Œdipe n°13 mar/avr/mai 2010
Œdipe n°13 mar/avr/mai 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de mar/avr/mai 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Éditions Épicure

  • Format : (170 x 250) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : comment se préparer à devenir son propre patron ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 DOSSIER Insertion Ensuite, développer son business (faire du chiffre d'affaires, lever des fonds, trouver des partenaires...) ou apprendre à être le meilleur dans son domaine : « Via le réseau, un commercial peut trouver les bons interlocuteurs pour démarcher une entreprise et décrocher des contrats, un responsable de département finance peut échanger avec un groupe pour installer un logiciel de consolidation car c'est plus efficace d'utiliser des pairs que de faire ça tout seul... », poursuit-il. Témoignage « Important pour se tenir informé et être performant » Sophie Dupont s'est inscrite sur Viadeo à la fin de son cursus réalisé à l'ESC de Dijon-Bourgogne. Six mois plus tard, son activité sur le réseau lui permet de décrocher son poste de consultante en développement durable. « J'étais intéressée par la société pour laquelle je travaille aujourd'hui mais je voulais trouver un moyen indirect de rentrer en contact avant de candidater. Ce que j'ai fait auprès des 2 cofondateurs présents sur Viadeo en leur disant que j'étais intéressée par le développement durable et demandé à discuter de vive voix de leur entreprise avec eux. J'ai ens u i t e p o s é une c a n - didature écrite et nous avons pu nous rencontrer lors d'un salon spécialisé. Le réseau a joué puisqu'ils m'ont dit à la fois se souvenir de ma candidature écrite et de les avoir contactés sur Viadeo. Je continue d'utiliser le réseau pour prendre contact avec les personnes qui partagent les mêmes centres d'intérêt et suivre des thématiques en lien avec le développement durable, via les hubs. Il me semble important de se tenir informé des besoins du marché, de l'évolution des obligations et de la concurrence afin d'être performant et de répondre à la demande des clients et des prospects. Et le réseau permet d'être informé en dehors des informations transmises par les média et les sources d'informations "traditionnelles". » N°13 - Mars-Avril 2010 Enfin, le réseau peut vous servir à gérer votre carrière puisque votre profil est une « vitrine pro » pour exposer savoir-faire et expertise, montrer sa valeur, mais aussi parce qu'il constitue un bon outil pour « s'informer par l'intérieur et donc se préparer à un entretien », note Olivier Fécherolle. Car, poursuit le DG, si « Internet a singulièrement facilité les choses pour trouver une offre d'emploi, en revanche, ce qui est compliqué c'est d'obtenir le job ! » Le réseau peut donc jouer un rôle de levier puisqu'il vous permet de vous informer sur le contexte, l'actualité, de poser les bonnes questions... En outre, même si c'est plus rare, décrocher un job par ce biais est possible. Olivier Fécherolle a lui-même décroché son poste de DG France à Viadeo parce qu'il connaissait son fondateur, a entretenu avec lui des liens informels, via des cartes de vœux à la nouvelle année par exemple, et a renoué quand Viadeo se réorganisait. Mails, déjeuner et job en poche ! Et selon un récent article de L'usine nouvelle, 3 000 entreprises recruteraient aujourd'hui en France via Viadeo, 13 000 via LinkedIn et plusieurs s'installent désormais sur ces plates-formes, telles IBM, Capgemini, Renault, Thalès, Areva, EADS... Et pas de raison de ne pas avoir sa chance sur un réseau comme Viadeo qui compte aujourd'hui 25 mil- Les 3 principaux réseaux pros > LinkedIn, pour une ouverture notamment sur les États-Unis et pays anglosaxons. 55 millions de membres dont 1 million en France, > Viadeo, généraliste et réunissant principalement des profils cadres. Portée internationale (25 millions de membres), dont 6 millions en Europe (3,3 en France), > XING, réseau européen d'or i g i ne a l l e m a n de, ouvert sur l'Asie. 6 millions de membres.
Comment bien faire sur un réseau ? 5 conseils d'Olivier Fécherolle, DG de Viadeo France Pour le profil, même attitude que pour un CV : > Choisir une photo soignée, > Pas de fautes d'orthographe et une présentation structurée, > Créer un profil qui donne envie au recruteur : non exhaustif mais avec des mots-clés. Pour les contacts : > Ne relancez pas 10 fois une personne : « c'est du bon sens. On est dans la vraie vie. Appelleriez-vous 10 fois quelqu'un que vous ne connaissez pas ? », remarque le DG. Pour avoir une chance que l'on vous réponde, il faut « argumenter, expliquer votre démarche et contextualiser, donc faire du sur-mesure. Consultez aussi son profil avant car la personne saura que vous l'aurez fait. Et si vous connaissez un contact qui connaît celui à qui vous vous adressez, ne pas hésiter à se faire recommander ». > 10 000 contacts, ça ne sert à rien, ça peut même être un « repoussoir ». « Parce que cela signifie que l'on a tout et n'importe quoi », estime Olivier Fécherolle qui en compte de son côté 469, ce qui n'est déjà pas rien... lions de membres dans le monde et où 100 000 mises en relations se font chaque jour. Un travail sur le long terme : n'attendez pas la fin du cursus ! En revanche, n'attendez pas un retour rapide. « Travailler sur un réseau est une démarche à plus long terme », explique Olivier Fécherolle. « Il faut jouer le jeu, répondre aux questions, s'exprimer sur des sujets qu'on connaît, montrer que l'on fait partie de cette communauté car à un moment donné on aura une opportunité qui aura été générée par cette activité ». D'où l'in térêt de s'y prendre tôt, l'idéal étant de le faire après le premier stage qui vous permet d'affiner votre orientation et d'avoir « un embryon de réseau car vous aurez rencontré des collègues, des chefs... », donc d'avoir quelque chose à partager, souligne Olivier Fécherolle. S'y inscrire tôt, c'est aussi avoir « le temps d'apprendre comment ça marche et donc être le meilleur au moment où vous avez à chercher un job ». Bref, faites-le mais sans perdre de vue l'intérêt d'être inscrit aussi sur des sites emplois. Cependant, évitez de multiplier votre présence sur plusieurs réseaux car il faudra vous investir pour espérer des retours à terme. Camille Pons * Selon une récente enquête menée par Novamétrie et RH Digital Jobs. N°13 - Mars-Avril 2010 Ne négligez pas non plus « les relations vraies » C'est ce que dit en substance la blogueuse Agnès Maillard (Monolecte) qui observe le retour de certains internautes à la réalité dans Marianne2.fr, quand ils s'aperçoivent qu'ils ont négligé les vraies rencontres pour partager tout et n'importe quoi avec tout le monde et n'importe qui. « Tiens, @Machin rentre de Phnom Pen et @Bidule est coincée sur le périph'intérieur. Et @ Trucmuche répète que @lourdingue a changé de couleur politique (…) Les informations se succèdent et se ressemblent toutes dans un gros brouhaha informe », écrit-elle. « À force de transparence et de convivialité, on se retrouve à poil sur le Net et on perd de vue l'essentiel, à savoir bien compartimenter notre vie, ne pas mélanger les genres et continuer à cultiver les relations vraies en lieu et place des affinités superficielles. » Résultat, « Internet est dans une phase de repli après une gigantesque vague d'extension et les purs esprits du web se donnent des rendez-vous IRL (In Real Life) pour retrouver le plaisir incomparable d'une bonne chopine fraîche partagée sur un coin de table. » 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :