Ô délices n°11 mar/avr/mai 2013
Ô délices n°11 mar/avr/mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de mar/avr/mai 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : www.odelices.com

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : cuisiner les légumes primeurs...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 www.odelices.com• N°11• printemps 2013 PRODUits Du MARCHé Le Radis Croquant et frais, cette petite racine ravit les amateurs de crudités ! Le radis est de la famille des brassicacées, comme le chou et le navet. Le terme « radix » signif iant racine serait à l’origine du nom du radis. Son origine Ce légume semble cultivé depuis 5000 ans au moins. On le sait populaire en Egypte avant la construction des pyramides, des traces de sa culture sont aussi relevées en Chine en 2000 avant J-C. Il faudra attendre le 16eme siècle pour voir le radis cultivé en Europe et plusieurs croisements avant d’obtenir les variétés dites de « petits » radis, au goût plus doux. Il existe trois grandes variétés de radis : le radis noir à peau épaisse, le daikon, radis blanc à la peau plus fine, et le radis rouge ou rosé au bout blanc.
Bien les choisir Ils doivent être choisis bien fermes avec des fanes fraîches et sans trace de pourrissement. N’achetez pas de radis roses sans leurs fanes, vous n’auriez aucune indication de leur fraîcheur. Le daïkon et le radis noir doivent aussi être choisis très fermes car en vieillissant trop, leur chair devient spongieuse et leur goût amer voire piquant, trop proche du navet. Bien les conserver Tous se conservent au frais, dans le bac à légumes. Le daïkon et le radis noir se gardent facilement une semaine, tandis que les radis roses supportent plus difficilement d’attendre plus de trois jours. Si les fanes des radis commencent à s’oxyder, ôtez-les, lavez soigneusement les radis, et conservez-les dans une boite avec une feuille de papier absorbant humidifiée. Bien les cuisiner La cuisine asiatique sait très agréablement agrémenter le radis en marinade, cuisson vapeur et tel quel, râpé en crudités. Nous en connaissons surtout la consommation à la croque au sel, cru en salades. Le raifort, variété très piquante, est aussi utilisé râpé en sauce, il sert à fabriquer le wasabi au Japon et relève la cuisine tant en Angleterre qu’en Europe centrale. Les fanes se consomment aussi de la même façon que du cresson, en soupes et en pains de légumes. Petits plus Le radis a un fort pouvoir rassasiant. Outre ses apports nutritionnels intéressants, le radis aiderait à combattre le cancer et stimulerait la digestion. Fiche technique Apport énergétique : 16 kcal pour 100 g• Apport nutritif : vitamine C (100 g de radis couvrent 30% des AJR) et en anti-oxydants, mêmes ses fanes sont une vraie source de vitamines A et de fer.• Saison idéale : avril à juillet Soupe de fanes de radis au lait de coco Salade de radis au comté et sésame D’autres recettes sur le site www.odelices.com www.odelices.com• N°11• printemps 2013 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :