Œdipe n°5 mar/avr/mai 2008
Œdipe n°5 mar/avr/mai 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de mar/avr/mai 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Éditions Épicure

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : l'intérim : travail souple pour étudiants motivés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Vie étudiante L’engagement associatif ne nuit pas aux examens 40% des étudiants déclarent avoir une activité associative, selon l’Observatoire de la vie étudiante (OVE). Il y en aurait certainement plus si l’on savait que, contrairement à une idée reçue, s’engager ne nuit pas forcément aux résultats universitaires. 24 « L’engagement associatif ne paraît globalement pas peser sur l’emploi du temps académique qui, en moyenne, représente un peu plus de 35 heures par semaine, entre les cours et le travail personnel. D’ailleurs, on n’observe pas de différence sensible en terme de réussite académique. Il ne se traduit pas non plus par une réduction des activités rémunérées. On observe même une tendance contraire ». Ce sont quelques-uns des constats de l’OVE à l’issue de sa dernière enquête triennale sur les conditions de vie étudiante, dont nous nous étions déjà largement fait l’écho dans un précédent numéro. De quel engagement parle-t-on ? Soyons honnêtes, les chiffres nous l’imposent : près d’une fois sur Engagement étudiant et activités extrascolaires Pas d'activité associative Membre d'une association sportive uniquement En charge de responsabilité dans une autre association Simple membre d'une autre association Exercent une activité professionnelle très concurrente des études 12,1% 11,8% 19,1% 14,8% deux, l’adhésion à une asso est de nature sportive. L’association n’est « que » le « support » permettant de pratiquer et non un vecteur d’engagement. Cela dit, c'est toujours une activité sociale. Plutôt logique, les étudiants s’engagent rarement en première année (pas d’activité : 63% ; association autre que sportive : 17%), mais plus fréquemment lorsqu’ils se réinscrivent en premier cycle (59% sans activité contre 23% engagés) et plus encore lorsqu’ils s’inscrivent en deuxième cycle (57% contre 28%). Cet engagement prend pourtant du temps. 67% des responsables sont impliqués au moins une fois par semaine dans leur asso, dont Déclarent avoir fait 3 types de sorties différentes lors des 30 derniers jours 34,9% 51,9% 53,8% 48,6% TRIMESTRIEL N°5 M A R S 2 0 0 8 23% tous les jours ou presque. L’investissement des « simples » membres est plus limité : 66% d’entre eux connaissent un rythme d’implication moindre qu’hebdomadaire. C’est en fait surtout le temps passé devant la télévision qui se réduit du fait de ces activités : en effet, sans activité associative, près des trois quarts des étudiants sont des téléspectateurs très assidus. Or ce n’est le cas que des deux tiers des étudiants engagés. Les chaînes regardées ne sont d’ailleurs pas les mêmes : TF1 et M6 sont très appréciées par les étudiants sans engagement, tandis que les « associatifs » vont plutôt sur le service public. Quoi et quand ? Mais revenons au cœur de l’engagement. Il apparaît qu’après le sport, c’est la culture qui attire le plus, suivie de la représenta- Regardent la télévision tous les jours ou presque 73,9% 75,6% 65,6% 66,8% Lisent un quotidien national d’informations générales 42,0% 40,7% 52,2% 49,1%
Principales caractéristiques par thème d’engagement Les sportifs Représentant 18% des effectifs globaux observés, les nombreux étudiants « sportifs » présentent un profil spécifique. Ils sont plus jeunes (moyenne inférieure à 22 ans), ce sont très majoritairement des hommes, ils étudient souvent en sciences (20% hors STAPS, dont les deux tiers adhèrent exclusivement à des associations sportives), en IUT (24%) ou STS (22%) et bien plus rarement en lettres et sciences humaines (13%). Les culturels Ils représentent 9% des étudiants engagés. C’est en lettres et sciences humaines qu’on les retrouve surtout, tandis qu’ils sont rares au sein du bloc santé. Leur proportion croît avec l’âge et l’avancée dans les études. Ils sortent souvent, s’informent plus souvent que la moyenne et regardent nettement moins la téloche. S’ils sont plus souvent issus des classes moyennes ou populaires, le diplôme le plus élevé de leurs parents relève fréquemment de l’enseignement supérieur. tion étudiante (13% des associatifs), de l’action sociale de proximité (12%), de la solidarité internationale (9%), et de l’entraide scolaire (6%). Et l’environnement, dont la jeunesse fait pourtant des gorges chaudes ? Il ne séduit que 3,5% des engagés, soit moins de 1% de l’ensemble… F.C. TRIMESTRIEL N°5 M A R S 2 0 0 8 La représentation étudiante Les garçons sont nombreux à s’investir dans la représentation étudiante. C’est au cours du 2 e cycle qu’ils sont les plus nombreux, surtout en droit-éco, en santé, ou en IUT, ce qui va avec une origine sociale souvent aisée. Ils vivent souvent de façon autonome, mais sortent moins souvent que les « sportifs » ou les « culturels ». Ils lisent plus que ces derniers la presse d’information et regardent davantage la petite lucarne, mais toujours moins que la moyenne. La solidarité internationale Elle serait l’apanage des jeunes femmes (probabilité supérieure de 36% à celle des hommes). Si le recrutement est socialement moins sélectif que pour la représentation étudiante, droit et santé sont, là encore, les disciplines où ce thème d’engagement est le plus fréquent, tandis qu’il est boudé par les étudiants d’IUT. L’action sociale de proximité C’est elle aussi surtout l’affaire des étudiantes, en particulier en STS et en droit. L’origine sociale est souvent populaire et le diplôme maximum des parents est fréquemment le BEPC. Engagement associatif des étudiants Principal domaine d’intervention de l’association 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :