Ô délices n°12 jun/jui/aoû 2013
Ô délices n°12 jun/jui/aoû 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de jun/jui/aoû 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : www.odelices.com

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 6,8 Mo

  • Dans ce numéro : cuisiner la rhubarbe, la polenta et les confitures.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Les smoothies Le nom de cette boisson à base de fruits mixés vient de l’anglais smooth qui signifie lisse, plat, moelleux, coulant. A la différence d’un jus, le smoothie conserve les fibres des aliments qui le composent, même si elles sont devenues très petites. Il est riche en vitamines, enzymes, nutriments variés, en eau aussi, tout comme ses ingrédients. Le fait qu’il contienne encore des fibres lui permet de s’oxyder moins vite, mais quelques minutes après avoir été préparé, il a déjà perdu beaucoup des vitamines les plus fragiles. 22 www.odelices.com• N°12• été 2013 Texte : Vanessa Romano « Pour bénéficier des bienfaits de cette boisson, il faut la consommer très peu de temps après le mixage. »
Sa composition Outre les fruits, les légumes (on prend des bio et on garde la peau bien brossée pour profiter des nutriments présents) et un liquide (eau, bouillon, infusion, eau de coco, jus pressé,...), on peut enrichir le smoothie afin d’en faire un en-cas plus rassasiant : lait de coco, purée d’amande ou une cuillerée à soupe d’huile parfumée (noisette). De plus, le gras permet de ralentir le passage du sucre dans le sang. On peut y ajouter des compléments alimentaires adaptés à sa propre situation : millet brun (riche en silice), ortie et prêle en poudre (idem), curcuma (anti inflammatoire, entre autres), spiruline,.. Le smoothie est alors un véritable repas et on doit bien sûr en tenir compte dans nos apports nutritionnels. Il peut aussi se faire green en donnant la part belle aux légumes (les verts foncés surtout) qui auraient la particularité de régénérer notre corps. L’effet rassasiant d’un smoothie est moindre par rapport aux mêmes fruits et légumes consommés à l’assiette car le fait de mâcher envoie des consignes de satiété au cerveau. Il faut donc penser à bien insaliver chaque gorgée de smoothie avant de l’avaler. En cuisine ! Le mieux est d’avoir un très bon blender car sinon la préparation risque de ne pas être homogène mais surtout, un bon blender mixera vite sans trop de surchauffe, ce qui évite de détruire les vitamines sensibles à la chaleur. Certains ne jurent que par les jus et mettent en avant le fait que, sans les fibres, le corps ingère plus rapidement les nutriments présents et sans fatigue digestive. Ce qui peut être une grande aide en cas de convalescence. Dans la même optique de préservation des vitamines, enzymes,..., l’utilisation d’un extracteur (et non d’une centrifugeuse qui chauffe trop les aliments) est plébiscitée. Alors, à vos blenders, et smoothez bien cet été ! Toutes nos recettes de smoothie sur www.odelices.com www.odelices.com• N°12• été 2013 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :