Œdipe n°12 déc 09/jan-fév 2010
Œdipe n°12 déc 09/jan-fév 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de déc 09/jan-fév 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Éditions Épicure

  • Format : (170 x 250) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : comment soigner son image en ligne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 actus Top recrutements 2010 : McDonald’s France, GDF Suez et Veolia environnement en tête McDonald’s France (15 100 embauches annoncées), GDF Suez (13 600) et Veolia environnement (10 000) seront les plus gros recruteurs en France l’année prochaine, selon le palmarès annuel des plus gros recruteurs publié par Réussir. Un palmarès « inédit » (crise oblige) car des poids lourds de l’économie sont absents, tels le groupe Vinci, numéro un mondial de la construction, premier du palmarès Réussir 2009, la Société générale ou Air liquide et d’autres, notamment de la filière automobile (à l’exception de Michelin qui table sur 515 recrutements en 2010). Deux secteurs se distinguent par la vigueur de leurs plans d’embauche : l’énergie (3 000 recrutements chez EDF, 2 500 chez Areva) et la banque/assurance (4 000 annonces au Crédit agricole et 3 000 chez BNP Paribas). La grande distribution affiche aussi des besoins (6 000 embauches chez Carrefour) ainsi que le BTP (3 000 recrutements prévus chez Colas) et le pôle transports (6 500 recrutements à la SNCF). Insertion : que vaut votre fac ? Conséquence parmi d’autres des récentes réformes universitaires, les universités vont devoir mener des enquêtes auprès de leurs jeunes diplômés afin d’évaluer la qualité de leur insertion professionnelle. En principe donc, vous pourrez connaître les résultats de votre fac à compter de fin avril 2010 au plus tard. Les députés ont adopté le 13 novembre le projet de budget 2010 de la mission enseignement supérieur et recherche (MIRES). Au total, 29,172 milliards d’euros devraient être alloués, soit une hausse de 5,3 % par rapport à 2009. Le budget prévoit 995 millions d’euros supplémentaires pour l’enseignement supérieur. Dont 66,5 millions en plus pour poursuivre le plan « Réussir en licence », 33 millions supplémentaires pour la vie étudiante et 804 millions d’euros de plus pour la recherche, dont 206 millions pour les organismes publics (+2,5 % en moyenne). La Manu lance son mag « La Manu », association nationale dédiée au lien entre les étudiants et l’entreprise, diffuse depuis peu le n° 2 de son nouveau mag, sobrement intitulé « La Manu le mag ». Son concept, valoriser les opportunités actuelles et les ressources à venir en matière d’emploi pour les étudiants de l’université qui préparent leur entrée sur le marché du travail. Au sommaire notamment, des témoignages d’anciens étudiants, d’opérationnels, de recruteurs, d’entrepreneurs, des analyses de spécialistes du marché de l’emploi, ou encore des conseils de DRH, de chasseurs de tête et de coach… Clic clic sur www.la-manu.fr. Le budget enseignement supérieur adopté par l’Assemblée Nicolas Sarkozy a tenu ses engagements, reconnaissait la CPU avant le vote, avec un effort de 1,8 milliard d’euros supplémentaires, mais « le diable se loge dans les détails », affirmait-elle aussi. L’un des problèmes soulevés concerne la réduction de moitié des crédits budgétaires au profit des engagements hors budget qui augmentent. Or ces engagements constituent des financements potentiels qui ne seront utilisés qu’en fonction de décisions ultérieures. N°12 - Décembre 2009/Janvier 2010
Dans une interview publiée le 18 novembre dans Direct Matin, Michel Rocard, co-président avec Alain Juppé de la commission du grand emprunt, a annoncé que son montant serait de 35 milliards d’euros, dont 16 milliards pour l’enseignement supérieur et à la recherche, notamment dans les domaines des sciences du vivant, des Insertion : 50 000 contrats d’accompagnement formation attendus Le secrétariat d’État à l’Emploi table, d’ici mars 2010, sur 50 000 co n t rats d ’a cco m p a g n e m e n t formation (CAF). Inscrit dans le « Plan d’urgence pour l’emploi des jeunes », ce dispositif s’adresse depuis début octobre aux 16-25 ans, du sans qualification au niveau bac +3, rencontrant des difficultés d’accès à l’emploi. Il permet, en étant rémunéré, d’alterner périodes de formation et en entreprise, dans des métiers dits porteurs : transports/logistique, fonction production, agriculture, transformation, BTP, mécanique, électricité/électronique, échange et gestion, informatique/communication, services aux personnes, hôtellerie/restauration, services à la collectivité, arts appliqués, formation générale. Un accompagnement vers l’emploi et un suivi sur six mois doivent être assurés par le conseiller (du Pôle emploi ou d’une Mission locale) qui a effectué cette orientation. Grand emprunt : 16 milliards pour l’enseignement supérieur et la recherche énergies nouvelles, de la mobilité du futur et de l’aéronautique. Selon lui, cela faisait quinze ans que des budgets étaient faits « à l’économie » pour ne financer « que l’indispensable » au détriment de la recherche. Parce que plus de 25 % des jeunes Français n’ont pas d’emploi, l’Association pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) a lancé une campagne nationale de sensibilisation et d’information sur la formation professionnelle, la « Méthode Anti-Galère » qui se terminera le 31 mars 2010. Actions de communication de proximité, spots radio diffusés jusqu’au 13 décembre sur Skyrock, informations relayées sur les N°12 - Décembre 2009/Janvier 2010 Réforme de la première année de médecine entérinée La réforme de la première année de médecine (PCEM1) a été entérinée par un arrêté publié au JO du 17 novembre. Futurs médecins, odontologues, sages-femmes et pharmaciens seront donc, dès la rentrée 2010, regroupés pour 80 % de leurs cours. 20 % des cours seront différents en fonction de la spécialité choisie. Les étudiants pourront postuler à l’un ou plusieurs, voire tous, des quatre concours différents à la fin de l’année. L’objectif de ce tronc commun est notamment de permettre aux étudiants de ne plus choisir certaines professions de santé par défaut. Néanmoins, selon les présidents d’universités, 20 % d’entre elles ne sont pas encore prêtes à accueillir le surplus d’étudiants. Pour ceux qui ne trouveraient pas de place en 2010, l’enseignement à distance pourrait fournir une bonne alternative. Un tel système a été étrenné à cette rentrée pour 87 étudiants inscrits à l’université de Lille 2 qui suivent leur première année de médecine depuis l’institut de formation en soins infirmiers de Boulogne-sur-Mer, via des visio-conférences diffusées en direct. Pas d’emploi : la solution AFPA ? skyblogs et sites web des partenaires, web événementiel www.methodeantigalere.fr, doivent permettre de montrer que « la formation professionnelle n’est pas une "voie de garage" et [qu’]un métier vaut parfois mieux qu’un diplôme sur le marché de l’emploi ». Parmi les partenaires impliqués : Jobintree, CIDJ, Emploi pro formation, AFIJ, ONISEP, Centre Inffo, Monster, www.nosemplois.gouv.fr. 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :