Œdipe n°17 mar/avr/mai 2011
Œdipe n°17 mar/avr/mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de mar/avr/mai 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Éditions Épicure

  • Format : (170 x 250) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : automobile, des métiers qui tiennent la route.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 actus Stages et expériences priment sur le niveau de diplôme 97% des DRH regardent en premier lieu les stages et expériences professionnelles sur le CV des jeunes diplômés, devant le niveau de diplôme (47%) et le contenu de la formation scolaire et universitaire. C'est ce qu’affirment les 202 DRH, responsables des ressources humaines ou du recrutement (d'entreprises de 50 salariés et plus), interrogés par l'Ifop pour le compte de la banque d'épreuves communes Passerelle et L'Étudiant. Dans cette 4 e édition de l'enquête Observatoire passerelle, les expériences à l'international ont perdu un peu de leur attrait mais sont néanmoins en quatrième position (30% contre 40% l'an dernier). Concernant le critère de la formation initiale, les recruteurs souhaitent d'abord qu'elle réponde « à des besoins spécifiques liés au poste ou au métier que devra exercer le jeune diplômé dans l'entreprise » (54%). L'entreprise attache également une attention particulière à la « complémentarité entre les formations suivies (37%) » et à « la compréhension de l'environnement de l'entreprise (30%) ». On apprend donc qu'il vaut mieux toquer chez le recruteur en se targuant de connaître un minimum le monde de l'entreprise. Toutefois, l'enquête étant commanditée par Passerelle ESC (qui compte 17 écoles membres), on peut supputer que les réponses des DRH concernent surtout des diplômés au plus haut niveau de formation (bac +5 et plus), qui ont tous acquis les mêmes fondamentaux, connaissances et compétences. Pour les départager, l'expérience leur semble donc un bon critère. Passé ce constat, n'oublions pas qu'en France le diplôme reste malgré tout et contrairement à d'autres pays notamment anglo-saxons, un sésame de taille dans la sélection : à même niveau avec une préférence pour les écoles par rapport aux universités, à différents niveaux avec une préférence pour des formations plutôt professionnalisantes, un regard sur la « réputation » de l'organisme de formation, etc. É c o l e s n o r m a l e s : a pr è s Ly on, C a c h a n et R en ne s, T ou l ou s e ? Toulouse devrait accueillir à sont tour une École normale supérieure. Concentrées en région parisienne jusque dans les années 80, elles ont commencé à ouvrir leurs portes ailleurs en France d'abord à Lyon, puis à Cachan pour une antenne qui donnera lieu à l'ouverture d'une ENS à Rennes en 2012. Les cadres qui seront formés à Toulouse seront destinés à la fois au milieu académique (recherche, enseignement supérieur) mais aussi au secteur privé (recherche industrielle) ou à la haute administration. Le projet aurait reçu, outre celui des partenaires locaux, le soutien également des représentants des ENS actuelles. EPICURE Œdipe N°17 - Mars-Avril 2011
Expression La catho de Paris remonte la moyenne La Faculté des Lettres de l'Institut catholique de Paris vient de lancer un programme de perfectionnement en expression française. C'est plutôt un programme de remise à niveau, explique la faculté qui constatait que les recruteurs s'inquiétaient et que les jurys de concours se désolaient d'une baisse de niveau d’expression, écrite et orale. Baisse qui « se traduit par une orthographe vacillante, des barbarismes, des solécismes et souvent des difficultés pour conduire, dans une langue correcte et châtiée, un raisonnement cohérent ». Ces cours du soir dispensés pendant 12 semaines ne donneront pas lieu à un diplôme, mais visent, par de la théorie et des TD, à « consolider des connaissances grammaticales souvent devenues fragiles (en révisant les règles sémantiques, lexicales et syntaxiques qui régissent la langue française) et [à] travailler à rendre toute communication, qu'elle soit professionnelle ou universitaire, parfaitement lisible (en travaillant l'organisation logique des propos) ». Capgemini partenaire de Paris 13 Dans le cadre de son « Plan Jeune », l'université de Paris 13 a ouvert un DU en partenariat avec Capgemini France en Conception et développement de systèmes d'information répartis. Il s’adresse aux étudiants bac + 4 et 5 issus de filières scientifiques. Lancé notamment en collaboration avec l'association Nos Quartiers ont des Talents, ce DU permet aux étudiants d'être rémunérés en tant que salariés embauchés en contrats d'alternance durant les 18 mois de leur formation, aux métiers de la conception et du développement de système d’information. Cette formation s'inscrit dans le cadre du Plan jeunes pour promouvoir l’égalité des chances et la diversité, lancé par Capgemini/Sogeti en 2009. Ce Plan prévoit le recrutement de 1000 alternants en deux ans. Capgemini souhaite étendre le même genre de diplômes dans d'autres universités en France. Objectif fonctionnaire La fonction publique d'État rémunère mieux La fonction publique assure, certes, d'échapper au chômage, mais vous n'aurez pas le même traitement selon celle où vous choisirez d'exercer. L'Observatoire des inégalités notait ainsi, en janvier dernier, que les salaires mensuels moyens des agents de la fonction publique territoriale sont 1,3 fois inférieurs à ceux de la fonction publique d'État. Les agents de la fonction publique d'État sont en effet visiblement les mieux rémunérés avec un salaire mensuel net moyen de 2 372 euros contre 2 186 euros pour les employés du secteur hospitalier public et 1 743 euros pour les agents territoriaux. En revanche, si l'on semble un peu mieux loti dans la fonction publique hospitalière que dans la territoriale, sachez qu'il vaut mieux être cadre qu'en « bas de l'échelle » puisque c'est dans celle-ci que les écarts de salaires entre les cadres supérieurs et les employés et ouvriers sont les plus importants. Les premiers gagnent en effet près de 3 fois plus que les seconds. Dans la fonction publique d'État, ce rapport est de 1,5, de 2 dans la fonction publique territoriale. EPICURE Œdipe N°17 - Mars-Avril 2011 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :