Numéro Spécial n°5 déc 14/jan-fév 2015
Numéro Spécial n°5 déc 14/jan-fév 2015
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°5 de déc 14/jan-fév 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 57,4 Mo

  • Dans ce numéro : Johnny et Laeticia... la vie de famille.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
DANS L’INTIMITÉ D’UNE ICONE NATIONALE Johnny à Laeticia Merci la vie ! Elle lui a redonné le goût de vivre et l'envie de se battre. Abaca press 8
Le jour J Balade avec ses filles et Laeticia, à Santa Monica Abaca press POUR NOTRE ROCKEUR NATIONAL, VÉRITABLE ICONE, LE BIEN-ÊTRE PASSE DÉSORMAIS PAR LA PROXIMITÉ AVEC SES PROCHES. DE SON ENFANCE ISOLÉE ET DE L’ABANDON DE SON PÈRE, IL GARDE UNE PLAIE AU CŒUR. À 71 ANS, LE CHANTEUR N°1 TENTE DE RAT- TRAPER LE BONHEUR PERDU EN DONNANT TOUT SON AMOUR À LAETICIA, SA FEMME DEPUIS 18 ANS, ET À JADE ET JOY, LEURS FILLES ADOPTIVES. Je me suis construit par rapport à mes rêves et je ne m’en suis pas trop mal sorti, non ? ». Et pourtant, Johnny Hallyday partait de loin. Né Jean-Philippe Smet le 15 juin 1943, il est abandonné par son père huit mois plus tard. Sa mère, mannequin, le confie à sa tante. Tôt, Johnny se passionne pour le rock'n’roll. Travailleur acharné, il ne se décourage pas. Sa constance sera récompensée : à 17 ans, il rencontre le succès. Son existence bascule du tout au tout. C’est le premier chanteur français à faire du rock. Sur scène, il se lâche, se déchaîne. Une communion incroyable se crée avec le public. Johnny Hallyday est sans retenue. Son credo : tout donner. Bien loin de son image de rockeur, l’interprète de Que je t’aime est, en réalité, un sensible. Il l’avoue lui-même : « Je suis très complexé et timide. Je doute toujours de moi ». En concert, cette timidité laisse place à un monstre de scène. Viens danser le twist, Salut les copains, Retiens la nuit, Les bras en croix lancent sa carrière. Il est jeune, beau, plaît aux filles et fait déplacer des foules. Si bien qu’il se fait un nom à l’étranger. C’est le seul rockeur français connu à l’international. En 1987 la récompense tombe : il est élu artiste interprète masculin de l’année aux Victoires de la Musique. Le succès s’enchaîne et il remplit les salles : L’Olympia, Paris Bercy, le Parc des Princes et le Stade de France. Qui dit succès, dit également argent. À ce jeu-là, beaucoup se sont brûlé les ailes. Alcool, drogue et médicaments ne font pas bon ménage. Johnny Hallyday ne s’en cache pas, il a consommé des substances illicites. « Dans les années 1970, tout le monde prenait de la drogue dans le milieu de la musique. Et quand j’ai décidé d’arrêter, j’ai arrêté ! ». Résultat : la légende du rock est toujours présente, jusqu’à fêter ses 70 ans sur la scène du Palais Omnisports de Paris Bercy devant des milliers de fans, d’amis devrait-on dire ! Johnny fait vendre et sa cote de popularité ne faiblit pas. Les femmes craquent pour Jojo et il le sait. 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 1Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 2-3Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 4-5Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 6-7Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 8-9Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 10-11Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 12-13Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 14-15Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 16-17Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 18-19Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 20-21Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 22-23Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 24-25Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 26-27Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 28-29Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 30-31Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 32-33Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 34-35Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 36-37Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 38-39Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 40-41Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 42-43Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 44-45Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 46-47Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 48-49Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 50-51Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 52-53Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 54-55Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 56-57Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 58-59Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 60-61Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 62-63Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 64-65Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 66-67Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 68-69Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 70-71Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 72-73Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 74-75Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 76-77Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 78-79Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 80-81Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 82-83Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 84