Numéro Spécial n°5 déc 14/jan-fév 2015
Numéro Spécial n°5 déc 14/jan-fév 2015
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°5 de déc 14/jan-fév 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 57,4 Mo

  • Dans ce numéro : Johnny et Laeticia... la vie de famille.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
Si quelqu’un était capable d’écrire quelque chose d’aussi fort aujourd’hui, je le chanterais. Tu aurais voulu écrire toi-même des chansons ? Au tout début, j’ai écrit beaucoup de musique, assez proche du rockabilly que j’aimais tant... Mais je suis un interprète. C’est difficile de composer, pour moi. Mais tu n’as pas envie d’écrire sur les thèmes qui te tiennent à cœur ? Pourquoi pas ? Il y a tellement de sujets, de misères... Mais, en même temps, les gens viennent me voir pour s’évader. Ils viennent me voir sur scène pour rêver, pas pour que je les ennuie avec l’actualité. C’est pour ça que je chante l’amour et l’amitié. Le rêve donne de l’espoir. Et je veux en donner aux gens. Je sais qu’il y a la crise, que tout va très mal. Je crois qu’on s’en sortira. Mais si on est négatif, on stagnera : il faut aller de l’avant. Je voudrais te parler de « Sang pour sang », sur lequel on a travaillé ensemble. Cet album nous a permis de nous voir plus souvent, et d’observer comment l’autre bosse. Je pense que c’est aussi un fantasme, de regarder un père et son fils collaborer. C’était 70 Célébrité magazine ★ Juillet/Août/Septembre 2013 42
vraiment une belle histoire. Tu en gardes quels souvenirs ? Ça a été un tournant dans ma vie – même si ça a l’air d’un grand mot. Emotionnellement, collaborer avec mon fils m’a donné, déjà, envie de travailler... Et puis je crois que personne ne me connaît aussi bien que toi. « Sang pour sang », c’est une idée formidable et une chanson que j’adore. Quand je l’ai écrite, je voulais te faire dire quelque chose de très personnel, dans le style : « Alors tu seras un homme, mon fils. » Mais je me suis toujours demandé, si tu devais m’écrire une chanson, ce que tu voudrais que je chante à propos de toi. Pourquoi ? Tu me demandes une chanson, là ? Je n’y avais jamais pensé. Mais, de toute façon, si tu devais interpréter une chanson qui me concerne, j’aimerais que tu dises : « Mon père, mon ami. » C’est vrai que je n’ai pas pu vivre avec toi, dans ta jeunesse, comme je l’aurais voulu. Tu étais aux Etats-Unis et moi en France. On s’est rattrapé par la suite. Tu es mon meilleur ami tout en étant mon fils. Je suis allé à Atlanta, récemment, pour interviewer Jimmy Carter, l’ancien président des Etats-Unis. Ça m’a donné envie d’aider une cause, ce que je fais déjà, mais encore plus sérieusement. Est-ce que ce sont des questions qui te préoccupent toi aussi ? Je soutiens beaucoup Laetitia dans tout ce qu’elle peut faire en tant qu’ambassadrice de l’Unicef pour les enfants, pour les femmes en Afrique. Je l’aide au maximum. Et quand j’aurai fini ma tournée, je l’accompagnerai avec plaisir dans une mission en Afrique. J’ai envie de m’impliquer davantage dans l’humanitaire. Parlons de cinéma. Tu viens de tourner « Vengeance », de Johnnie To, et j’ai vraiment l’impression que le cinéma te passionne de plus en plus... C’est vrai, j’aime ça. Et maintenant, j’aurai l’occasion d’en faire plus sérieusement. Le cinéma m’intéresse parce que, en tant qu’acteur, on joue une autre personne, on ne joue pas soi-même. Et parfois, c’est bien d’être quelqu’un d’autre. Parfois, ça fait du bien, ça permet de respirer. Quelles sont tes icônes de cinéma ? Je sais qu’il y a James Dean... James Dean au début, et puis Marlon Brando, Montgomery Clift, SteveMcQueen – que tu adores aussi –, Clint Eastwood et, aujourd’hui, Sean Penn. Parfois, en te regardant, j’ai l’impression de te voir au cinéma dans un film de James Dean. Est-ce que tu n’as pas le sentiment de mettre ta vie en scène, d’être le personnage du film de ta vie ? Non, jamais. Le 17 mai, tu monteras les marches à Cannes en ayant, pour la première fois, un film (« Vengeance », de Johnnie To) sélectionné au festival. C’est une revanche contre toutes les mauvaises langues ? Je trouve ça formidable de faire partie des 20 films sélectionnés à Cannes. Juillet/Août/Septembre 2013 ★ Célébrité magazine 43 71



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 1Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 2-3Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 4-5Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 6-7Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 8-9Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 10-11Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 12-13Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 14-15Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 16-17Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 18-19Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 20-21Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 22-23Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 24-25Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 26-27Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 28-29Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 30-31Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 32-33Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 34-35Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 36-37Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 38-39Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 40-41Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 42-43Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 44-45Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 46-47Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 48-49Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 50-51Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 52-53Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 54-55Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 56-57Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 58-59Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 60-61Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 62-63Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 64-65Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 66-67Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 68-69Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 70-71Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 72-73Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 74-75Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 76-77Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 78-79Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 80-81Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 82-83Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 84