Œdipe n°6 jun/jui/aoû 2008
Œdipe n°6 jun/jui/aoû 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de jun/jui/aoû 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Éditions Épicure

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,1 Mo

  • Dans ce numéro : sachez régiger un CV en anglais.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Horizons Première expérience à l'étranger : Volontariat international, le bon plan L'expérience à l'étranger pour un « novice » ne se réduit plus, depuis quelques années, aux échanges Erasmus ou à un stage. Le volontariat international, en entreprise ou dans une administration, permet d'effectuer de vraies missions, jusqu'à deux ans à l'étranger, dans un cadre social et professionnel enrichissant. 18 Institué pour les jeunes de moins de 28 ans, le volontariat international est une bonne occasion de s’offrir une première vraie expérience professionnelle à l'étranger, suffisamment encadrée pour éviter un certain nombre d'obstacles qu’occasionnent traditionnellement les déplacements. Le volontariat se fait, en effet, dans un cadre réglementaire plutôt protecteur : une vraie rémunération, entre 1 100 et 2 900 euros nets par mois, couverture sociale incluse. L'assurance couvre les frais médicaux et chirurgicaux, l'assistance rapatriement et la responsabilité civile. Des détails « pratico-pratiques », mais plutôt significatifs quand on connaît les méandres administratifs pour régler ce type de formalités. C'est toujours ça de moins à préparer. Deux options possibles Apports en termes de compétences et de vécu, constituent l'autre pan positif du dispositif. Deux options sont possibles pour les candidats qui effectuent des missions durant six à vingt-quatre mois. Vous pouvez d'abord effectuer un volontariat international en entreprise (VIE), au sein Il fait chaud ou froid là-bas ?, Quelles sont leurs habitudes ?, Quel est le taux de change et la question du logement… ? Des forums, alimentés par des volontaires et classés par pays ou thèmes, permettent, sur le site du CIVI, d'obtenir des conseils et des tuyaux, de poser des questions, de passer des annonces… d’une entreprise française à l’étranger, dans un emploi commercial, technique, scientifique, etc. à des postes éclectiques qui vont de l'ingénieur et l’informaticien au TRIMESTRIEL N° 6 J U I N 2 0 0 8 cuisinier, et dans des fonctions tout aussi variées, de l'étude de marché à la participation à la création d'une structure locale. Même technique que pour une recherche d'emploi : on doit trouver sa propre mission en démarchant les entreprises françaises exportatrices, ou en consultant le site du CIVI (Centre d'information sur le volontariat international). Travailler en ambassade, dans un labo, pour l'Alliance française… Deuxième option, effectuer son volontariat international en administration (VIA). Dans ce cas, on candidate à des annonces du CIVI. On peut être affecté à une mission économique ou dans une chambre de commerce et d'industrie française à l’étranger, sous la tutelle de la Direction générale du Trésor et de la politique économique. Autre possibilité, travailler pour le ministère des Affaires étrangères et européennes au sein d'une ambassade ou d'un consulat, d'un service de coopération et d'action culturelle, d'un service scientifique et technique, d'un établissement culturel (Alliance française, par exemple), ou
encore, d'un laboratoire de recherche public étranger… Possibilité d'embauche à l'issue de la mission Bref, il y a du « taf’ » et il est intéressant. Fin avril, le site du CIVI enregistrait plus de 1 800 offres et près de 7 000 jeunes en mission. Autre avantage, cette expérience à l'étranger est fortement monnayable. En témoigne Pascal Durand sur le site du CIVI, qui a effectué un VIE en Allemagne. Outre le fait d’avoir partagé avec ses collègues des « cultures différentes » et « dépoussiéré » son allemand mis au placard depuis le bac, il se réjouit d'avoir vécu une expérience « très valorisante ». Résultat, à la fin du VIE il s'est « vu proposer des postes à la fois dans l'entité allemande et en France, sur des postes à caractère international » et aujourd'hui « de nombreux cabinets de recrutement sont intéressés par [son] profil international ». Le volontariat est aussi souvent Volontaires pour des missions humanitaires, c'est possible aussi. utilisé par les entreprises comme une pré-embauche. Le responsable recrutement VIE chez Total, David Welby, y voit ainsi l'occasion de « pouvoir former un jeune diplômé à nos métiers, se faire une idée de son potentiel sur une période longue dans l'optique d'une éventuelle embauche ». Camille Pons Comment postuler ? • Le site www.civiweb.com donne accès aux offres disponibles. Vous adressez ensuite votre candidature au recruteur. Une fois obtenu l'engagement de l'entreprise, le dossier d'instruction est géré par Ubifrance (compter minimum deux mois de délai). Avant votre départ, vous serez convoqué à une réunion d’information ou passerez un entretien précisant les droits et obligations du volontaire.• Le site www.ubifrance.fr/vie/volontariatinternational-entreprise.asp donne la possibilité de déposer son CV et de consulter les offres des entreprises. Quelques chiffres sur le VIE : • En sept ans, plus de 17 000 jeunes ont réalisé une mission VIE pour le compte de 2 300 entreprises dans près de 130 pays.• 70% des VIE reçoivent une proposition d'embauche à l'issue de leur mission.• La durée moyenne des missions est de dix-sept mois.• Les 10 premiers pays d'affectation sont : les États-Unis, la Chine, le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Belgique, le Japon, la Roumanie, l'Italie, le Maroc, l'Espagne. Depuis 2005, il existe aussi un volontariat de solidarité international (VSI) qui peut s'effectuer dans le domaine humanitaire, pour des ONG (organisations non-gouvernementales) ou des associations de solidarité internationale sur des missions de durée variables. Si vous souhaitez partir pour une mission humanitaire : - CLONG-Volontariat (Comité de Liaison des ONG de Volontariat), www.clong-volontariat.org - AFVP (Association française des volontaires du progrès), www.afvp.org - DCC (Délégation catholique pour la coopération), www.ladcc.org TRIMESTRIEL N° 6 J U I N 2 0 0 8 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :