Œdipe n°8 déc 08/jan-fév 2009
Œdipe n°8 déc 08/jan-fév 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de déc 08/jan-fév 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Éditions Épicure

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : insertion, les diplômes d'université ont la cote.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
Vie étudiante FSDIE : du cash pour vos projets Non, il ne s’agit pas d’un fonds secret : dans votre université, vous disposez d’une « cagnotte », le Fonds de solidarité et de développement des initiatives étudiantes, destiné à soutenir des projets étudiants à vocation culturelle, sportive, humanitaire… Une aide non négligeable puisqu’on peut financer jusqu’à 80% de son projet ! 28 Le FSDIE est alimenté par une partie des droits d’inscription, entre 9 et 15 euros par étudiant selon les universités. À quoi sert-il ? À soutenir des projets étudiants, individuels ou associatifs, en vue d’animer le campus, sachant que, parfois, une partie des fonds peut aussi être affectée aux étudiants en difficulté ou à des bourses de mobilité. Un retour pour la fac Projets humanitaires, environnementaux, culturels, sportifs, de vulgarisation scientifique ou technique comptent parmi les projets recevables 1. Et, dans la plupart des cas, comme à l’université d’Orléans, on privilégie des « projets qui peuvent profiter à la communauté universitaire », explique la vice-présidente adjointe du CEVU 2, Isabelle Rannou. Alors, certes, on finance des pièces de théâtre, des projets humanitaires, mais en retour, ils ou elles doivent aussi pouvoir se jouer sur les campus, faire l’objet d’expositions, etc. Cette université a ainsi déjà financé des rallyes techniques, la livraison de matériel pédagogique pour des enfants au Maghreb, des représentations théâtrales au profit des Restos du cœur, un bal folk, un forum des associations environnementales… « C’est très varié et c’est ce qui est voulu », explique la vice-présidente. « On veut aussi aider les projets modestes parce que c’est une façon de participer à la citoyenneté étudiante. » S’appliquer sur le budget prévisionnel C’est varié certes, mais le projet doit tenir la route. « Les étudiants doivent montrer qu’ils ont bien réfléchi au projet. Un dossier trop flou sera moyennement apprécié », prévient Isabelle Rannou. Principales précisions qui doivent apparaître dans le dossier : des dates et lieux, l’objectif, les destinataires, les retombées attendues et surtout une recherche de partenaires autres que le FSDIE. D’ailleurs, présenter un budget prévisionnel en précisant les ressources et les dépenses est une condition indispensable, insiste Isabelle Rannou, « parce que le FSDIE ne finance jamais la totalité d’un projet, et parce que cela montre qu’ils ont compris tout ce que cela va impliquer ». Quand postuler ? Généralement, les universités organisent trois à quatre campagnes d’appels à projets : les commissions se réunissent aux environs de novembre/décembre, février/mars et avril/mai À qui s’adresser ? Au service Vie étudiante, à la Maison des étudiants ou Pôle des associations. Voir également le web de votre université. Une vraie expérience pour apprendre à se prendre en charge Si les associations représentent la majorité des projets soumis, les TRIMESTRIEL N°8 D É C E M B R E 2 0 0 8
Les 5 commandements pour présenter un projet bien ficelé 1. préciser l’objectif et les destinataires, 2. évaluer l’intérêt et les retombées du projet, 3. estimer les ressources et les dépenses pour fournir un budget prévisionnel équilibré, initiatives individuelles sont fortement attendues. Parce que ces projets sont formateurs, poursuit Isabelle Rannou : « C’est une très bonne expérience de mener un projet de bout en bout. Cela développe l’autonomie : les étudiants choisissent leur projet, font leur dossier et vont chercher leurs partenaires sans qu’on leur tienne la main, bref ils se prennent en charge ! » Alors, pourquoi se priver ? Et ce, d’autant que ceux qui sont recalés peuvent postuler à nouveau. Dans certains établissements, on peut même présenter plusieurs projets durant le parcours universitaire. Camille Pons 1 Les critères varient d’une université à l’autre. 2 Conseil des études et de la vie universitaire. Pour en savoir plus pour financer sa mobilité, Circulaire 2001-159 du ministère de l’Éducation nationale, http://www.education.gouv.fr/bo/2001/32/sup.htm 4. Exposer les différents partenariats : aides en « nature » d’associations, d’UFR, etc, pour le prêt de locaux, l’accès à une photocopieuse… et aides financières de collectivités locales, mutuelles étudiantes, banques, CROUS…, 5.préparer une brève présentation orale souvent demandée lors de la réunion de la commission. Ils l’ont testé pour vous « Un soutien qui donne une indépendance au projet » L’association orléanaise Sensibiliz a obtenu l’an passé 500 euros pour organiser un forum étudiant des associations environnementales. « Nous voulions faire découvrir aux étudiants ce qui se fait au niveau environnemental et ce qu’ils pouvaient faire eux-mêmes pour l’améliorer », raconte Louis Béaur, le président de l’association. « Des associations ont présenté leurs actions ou produits : Ingénieurs sans frontières qui aide au développement, France Nature Environnement qui joue un rôle de lobby auprès du gouvernement, Artisans du monde qui vend des produits du commerce équitable… Le FSDIE est intéressant dans la mesure où il donne une indépendance au projet. Cela évite de faire trop appel à des sponsors privés qui peuvent demander des choses en retour. Présenter un dossier nous oblige par ailleurs à ne pas faire de l’approximatif : présenter un budget et des objectifs bien définis, des devis (pour installer des tentes), des contrats avec les assurances, etc. On apprend aussi à faire face aux contraintes du monde professionnel : nous devons jongler avec les emplois du temps, les intérêts de personnes qui ne sont pas à notre service… Cette année, nous comptons présenter un autre projet, un Festival de films sur le même thème. » TRIMESTRIEL N°8 D É C E M B R E 2 0 0 8 2



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :