Œdipe n°2 mai/jun/jui 2007
Œdipe n°2 mai/jun/jui 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de mai/jun/jui 2007

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Éditions Épicure

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : quand les DRH évaluent les diplômés de l'université.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Actus Études ambitieuses cherchent élèves modestes Lever l’autocensure culturelle dont font preuve les jeunes issus de milieux modestes, en particulier en ZUS (zones urbaines sensibles), dans leur projet de poursuite d’études et les accompagner financièrement pour rendre possibles des objectifs ambitieux, notamment en s’orientant vers des écoles de commerce ou d’ingénieurs. Tels sont les enjeux du dispositif « Cercle Passeport Promotions Télécoms » animé par six entreprises des télécoms et le Crédit Mutuel, et soutenu par les ministères de l’Éducation nationale et de l’Emploi. En 2006-2007, ce sont 397 élèves, dont 80% de boursiers, qui en bénéficient et se sont inscrits dans une classe prépa ou une grande école. Ces élèves se verront également proposer un accès privilégié à l’entreprise, sous forme de tutorat, de stages, de contrats d’apprentissage ou de visites de sites. Côté finances, le Crédit Mutuel leur propose un prêt de 12 000 à 25 000 euros à taux privilégié, sans caution parentale et avec remboursement différé (5 à 8 ans) jusqu’au moment de leur entrée dans la vie professionnelle. Le niveau monte » » > 6 ! Selon la dernière enquête annuelle de recensement, la population active (28,2 millions de personnes) est de plus en plus diplômée : début 2005, 43% des hommes et 51% des femmes avaient au moins le baccalauréat, contre respectivement 35% et 43% en 1999. Mais elle ne dit pas si ça fait le bonheur. Tant que ça ? 2 275 000 étudiants étaient inscrits dans l'enseignement supérieur en 2005, soit une augmentation de 0,2%, selon les dernières stats du ministère de l'Éducation nationale. Cette augmentation est due entièrement à la croissance du nombre d'étudiants étrangers (+ 3,7%) car le nombre d'étudiants français a diminué de 0,2%. Quant à l'université, les effectifs y sont stables pour la seconde année consécutive : on y compte 1,4 million d'étudiants avec les IUT et les formations d'ingénieurs universitaires. En 2005, 49,2% d'une génération accède à l'enseignement supérieur. La croissance du nombre d'étudiants de nationalité étrangère se ralentit, + 3,7% en 2005 contre une moyenne de + 12% entre 2000 et 2003. Ils représentent aujourd'hui 11,6% des effectifs de l'enseignement supérieur. Chouette, plein de chiffres pour jouer au loto. Enseigner le fait sectaire à l'université La commission d'enquête parlementaire sur l'influence des sectes sur les mineurs préconise, dans son dernier rapport, la création dans les UFR de psychologie, de sciences de l'éducation ainsi que dans les IUFM, d'un enseignement sur les dérives sectaires afin de remédier à un « contrôle éducatif trop lâche » sur ce problème. Elle suggère également d'introduire des enseignements dédiés à l'emprise mentale et à la victimologie en faculté de médecine. Source : www.assemblee-nationale.fr TRIMESTRIEL N°2 M A I – J U I N 2007
Actus ingénieurs Le niveau baisse Métiers de l'ingénieur : un portail d'infos L'ESIEE (École supérieure d'ingénieurs en électronique et électrotechnique) vient d’ouvrir un site d'informations sur les métiers de l'ingénieur auxquels elle forme : » > www.metiers-ingenieur.com L'internaute peut y trouver des fiches qui décrivent les métiers de développeur-architecte logiciel, ingénieur d'application (ou ingénieur technico-commercial), ingénieur biomédical, ingénieur d'affaires, ingénieur d'études et développement multimédia, ou encore ingénieur réseau. Ce portail propose également des documents téléchargeables, comme une étude sur le premier emploi des diplômés de l'ESIEE, des exemples de projets portés par les élèves de l'école, un espace de discussion ainsi qu'un agenda des événements à venir. Interrogé par La Lettre de l'étudiant du 15 janvier à la suite des 100 ans de l'ENSEEIHT, Éric Parlebas, directeur de l'ESTACA (École supérieure des techniques aéronautiques et de construction automobile), observe « depuis 10 ans », chez les élèves ingénieurs, « une véritable régression aussi bien dans l'expression orale, avec un vocabulaire restreint, qu'à l'écrit, avec une négligence accrue des règles grammaticales et orthographiques ». Ceci expliquant cela, l'ESTACA propose depuis 4 ans, en 1 re année, un cours intensif d'expression orale et écrite de 16 heures. Inquiète, elle aussi, des réactions d’entreprises qui « commencent à s’émouvoir du faible niveau d’expression écrite des jeunes ingénieurs », l’ECE (École centrale d’électronique) a organisé récemment un concours de dictée. TRIMESTRIEL N°2 M A I – J U I N 2007 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :