Ô délices n°37 sep/oct/nov 2019
Ô délices n°37 sep/oct/nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de sep/oct/nov 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : www.odelices.com

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 8,9 Mo

  • Dans ce numéro : la chute des cheveux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
LE CONSEIL DE MARIE-LAURE 32 Ralentir la chute de cheveux en automne Chaque année, entre la fin de l’été et l’arrivée du mois de novembre, une même histoire se répète et nous ne savons pas toujours comment la gérer  : la chute de cheveux saisonnière. Plusieurs phénomènes expliquent cette chute, et des astuces peuvent être mises en place pour minimiser ses effets. Le cycle de vie du cheveu Pour comprendre pourquoi nos cheveux chutent de façon plus importante à certaines périodes de l’année, il est utile de connaître le cycle de vie normal d’un cheveu. Les cheveux naissent dans ce que l’on appelle les follicules pileux. Ces derniers sont asynchrones, c’est-à-dire que leurs cycles sont tous différents, expliquant ainsi le fait que nos cheveux ne poussent Nos cheveux  : victimes des saisons En été, les rayons du soleil qui touchent notre cuir chevelu entraînent une sécrétion majorée d’hormones qui agissent sur la croissance capillaire. Ainsi, durant les mois plus chauds, nos cheveux ont tendance à pousser davantage. A contrario, leur croissance est ralentit à l’arrivée de pas et ne tombent pas tous en même temps. Trois phases successives caractérisent le cycle de vie du cheveu  : les phases anagène, catagène et télogène. Vient ensuite la chute du cheveu. Certains facteurs comme un dérèglement hormonal, le stress ou la saisonnalité peuvent interférer dans le cycle naturel du cheveu et favoriser une chute plus importante. l’automne et leur chute plus abondante. La chute saisonnière dure en moyenne entre 4 et 6 semaines. Si celle-ci perdure de façon chronique, il sera judicieux de consulter un spécialiste pour trouver l’origine de la chute. soup studio
Minimiser la chute de cheveux Pour bien préparer ses cheveux à l’arrivée du froid et limiter leur chute, voici quelques clés  : ✓ Le massage du cuir chevelu  : il permet d’ouvrir à nouveau les pores et d’assouplir la peau. Il stimule la repousse capillaire. Il peut être pratiqué 1 à 2 minutes par jour. ✓ L’hydratation  : en réalisant des masques maison à base d’ingrédients comme l’avocat, le jaune d’œuf ou encore les huiles végétales. Les huiles essentielles sont également recommandées pour entretenir la qualité de ses cheveux. A pratiquer 1 fois par semaine pour les cheveux les plus abîmés. Vous pouvez opter pour l’huile essentielle de lavande vraie, ou encore de romarin officinale à cinéole. Rituel nourrissant et réconfortant à l’huile d’Argan bio. De l’huile d’Argan bio infusée dans une riche crème de jour et un sérum contour des yeux ultra-fluide. Pour nourrir et rendre à la peau tout son éclat. MEILLEUR BIO PRODUIT PRODUIT ✓ Une alimentation variée, équilibrée et saine + une hydratation suffisante  : Un apport conséquent en protéines, en fer, en zinc et sélénium, ainsi qu’en vitamine A,C, E et en oméga 3 donnera à vos cheveux la vigueur nécessaire pour affronter le froid. BIO Les petits indispensables bio www.mariloubio.com Piotr Marcinski



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :