comportements (problèmes d'addiction par exemple), de croyances ou sur des problèmes de gestion émotionnelle (la gestion du stress, le deuil, l'angoisse...). La limite est quand on arrive au ressort du médical. On peut intervenir sur n'importe qui à partir du moment où le sujet est en mesure de communiquer et qu'il a conscience du problème à régler. Tu fais aussi du spectacle ? Oui, je propose des spectacles d'hypnose et de mentalisme. Je me suis formé notamment grâce à l'approche de street hypnose, qui consiste à hypnotiser n'importe qui, et n'importe quand, mais toujours dans la bienveillance et le respect. Après la magie, mes premiers spectacles d'hypnose étaient un peu stressants car il faut alors avoir une double communication quand on est sur scène  : on s'adresse au public, et il faut en même temps gérer les volontaires que l'on hypnotise et qui ne réagissent pas tous de la même manière... Ne te sens-tu pas parfois un peu intrusif à pénétrer dans l'âme des autres ? Malgré ce qui est présupposé dans le spectacle, il est impossible d'aller au-delà de la morale et de l'instinct. En résumé, je ne peux pas leur faire faire n'importe quoi. En revanche, il est vrai que parfois, on en a ri avec mes proches. Par exemple, il est arrivé à mon colocataire de faire la vaisselle sous hypnose ! (C.K.) Thomas Faure is one of those atypical and passionate personalities. Passionate about magic and hypnosis, Thomas tries to understand how the human brain functions to guide it according to its wishes. As a hypnotherapist located in Aime La Plagne, he intervenes on behaviour problems (addictions for example), beliefs or emotional management issues (the management of stress, grief, anxiety...). Thomas also proposes shows combining mentalism and hypnosis. THOMAS FAURE Cabinet d'Hypnothérapie Grande Rue à Aime La Plagne + 33 (0)6 16 29 43 41 WWW.INFOSNEWS.FR #29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :