Onze n°80 août 1982
Onze n°80 août 1982
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°80 de août 1982

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions de France

  • Format : (206 x 278) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 83,7 Mo

  • Dans ce numéro : les 100 meilleurs joueurs du monde.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
30 GORDILLO (Espagne) Il a joué jusqu'à l'épuisement, l'arrière latéral gauche espagnol. Les supporters ne peuvent lui faire aucun reproche tant il s'est dépensé utilement en défense en ayant toujours un attrait évident pour le but d'en face. GRAY (Ecosse) Encore un excellent arrière latéral qui fait plus que défendre. Ce fidèle écossais de Leeds a connu la. consécration avec ce Mundial en faisant souffrir ses ailiers et lui aussi aurait mérité d'aller plus loin. GUDELJ (Yougoslavie) Moins connu que ses coéquipiers-légionnaires, il s'est hissé à leur niveau. GUTTIEREZ (Honduras) A l'image de ses coéquipiers défenseurs Arzu et Costly, l'arrière droit du Honduras a réalisé une grande Coupe du Monde. Vif et teigneux on l'a beaucoup vu en attaque où il s'installait souvent sans complexe. Infatigable, toujours présent sur le ballon, il n'est pas qu'une santé  : la technique balle au pied, ça le concerne aussi. HUEZO (Salvador) Le capitaine salvadorien dispose d'une technique tout à fait correcte et d'un désir de bien faire qui tranchent avec la modestie de son équipe. Un joueur qui mériterait un niveau plus élevé. HAMILTON (Irlande du Nord) Cet attaquant irlandais de vingt-cinq ans, non content d'être présent à la Coupe du Monde alors qu'il n'évolue qu'en troisième division anglaise, s'est, de plus, permis le luxe de se faire remarquer par sa bravoure.
JANVION (France) Le défenseur français Gérard Janvion a terminé le Mundial épuisé. C'est dire s'il ne ménagea jamais ses efforts, aussi bien dans la partie défensive de sa tâche que lorsqu'il dut prendre des risques. JENNINGS (Irlande du Nord) Malgré un match très moyen face aux Français, le gardien Irlandais a prouvé que le temps n'avait aucune prise sur lui. Battu à l'âge par Zoff (de trois ans) il a réussi sa fin de carrière. JUNIOR (Brésil) A le voir sur le terrain, on ne peut deviner son poste. Arrière latéral gauche à KONCILIA (Autriche) Il ne s'est pas ennuyé, Koncilia, le gardien autri- l'engagement, son activité et sa technique le mènent aux quatre coins du terrain. Pour le plus grand bonheur de tous. KUPCEWICZ (Pologne) Il n'a pas joué les deux premiers matches. Au troisième la Pologne marquait cinq buts aux Péruviens. Ce milieu de terrain joue jusqu'à épuisement et se fait remplacer  : ses coéquipiers achèvent ce qu'il a commencé. chien. Il fut sans cesse exposé, ce qui lui permit de montrer beaucoup de qualités  : souplesse, détente, bonne prise de balle et autorité dans sa surface. LATO (Pologne) Pas mort, le « Vieux ». Même si son crâne est dégarni, Lato a toujours des jambes de sprinter, des accélérations terribles, une technique en mouvement respectable.Dom mage qu'il n'ait pas joué en ailier. LEANDRO (Brésil) Incontestablement, Leandrocopie à droite de la défense brésilienne ce que fait Junior à gauche. Avec moins de panache, mais d'une manière toute aussi performante. A vingt-trois ans, il a encore le temps de le rejoindre. 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :