Numéro Spécial n°5 déc 14/jan-fév 2015
Numéro Spécial n°5 déc 14/jan-fév 2015
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°5 de déc 14/jan-fév 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 57,4 Mo

  • Dans ce numéro : Johnny et Laeticia... la vie de famille.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 « Je suis rentré dans un cinéma, pensant voir un western, mais c’était un film musical… »
La découverte d’Elvis Lorsque Jean-Philippe Smet découvre Elvis Presley, il est revenu à Paris, dans le quartier de la Trinité et il a tout juste 15 ans. Cette rencontre cinématographique va changer sa vie ou du moins décider du chemin à suivre : il sera rockeur. De cette première fois, Johnny raconte : « Je suis rentré dans un cinéma, pensant voir un western, mais c’était un film musical. Et puis, toute la nuit, j’ai repensé à ces cinq ou six filles qui étaient dans la salle et qui se mettaient à hurler dès qu’apparaissait le chanteur. J’y suis retourné le lendemain. Il y avait d’autres filles dans la salle et elles hurlaient de la même façon. En sortant, j’ai regardé le nom du chanteur sur l’affiche et j’ai décidé que je chanterais comme lui. » C’était le film Loving you, avec Elvis Presley, le chanteur… Il fréquente alors assidûment le Golf Drouot, lieu incontournable pour tout amateur de musique américaine situé non-loin de là où il réside. Il y fera la connaissance d’Eddy Mitchell et de Long Chris, son futur beau-père puisque Long Chris se nomme en réalité Christian Blondieau et deviendra en 1971 le papa d’Adeline. Là, il interprète des chansons country américaines et surtout des reprises d’Elvis avant de se faire remarquer. Il a déjà adopté son pseudo. En six mois, Johnny Hallyday rassemblera son cercle d’admirateurs, jusqu’à devenir la star du lieu, avec son visage d’ange pour lequel tout le monde craque, homme ou femme. Un artiste en herbe Le jeune Jean-Philippe commence à fréquenter le monde du spectacle très jeune, dès ses 3 ans, lorsque sa tante Hélène, qui l’élève, part avec ses filles Desta et Menen pour honorer un contrat de quatre ans sur la scène londonienne. Dès lors, il fréquente les salles de spectacle et, à 9 ans, il monte sur scène pour chanter entre les numéros de ses cousines qui ont monté un spectacle de danse acrobatique. La petite troupe se produit un peu partout en Europe et le petit garçon chante Montand ou Brassens, habillé en cow-boy, et apparaît aussi dans quelques publicités. Desta écrira dans son autobiographie, L’Enfance d’une star : « Maman décida que Jean-Philippe serait élevé de la même manière que nous. Initié à tous les arts de la scène... Dans l’esprit de ma mère, nous ne pouvions être, par tradition autant que par nature, que des artistes. » 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 1Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 2-3Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 4-5Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 6-7Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 8-9Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 10-11Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 12-13Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 14-15Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 16-17Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 18-19Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 20-21Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 22-23Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 24-25Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 26-27Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 28-29Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 30-31Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 32-33Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 34-35Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 36-37Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 38-39Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 40-41Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 42-43Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 44-45Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 46-47Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 48-49Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 50-51Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 52-53Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 54-55Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 56-57Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 58-59Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 60-61Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 62-63Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 64-65Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 66-67Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 68-69Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 70-71Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 72-73Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 74-75Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 76-77Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 78-79Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 80-81Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 82-83Numéro Spécial numéro 5 déc 14/jan-fév 2015 Page 84