Œdipe n°14 jun/jui/aoû 2010
Œdipe n°14 jun/jui/aoû 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de jun/jui/aoû 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Éditions Épicure

  • Format : (170 x 250) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : les nouveaux métiers du web.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
DDCOM.FR - 01-2010 Si on changeait un peu d’actu ?.Études.Orientation.Santé.Sexualité.Séries.Cinéma.Techno.Jeux vidéo.People … www.keek.fr
Insertion Lille 2 professionnalise son droit 15 étudiants ont bénéficié du dispositif cette année, ouvert dans pas moins de 17 spécialités de 2 licences professionnelles et 6 masters 2 de la faculté des sciences juridiques, politiques et sociales. Lancé l'année dernière à la demande d'une étudiante, le dispositif a été étendu par l'Antenne Insertion Professionnelle*, constat étant, observe son responsable, Tony Delettrez, que « pour un recruteur, un contrat pro est plus valorisant sur un CV qu'un stage, même si les missions peuvent être parfois identiques. La différence essentielle, c'est que l'étudiant est salarié. » Ici, on croit donc que cela jouera en faveur d'une insertion plus rapide. D'abord parce qu'au vu des résultats de l'IUT qui utilise le dispositif depuis plus longtemps, les étudiants se placent bien : 70% des effectifs, deux ans auparavant, étaient gardés par l'entreprise d'accueil. Ensuite parce que quelques-uns de ceux qui ont expérimenté les contrats cette année « sont quasiment sûrs d'être embauchés », assure Tony Delettrez. Bon pour l'insertion... et les revenus des étudiants Et même en écartant l'hypothèse de l'embauche, l'expérience reste « très enrichissante ». Ne serait-ce que par la nature des missions qui sont confiées : en droit de la concurrence communautaire, droit des assurances, fiscalité dans des services juridiques, recouvrement de créances... Enfin, l'intérêt est double pour les étudiants puisqu'ils sont rémunérés à hauteur de 80% du SMIC, « nettement plus intéressant qu'une gratification dans le cadre d'un stage, quand il y en a une ! » Tony Delettrez n'espère qu'une chose : « être victime du succès » et attirer encore plus de L'expérience professionnelle est encore loin d'être partie intégrante des cursus universitaires. L'apprentissage fait une percée plutôt timide et les stages obligatoires ne sont pas généralisés dans les filières généralistes. Quant aux contrats de professionnalisation, ils sont rarement utilisés hors formations courtes et très professionnalisantes. Lille 2 propose pourtant ces contrats en alternance à des étudiants en droit. N°14 - Juin-Juillet 2010 candidats l'an prochain. Même si le responsable a conscience que cela a été une « petite révolution » côté enseignants. « Les enseignants sollicités pour le proposer n'ont pas tous été d'accord au départ. Parce que certaines formations ne préparent quasi-exclusivement qu'à des débouchés dans le public, collectivités, juridictions, services déconcentrés de l'État... non concernées par le contrat pro, mais aussi parce qu'il fallait revoir la planification des enseignements ». Camille Pons * Rattachée au Bureau d'aide à l'insertion professionnelle. 23 Ce qu'il faut savoir - Le contrat est de 6 à 12 mois - Dans une entreprise du secteur privé - Il concerne des étudiants de 16 à 25 ans révolus - Rémunération : 80% du SMIC En savoir plus : Tony Delettrez, 03 20 90 74 42, tony.delettrez@univ-lille2.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :