Onze n°80 août 1982
Onze n°80 août 1982
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°80 de août 1982

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions de France

  • Format : (206 x 278) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 83,7 Mo

  • Dans ce numéro : les 100 meilleurs joueurs du monde.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
14 NUMEROS DE1A13 EPUISES NUMEROS DISPONIBLES =enj= in Les Verts contre " Liverpool Onze photos  : 2a Rocheteau Les archives  : 3 Europe 1978 27 Le football brésilien 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 E E 32 33 34 35 36 37 E', E Spécial JQ numéro 50 ?'Onze photos  : Liverpool 51 70 Bastia en, A Les Canaris finale UEFA, 52 européens I ‘ w..., -,  : Mundial 1978 NUMÉRO SPECiAL, -'. 1G, présentation  : de - :  : , ,. r d p irs..'JUNEAU `.', 1 r « i l ii, Les onze photos  : - 6 Dino Zoff t 4 sal `` COUPE D'EUROPE  : UN ALBUM GRATUIT.., 4RI S""'nrtlNoVc MALI DES VERTS tHIS/= n'38 40 41 42 43 44 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 E 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 HS10 HS11.r. chi rite""'r ` 59 la France 39C,3'ruro Poster géant  : Le bilan 4o d'Hidalgo EXCLUSIF* aAT1NI EE LUIum, ANGLAIS ly Les grands 66 moments 1981 HSFinale Coupe  : 10 Les Verts-Bastia 67 S e cial Jeux d'été, Le calendrier de poche 81-82 le club France HSLe Championnat 1 1981-1982 Europe 1977:.,'- N:x. Al cussons  : Posters  : Platini.  : Î les finalistesr. "=- - 4'troisieme troisième serte'et Maradona'4..., CORPS enrz N'18 6F r SPI. 1.. 416 r: 1 Ri La finale'de Rome 3.si.oess.. (1)C._, ivlonde — 31 SCi.. ; Londe..",2j1111  : T Poster'- 19 Spécial Amérique du Sud"'(2) Archives  : 32 Coupe du Monde Complete votre { { STECIAL PLI 11E3..° `, 53 n'ire 1.  : LES MEILLEURS DE l'ANNÉE EN CADEAU  : LE CALENDRIER Var.r. 33 la France 1978 61.., i CRUUFF AUX U.S.A 42 collection Les Bleus aux U.S.A. Al Les Argentins en Europe Keegan 20 Rep et Platini à Hambourg 44 chez les Verts Cosmos et Pele  : 21 rois du « Soccer » Les adieux 22 de Pelé 23 Les Chinois en Amérique 24 Les 11 joueurs de l'année 1977 Bastia et 25 la Coupe UEFA ROCIMTEAU Aaolo Ross)"r=., t ii ta:-s'..i Cruijff'aux U.S.A..."'45 L en... l:.rrre Championnat 54 d'Europe 1980 55 Les grands moments 1980 R », ', - - -% t` Amy Les 11 joueurs sO de 1980 Spécial 5'anniversaire r « Le Guide de poche U du Mundial 1982'DU MONDE -. _\x LARROS OUTRE REP. LE COMBAT DE FRANCE. HOU AUDE Les Français et le football..:. Les 11, loueurs 7i- de 1981'1,'- ? 3 Huit fiches Coupe du Monde Piazza t Le Mundialito.":.-i..'46 t 62 a en Argentine g d'Uruguay g, ` - y us CHANCIS L r 1 DIunuwa _...1.1.4, "., 4.:7-3. _, uRuolALnourootwl ROLLAIAE.MI NQU.IMUIL Portrait  : Poster  : -, i 3 Mario Kempes 47 Mundial 82 1 63 Championze  : Rummenigge Les X11 joueurs 36 de l'année 1978 37 Posters  : Michel et Bianchi 4$ Les 11 joueurs de 1979 4 1 20 gardiens de Division 1 56 Zico, Trésor, Rocheteau à Paris 57 Les J.O. de Moscou 64 Maradona star de Boca 65 France  : Belgique, le Brésil 1981 en, o $ elleei-1.'r" r -, L :. ta 74 Spécial foot aux Antilles 75 Posters  : Platini et Rocheteau POUR RECEVOIR LES NUMEROS DE ONZE QUI VOUS MANQUENT, REMPLISSEZ LE BON CI-DESSOUS. III RN NI 1111 Na MN MI NIN 1111 1111 -mi- Je désire recevoir le (ou les) numéro(s) [cocher la (ou les) case(s) correspondante(s)]. Numéros normaux  : 10 F. Hors série N°10  : 6 F. Hors série N°11  : 14 F. Somme que je vous règle par chèque bancaire, postal à l'ordre de « ONZE ». BON DE COMMANDE - - - - - - - - - — - à retourner accompagné du règlement avant le 15-11- 82 à  : K COLLECTION ONZE, 23-25, rue de Berri, 75388 PARIS CEDEX 08 Prénom Nom N°Rue Ville Étranger  : Joindre 5 coupons-réponse internationaux par exemplaire. Code postal ar S.N.E.F. R.C. PARIS B 3 11 088 421
