Opérations Spéciales n°8 jui/aoû 2014
Opérations Spéciales n°8 jui/aoû 2014
  • Prix facial : 7,50 €

  • Parution : n°8 de jui/aoû 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Histoire Militaire Éditions

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 86

  • Taille du fichier PDF : 54,3 Mo

  • Dans ce numéro : souvenirs de guerre... Afghanistan 1984.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
RENSEIGNEMENT La 3 e compagnie devient la compagnie de transmissions 88/84 (CT 88/84) le 1er avril 1943 et se trouve attachée à la 4 e division marocaine de montagne (4e DMM) comme CMT 88/84. Après trois mois d’entraînement, elle débarque en Corse puis rejoint le Corps expéditionnaire français dans la région du Monte Casino où elle est engagée avec la CT 808 en charge des écoutes. Elle participe avec la 4 e DMM à la campagne en France, en Allemagne et jusqu’en Autriche. Pour l’ensemble de ses services exceptionnels, elle sera citée à l’ordre de la division ce qui lui vaudra l’attribution de la croix de guerre 39-45 avec étoile d’argent. Après la démobilisation, elle fusionnera avec la CT 89/94 pour donner naissance à la compagnie mixte de transmissions 54 (CMT 54) rattachée au 47 e bataillon de transmissions (BT). Devenu 54 e BT en 1955, il est engagé Station radio portable du Corps expéditionnaire français en Italie (source ECPAD) en Algérie jusqu’en 1964, année de sa dissolution. Recréé en 1967 à Verdun, il devient régiment en 1969 et reçoit son drapeau sur lequel figurent les inscriptions « Allemagne 1945 » en hommage à la CMT 88/84 et « AFN 1952-1962 » en souvenir du 54 e BT. Il est transféré à Essey-lès-Nancy en 1976 comme régiment du 1er corps d’armée et équipé au début des années 1980 du nouveau système de transmissions RITA. Il est dissout en 1985. Dès 1986, le 54 e RT est recréé à Haguenau suite à une réorganisation des moyens de guerre électronique de l’armée de terre. Sa mise sur pied est réalisée à partir des 3e, 4 e et 5 e compagnies du 44e RT stationné à Landau (RFA). Il se voit équipé du nouveau Système de Guerre Electronique de l’Avant (SGEA) étudié tout particulièrement pour faire face aux réseaux VHF des forces du Pacte de Varsovie. Mais la disparition du Pacte et la reprise des opérations extérieures nécessitent des moyens plus légers. C’est avec ceuxci, que le régiment mettra sur pied un détachement (détachement « Naja ») qui sera engagé au sein de la division Daguet dans la guerre du Golfe dès novembre 1990. Station radio à Casablanca 1931 et réseaux de transmissions au Maroc en 1928 (source : « Au cœur de Senlis, le 41 e Régiment de Transmissions) LE RÉGIMENT AUJOURD’HUI Organisé sur la base de quatre compagnies de guerre électronique (CGE) dites « métier » et d’une compagnie « SIC » (système d’information et de communication), le « 54 » a pour mission de fournir l’appui électronique au niveau tactique, voire opératif, dans le cadre de sous-groupements de renseignement multi-capteurs (SGRM) pour répondre au besoin en renseignement 68 OPÉRATIONS SPÉCIALES JUILLET-AOÛT 2014
Stations SGEA (source 54 e RT) Moyens légers et matériels en coffret d’une brigade interarmes et de mettre sur pied un bataillon de renseignement multi-capteurs (BRM), élément organique divisionnaire de circonstance. Pour cette dernière mission, il bénéficie de renforts spécialisés des autres régiments de la brigade de renseignement : 2 e régiment de hussards pour le renseignement d’origine humaine (ROHUM), 61 e régiment d’artillerie pour le renseignement d’origine image (ROIM) et 28 e groupe géographique pour l’appui géographique. Avec les 2 e RH et 61 e RA, il assure cycliquement, dans le nouveau cadre de l’alerte « Guépard », la mise sur pied d’un « SGRM ». Dans sa fonction « métier », il dispose d’une capacité à armer des détachements d’appui de guerre électronique (DETAE) plus ou moins importants afin de faire face aux différentes conditions d’engagement. Ses matériels, répartis à l’identique au sein des quatre unités élémentaires, vont des moyens légers, portables à dos d’hommes ou transportés en coffrets dont les patrouilles légères d’appui électroniques (PLAE) sont dotées, aux systèmes intégrés dans des véhicules blindés. Quelles que soient les circonstances d’engagement et la taille du détachement, l’organisation mise sur pied permet de satisfaire les quatre temps du cycle du renseignement : orientation, recherche, exploitation, diffusion. UN PERSONNEL HAUTEMENT ENTRAÎNÉ A l’instar du 44 e RT, son personnel regroupe les différentes spécialités du domaine du renseignement électromagnétique et de guerre électronique, notamment pour ce dernier aspect, dans l’attaque des réseaux radioélectriques. Chaque spécialiste, que ce soit dans l’interception, la localisation, le brouillage, l’analyse des signaux, les langues ou l’exploitation des informations recueillies, reçoit une formation adaptée aux Systèmes intégrés dans des véhicules blindés (PLAE sur PVP à gauche – Véhicule de liaison et d’appui électronique –VLAE sur VAB à droite (source 54 e RT) JUILLET-AOÛT 2014 OPÉRATIONS SPÉCIALES 69



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 1Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 2-3Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 4-5Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 6-7Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 8-9Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 10-11Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 12-13Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 14-15Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 16-17Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 18-19Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 20-21Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 22-23Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 24-25Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 26-27Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 28-29Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 30-31Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 32-33Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 34-35Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 36-37Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 38-39Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 40-41Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 42-43Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 44-45Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 46-47Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 48-49Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 50-51Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 52-53Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 54-55Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 56-57Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 58-59Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 60-61Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 62-63Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 64-65Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 66-67Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 68-69Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 70-71Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 72-73Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 74-75Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 76-77Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 78-79Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 80-81Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 82-83Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 84-85Opérations Spéciales numéro 8 jui/aoû 2014 Page 86