Numéro Spécial n°5 déc 14/jan-fév 2015
Numéro Spécial n°5 déc 14/jan-fév 2015
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°5 de déc 14/jan-fév 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 57,4 Mo

  • Dans ce numéro : Johnny et Laeticia... la vie de famille.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
60
Partie V : diaLogues intimistes... amour et soLitude ★ Dialogues intimistes Amour et solitude quanD le chanteur, granD fauve au cœur De rocKeur, croise la romancière, star De l’autofiction, cela Donne un Dialogue intimiste sur l’amour, la solituDe, la création. inéDit. L’Express, 23 Novembre 2007 Rencontre improbable entre Johnny Hallyday et Christine Angot Le Cœur d’un homme L’idée s’est imposée. Ce serait elle, Christine Angot, qui ferait l’interview de Johnny Hallyday, pour la sortie de son nouvel album, Le Cœur d’un homme, pur blues et vraiment magnifique, qui vient de sortir chez Warner Music. On avait envie de voir ce que ça donnerait… On se doutait qu’il pourrait se passer quelque chose entre ces deux-là. L’écrivain aime les interprètes, l’artiste respecte les auteurs. Ils étaient d’accord. Banco ! Rendez-vous est pris dans l’une des suites d’un grand palace parisien du côté des Champs-Élysées. Et voilà… Johnny Hallyday, tout le monde croit le connaître. C’est Johnny, quoi ! On a tous en nous quelque chose de Johnny : une chanson préférée, le souvenir d’un concert, des envies de rébellion, un désir de vivre… En entrant dans la pièce, elle a l’air plutôt intimidée, il la rassure gentiment. Entre deux bouffées de cigarette, un verre de blanc et un clin d’oeil, il l’a accueillie comme un prince. Avec délicatesse. Et tout de suite, la magie opère… On oublie ce qu’on croit savoir du fauve et de la prédatrice, on écoute. Les voix, les aveux, les silences. Un ange passe, puis deux, puis trois, et c’est le ciel tout entier qui écoute. Et on assiste à la rencontre d’un homme et d’une femme qui parlent vraiment. De la solitude, de l’amour et du mépris. Il a beau avoir ses yeux bleus de loup et elle son sourire de séductrice, ils se parlent presque à mi-voix, avec douceur. Quelquefois, l’humour pointe… Il sent ses fêlures, et il n’en joue pas. Elle comprend qu’il ne joue pas, et elle peut tout demander. Quelque chose se dit entre eux d’une souffrance ancienne. Ils l’ont traversée chacun à leur manière, et même si ce n’était pas la même, ils se comprennent. Quand la voix d’une femme rencontre le cœur d’un homme, c’est toujours d’intelligence qu’il s’agit. Christine Angot : Je n’ai pas de questions, je ne suis pas journaliste... Johnny : Quelle chance ! Mais je n’ai pas de réponses… - Moi non plus, je n’ai pas de réponses, vous savez. Ne vous inquiétez pas, on n’a jamais de réponses dans la vie. Seul l’avenir nous dit si on a eu raison ou tort. Au fond, très peu de chanteurs, et très peu d’hommes, sont dans l’expression des sentiments. C’est, prétendument, le domaine des femmes. Quand ils veulent s’exprimer, il faut qu’ils passent par les codes féminins. J’ai entendu dire qu’Édith Piaf pensait que Brel n’aurait pas dû chanter Ne me quitte pas, que c’était un truc.. … qu’une femme aurait dû chanter. Oui, comme s’il y avait dans cette chanson quelque chose qui ne relevait pas de la dignité d’un homme… J. H. – Je ne suis pas d’accord. Ne me quitte pas est l’une des plus belles On assiste à la rencontre d’un homme et d’une femme qui parlent vraiment. chansons qu’on ait pu écrire pour une femme, au même titre que Je l’aime à mourir, de Cabrel. On ne peut pas chanter une chanson comme ça si on n’aime pas les femmes. Moi qui aime les femmes et qui les respecte, je crois qu’un homme a besoin d’une femme pour vivre. Je dis ça au premier degré, parce que les sentiments sont toujours au premier degré. Après, on essaie de trouver des formules pour être au deuxième degré. Je préfère parler au premier degré, parce que la vérité, c’est le premier degré. Il faut avoir vécu et souffert, on ne peut pas chanter ça à dix-huit ans. En vous écoutant, je me dis : c’est un homme qui chante, avec sa sensibilité particulière ; il a une manière Juillet/Août/Septembre 2013 ★ Célébrité magazine 33 61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 1Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 2-3Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 4-5Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 6-7Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 8-9Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 10-11Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 12-13Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 14-15Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 16-17Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 18-19Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 20-21Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 22-23Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 24-25Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 26-27Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 28-29Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 30-31Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 32-33Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 34-35Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 36-37Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 38-39Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 40-41Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 42-43Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 44-45Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 46-47Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 48-49Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 50-51Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 52-53Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 54-55Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 56-57Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 58-59Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 60-61Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 62-63Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 64-65Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 66-67Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 68-69Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 70-71Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 72-73Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 74-75Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 76-77Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 78-79Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 80-81Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 82-83Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 84