MICHEL HIDALGO Michel Hidalgo, détendu, dresse, avec Francis Huertas, le bilan de 1982 ; il évoque l'avenir et, aussi, Henri Michel... Le comportement de l'équipe de France en Espagne. Les enseignements du Mundial. Son avenir et celui de la sélection tricolore. C'est un Michel Hidalgo remis de ses émotions et serein qui a débattu de ces thèmes avec Francis Huertas. ONZE  : Michel Hidalgo, quel bilan dressez-vous du tournoi réalisé par l'équipe de France ? HIDALGO  : Je ne suis pas un amoureux des chiffres. Ce qui importe le plus, c'est l'image donnée par l'équipe de France. On a toujours voulu ressortir d'une compétition avec une sorte de satisfaction du devoir accompli. Dans cette optique, je crois qu'il y aura désormais sur tous les terrains du monde, une sorte de respect du football français. Non seulement pour ses résultats, mais aussi pour sa manière de jouer et ce qui m'importe surtout, pour son style. C'est-à-dire une personnalité propre. Même si l'on a voulu nous comparer à certains pays, et surtout au Brésil, je pense qu'il existe maintenant un style spécifiquement français. ONZE  : En définitive, il reste donc plus une grande satisfaction que de grands regrets ? HIDALGO  : Il y a des regrets. Mais il n'y a pas de déception. Bien sûr, le macth contre l'Allemagne va encore nous tarauder l'esprit certaines nuits. On va regretter de n'avoir pu aller jusqu'au bout, d'autant qu'il n'est pas sur que nous aurons une autre occasion si belle d'accéder à une finale de coupe du monde. Mais il est déjà bien d'avoir réalisé ce que nous avons fait en Espagne. Mon bilan, c'est donc surtout une accumulation de satisfactions, de bonheurs. ONZE  : La participation aux demi-finales traduit-elle la valeur véritable du football français ? HIDALGO  : Il serait prétentieux de nous croire parmi les quatre meilleurs pays de football du monde. D'autant qu'une équipe nationale n'est pas le miroir fidèle du niveau footballistique d'un pays. Pour arriver dans les quatre demi-finalistes de cette Coupe du Monde, il y a eu une facteur chance, à moins que ce ne soit simplement la logique de Dieu... ONZE  : Vous croyez encore en Dieu ! HIDALGO  : Je crois toujours en Dieu... On a certainement bénéficié, même si cela n'avait pas été prévu par les organisateurs, d'un coup de pouce du destin lors du second tour. Mais cette chance, il a aussi fallu la saisir. ONZE  : Pendant ce Mundial, toute la France s'est posée une question  : pourquoi persiste-t-il à faire jouer Ettori ? HIDALGO  : C'est d'abord une question d'irresponsables. Ce sont des gens qui n'ont pas toutes les données pour parler comme çà. Les gens se posaient la même question lorsque je faisais jouer à tour de rôle Baratelli et Castaneda. La question étant alors  : pourquoi ne pas faire jouer toujours le même gardien quand on connait l'aspect psychologique soi-disant important de la confiance, donc de la continuité. Moi, j'avais d'autres données concernant Ettori. Celles de l'entraînement. Celles de tout l'encadrement technique. Ettori était en meilleure forme. Nous l'avons fait jouer, par conséquent, en toute honnêteté. ONZE  : Cette question est devenu persistante à partir du moment où, à chaque match, Ettori n'inspirait pas confiance... HIDALGO  : Arconada, considéré comme le meilleur gardien du monde, a fait des fautes. On l'a maintenu. Koncilia a fait un match très moyen contre l'Irlande du Nord et personne ne l'a assassiné. Il n'y a plus de gardiens qui font de sans-fautes successifs. ONZE  : Avec Ettori, on avait l'impression d'avoir un gardien inexpérimenté Par opposition, on se disait pourquoi pas Baratelli, qui lui, au contraire, avec son âge, a beaucoup d'expérience, et de plus a realisé une très bonne saison avec Paris- S.-G. ? HIDALGO  : Pourquoi n'y a-t-il pas eu une action en faveur de Baratelli avant le Mundial ? A Font-Romeu, je me suis livré à un petit sondage auprès de quinze journalistes, leur demandant l'équipe de France idéale. J'ai eu droit à quinze réponses différentes. Avec un partage de tous les gardiens. Les arguments du café du Commerce que j'ai entendus ou lus, je n'en ai que faire. Nous avons jugé en techniciens. Il faut poser la question aux joueurs. Lorsqu'il y a un groupe qui se détache, qui a une certaine mentalité, et même une certaine spiritualité, il faut faire attention de ne pas le diviser. Ce sont des choses que ne peuvent pas comprendre les gens de 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :