Opérations Spéciales n°9 sep/oct 2014
Opérations Spéciales n°9 sep/oct 2014
  • Prix facial : 7,50 €

  • Parution : n°9 de sep/oct 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Histoire Militaire Éditions

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 103 Mo

  • Dans ce numéro : la crise en Ukraine.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
VÉHICULES « HUMMER », LE SYMBOLE ROULANT DE L’AMÉRIQUE EN AFGHANISTAN Pour être précis, le terme de « HUMVEE » serait le mieux adapté puisque celui de « HUMMER » fait référence à la version civile de ce célèbre véhicule tout terrain américain en service un peu partout dans le monde. Par Thomas Seignon En effet, « HUMVEE » correspond à l’acronyme de l’intitulé du programme militaire d’un « High Mobility Multipurpose Wheeled Vehicle », ou HMMWV (ce qui, à l’oral, est franchement imprononçable si on n’y ajoute pas quelques voyelles !). En répondant à cet appel d’offre lancé par l’armée américaine en 1981 en vue de remplacer toute une gamme de véhicules alors en service, la firme AM General ne se doutait pas qu’elle allait produire un engin devenu à peu près aussi mythique que la Jeep. Les premiers véhicules arrivent dans les forces en 1985. En 2013, après plus de 150 000 exemplaires produits, l’armée américaine commence à sérieusement envisager son remplacement. Il n’en reste pas moins vrai qu’aujourd’hui, sur un théâtre d’opération comme l’Afghanistan, le « HUMVEE » est toujours omniprésent. En ce qui concerne les forces américaines et les forces de l’OTAN, Il s’agit le plus souvent de versions blindées. L’utilisation d’une version non blindée implique la limitation de ses mouvements à l’intérieur d’une emprise ou d’une base. Il est vrai qu’une base américaine comme celle de BAGRAM, dans l’est de l’Afghanistan, regroupe un peu plus de 35 000 personnes et s’étale sur une surface équivalente à celle d’une petite ville française ! LES HUMVEES BLINDÉS La première caractéristique des « HUMVEEs » utilisés par les occidentaux hors de leurs bases est donc le blindage. Celui-ci est maintenant relativement standardisé et relève d’une logique de kit. Ce n’était pas le cas lors de l’apparition des Véhicule de patrouille type, ce « HUMVEE » M 1114 dispose d’un surblindage, d’un tourelleau (sur lequel différentes armes automatiques peuvent être montées), de brouilleurs et d’un système de localisation GPS….Sans parler du crochet de remorquage. Dans ces conditions, on arrive aux limites de capacité du châssis. C’est pourquoi, les Américains utilisent maintenant plus régulièrement dans ces missions de patrouille le très puissant et très lourd MAT-V de Oshkosh que l’on distingue au second plan. 68 OPÉRATIONS SPÉCIALES SEPTEMBRE-OCTOBRE 2014
Cette version sanitaire en service dans l’armée tchèque adopte une solution intermédiaire entre le shelter et une caisse spéciale. Le découpage reprend clairement les formes de la version cargo, tout en optimisant l’espace disponible. premiers blindages dans les années 90 (ex Yougoslavie, Kosovo, Somalie….) au cours desquelles différentes options de blindage ont vu le jour. En nombre toujours insuffisants, des « HUMVEEs » blindés ont parfois été créé localement par des unités faisant preuve d’initiative….Autrement dit, par le biais du « système D » ! L’affaire à pris des proportions politiques en 2004 lorsqu’un soldat qui sert alors en Irak fait remarquer au secrétaire d’état à la défense ces lacunes en matière de protection et que ce dernier lui répond en substance qu’il devrait faire la guerre avec le matériel qu’il avait et non celui qu’il aurait souhaité avoir ! S’ensuit un tollé dans l’opinion publique américaine et, en mai 2004, un vote du sénat pour un budget de 618 M.$ en vue de produire en grande série des « HUMVEEs » blindés (le M 1114). Dans la suite logique du développement de cette notion de protection, divers type de tourelleaux blindés sont apparus pour arriver à un modèle suffisamment standardisé pour être adapté à différents porteurs. C’est ainsi que l’évolution des conflits dans lesquels Le « HUMVEE » est en service dans toutes les branches des armées américaines depuis près de trente ans. Cette omniprésence est illustrée ici par ce M 998 A1 débâché de l’US Air Force. Ces véhicules de première génération ont été photographiés sur la base de Kandahar. Etant non blindés et non équipés de brouilleurs, ils n’ont pas vocation à en sortir. [Collection Jacquot] les Américains sont engagés les a poussé à transformer en engin de combat un véhicule initialement conçu pour le transport. L’inévitable contrepartie de l’amélioration de la protection résidant bien sûr dans l’augmentation du poids, il a fallu revoir la motorisation et le dimensionnement de certains éléments du châssis. Néanmoins, à ce jeu là ont atteint vite les limites liées à la conception même du véhicule et ces « HUMVEEs » blindés déployés par milliers sur le théâtre afghan souffrent d’une usure prématurée de leur motorisation et de leurs trains roulants. Au moment où les Etats Unis préparent le retrait d’une part significative de leur forces déployées en Afghanistan, on sait déjà SEPTEMBRE-OCTOBRE 2014 OPÉRATIONS SPÉCIALES 69



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 1Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 2-3Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 4-5Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 6-7Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 8-9Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 10-11Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 12-13Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 14-15Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 16-17Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 18-19Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 20-21Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 22-23Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 24-25Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 26-27Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 28-29Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 30-31Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 32-33Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 34-35Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 36-37Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 38-39Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 40-41Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 42-43Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 44-45Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 46-47Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 48-49Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 50-51Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 52-53Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 54-55Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 56-57Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 58-59Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 60-61Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 62-63Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 64-65Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 66-67Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 68-69Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 70-71Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 72-73Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 74-75Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 76-77Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 78-79Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 80-81Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 82-83Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 84-85Opérations Spéciales numéro 9 sep/oct 2014 Page 86