Onze n°80 août 1982
Onze n°80 août 1982
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°80 de août 1982

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions de France

  • Format : (206 x 278) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 83,7 Mo

  • Dans ce numéro : les 100 meilleurs joueurs du monde.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 BOSSIS (France) Maxime Bossis est-il le meilleur arrière-gauche du monde ? Pour lui ôter BRAZIL (Ecosse) L'attaquant écossais n'a joué que soixante-treize minutes et on peut se demander pourquoi. Insaisissable, habile technicien, Bra7il porte vraiment bien son nom. ce titre, on ne voit que le Brésilien Junior. Mais Bossis est sans doute plus fort dans la partie défensive de sa mission. BRIEGEL (R.F.A.) La bête humaine, Le marathonien. Les superlatifs ne manquent pas pou qualifie ; Briegel, volonté, sa puissance, sa force de pénétrer tion. Il réalis des match mémo rables BUNCOL (Pologne) Ni super technicien, ni joueur exclusivement physique, Buncol, le milieu polonais est un peu tout cela à la fois. C'est donc un joueur au registre complet et à l'activité incessante. CABRINI (Italie) Antonio Cabrini a réussi un bon Mundial. On connait depuis longtemps la régularité du défenseur italien. Son marquage est impitoyable, mais Cabrini est aussi un contreattaquant dangereux. CAMACHO (Espagne) Il a débuté comme arrière-droit pour finir au milieu de terrain avant de connaître le banc des remplaçants alors que tout était perdu pour l'Espagne. Très combatif.
CEREZO (Brésil) Beaucoup se souviendront longtemps de sa passe très malheureuse qui permit à Rossi de marquer son second but au Mundial. Mais Cerezo salait mieux que ça. CEULEMANS (Belgique) Bien qu'il aime du champ devant lui, Ceulemans n'est pas un milieu de terrain. En partant de loin, l'attaquant belge sera toujours dangereux. Encore faut-il le décharger des tâches obscures. CHIVADZE (U.R.S.S.) A jouer libéro dans une équipe à vocation défensive on devient rapidement organisateur. C'est ce que le Géorgien s'est efforcé de faire mais en pure perte souvent. COECK (Belgique) Le grand blond aux cheveux bouclés s'est imposé comme meneur de jeu d'une équipe belge rudement bien partie. Par la suite, les Diables Rouges ont été trop prudents. COLLOVATI (Italie) Élancé. longiligne. presque élégant, Collovati est un stoppeur qui agit en souplesse. Aucun avant-centre n'est parvenu à le prendre en défaut lors du Mundial. Belle référence. CONTI (Italie) Bruno Conti est le troubadour de l'équipe champion ne du monde. Il n'agit jamais sans fantaisie. On lui a aussi demandé de défendre. Mais on retiendra surtout ses exploits techniques. 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :