Numéro Spécial n°5 déc 14/jan-fév 2015
Numéro Spécial n°5 déc 14/jan-fév 2015
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°5 de déc 14/jan-fév 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 57,4 Mo

  • Dans ce numéro : Johnny et Laeticia... la vie de famille.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
74
Partie Viii : paroles de paroliers ★ Paroles de Paroliers quand estce que tu écris pour moi ? » Cette question, ils « Alors, sont nombreux à l’avoir entendue. Le plus surpris fut certainement Stephan Eicher. C’était au cours d’une émission sur France Inter, quand il a découvert en direct la voix de Johnny, qui lui demandait une chanson : « Avec Philippe Djian, nous n’avions jamais écrit pour d’autres, alors on s’est dit : s’il chante l’une de nos chansons, il faut vraiment que ce soit la sienne. Quand Philippe m’a envoyé le texte par fax, je l’ai punaisé au mur et je me suis mis à tourner autour comme un couturier qui prend les mesures de son client. Je voulais composer un morceau qu’il aurait du plaisir à chanter sur scène. » Pour Catherine Lara, la question a été posée lors de l’enregistrement de l’hymne qu’elle avait composée pour les Bleus : « Pour moi, c’est le chanteur de scène par excellence. Je voulais un morceau avec lequel il s’éclaterait devant son public. Je le voyais tomber à genoux, et c’est ainsi que j’ai eu l’idée de Laissemoi tomber. » Même inspiration pour Maxime Le Forestier : « Johnny, c’est le rocker qui baisera jusqu’à sa mort. » Tous partageaient le souci d’écrire une chanson qui colle à l’image de Johnny, mais en dépassant les clichés. « On a vite fait de tomber sur les mêmes mots - rue, noir, guitare, amour - avec comme trame l’histoire du survivant, de celui qui est revenu de tout, explique Axel Bauer. Moi, j’ai cherché à le rendre plus humain, plus fragile. A le déstariser. » « Travailler avec Johnny, c’est émouvant, car il y a toute la vie qu’on a vécue avec lui sans qu’il le sache, ajoute Marc Lavoine. En même temps, il est tellement moderne qu’il peut chanter un rock très produit. J’ai beaucoup écouté Lenny Kravitz, Nirvana, Smashing Pumpkins ou Garbage. » Marie Nimier et Jean Rouaud avaient d’abord imaginé une chanson autour du mythe Bogart-Bacall. Finalement, leur texte est centré sur l’image publique de Johnny : « Le moment où il peut être lui-même, ce n’est ni dans la rue, où tout le monde le reconnaît, ni au cinéma, où il joue un rôle, mais sur scène, les yeux fermés. » C’est lors du tournage d’un film de Laetitia Masson, justement, que Sandrine Kiberlain l’a rencontré : « Il m’a parlé d’un thème que personne n’avait jamais abordé pour lui, celui des chiens abandonnés sur le bord des routes. Il voulait parler de la lâcheté des nantis, de la façon dont on maltraite les pauvres. Il sait ce qui émeut, ce qui va toucher les gens. » « Oui, je suis né dans la rue... » « Il sait ce qui émeut, ce qui va toucher les gens. » Sandrine Kiberlain Gérald de Palmas, Axel Bauer, Patrick Bruel, Marc Lavoine, Maxime Le Forestier, Hugues Aufray, Stephan Eicher, Catherine Lara, Daran, David Hallyday, Fred Blondin, Didier Golemanas, Michel Mallory, Hawksley Workman, Marie Nimier, Jean Rouaud et bien d’autres, vieux compagnons de route, étoiles montantes ou néophytes, comme Sandrine Kiberlain. Abaca press Juillet/Août/Septembre 2013 ★ Célébrité magazine 75



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 1Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 2-3Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 4-5Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 6-7Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 8-9Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 10-11Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 12-13Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 14-15Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 16-17Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 18-19Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 20-21Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 22-23Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 24-25Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 26-27Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 28-29Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 30-31Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 32-33Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 34-35Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 36-37Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 38-39Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 40-41Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 42-43Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 44-45Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 46-47Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 48-49Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 50-51Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 52-53Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 54-55Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 56-57Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 58-59Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 60-61Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 62-63Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 64-65Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 66-67Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 68-69Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 70-71Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 72-73Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 74-75Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 76-77Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 78-79Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 80-81Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 82-83Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 84