Numéro Spécial n°4 sep/oct/nov 2014
Numéro Spécial n°4 sep/oct/nov 2014
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°4 de sep/oct/nov 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 138 Mo

  • Dans ce numéro : les années Chirac... 1995 à 2007.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
La seconde fille de Jacques Chirac voue une grande méfiance à l’égard de la classe politique, depuis la « trahison » de Nicolas Sarkozy qui préféra soutenir Édouard Balladur à l’élection présidentielle de 1995 contre son père. On dit qu’elle aurait voté pour François Hollande en mai 2012 contre Sarkozy, qui fut son témoin lors de son premier mariage en 1992. 70
Les années Chirac CLAUDE, la FILLE DE L’OMBRE Pendant les douze années que son père passa au palais de l’Élysée, sa fille cadette, Claude, aura joué un rôle essentiel. Aujourd’hui âgée de 51 ans, elle fût la principale conseillère en communication du Président Chirac qui ne jurait que par elle. Comme le souligne notre consoeur Vanessa Schneider, aujourd’hui grand reporter politique au quotidien « Le Monde », Claude Chirac a toujours privilégié la discrétion, évitant les foules et cherchant surtout à ne jamais apparaître au premier plan : « Jusqu’au bout, elle aura voulu rester une silhouette en arrière-plan. Un profil sec, un nez pointu, un regard à l’affût. Portable vissé à l’oreille, cigarette aux lèvres, toujours à portée de main de son Président de père. Partout où il est, elle est. Á l’Élysée, en Corrèze, au QG (des campagnes électorales), aux Antilles, en banlieue. Elle contrôle, elle assure, elle rassure. Claude Chirac est tout cela pour son père de Président : la petite main qui s’occupe des cadrages pour les images télé, fait tourner le prompteur les soirs de meeting, tire sur la veste du candidat pour éviter que la caméra ne saisisse les faux plis ou souligne le ventre du sexagénaire ; le conseil sur certains arbitrages importants (le choix de Roselyne Bachelot plutôt que Patrick Devedjian pour le rôle de porte-parole du candidat Chirac en 2002) ; le rempart le plus solide… » (dans le quotidien « Libération », le 7 mai 2002). Jamais dans l’histoire de la Vème République, un chef d’État n’aura travaillé en si étroite liaison avec un de ses enfants et avec un poste aussi stratégique (Jean-Christophe Mitterrand occupa certes la fonction de conseiller pour les affaires africaines auprès de son père, François Mitterrand, mais la proximité était moins importante et n’impactait jamais directement sur les interventions médiatiques ou les patrons Jean-Michel Goudard la prendra sous son aile et des débuts professionnels à l’Hôtel de Ville de Paris entre 1989 et 1995 (du temps où papa Chirac était maire de la capitale), c’est grâce à Jacques Pilhan, l’ex gourou en communication de Mitterrand passé dans le camp Chirac en 1995, que Claude Chirac va maîtriser toutes les ficelles de sa fonction au palais de l’Élysée. Quand Pilhan décèdera en 1998, la fille Chirac sera seule aux manettes jusqu’en 2007. « Elle est devenue une grande professionnelle avec le Claude Chirac s’est transformée en véritable metteuse en scène des deux mandats présidentiels de son père. En veillant à tout et en contrôlant les moindres détails des interventions du Président. choix du Président socialiste). Ce rôle primordial de Claude Chirac a entraîné de nombreux sarcasmes dans la majorité chiraquienne : « Claude avait raté ses études, elle sortait tout le temps, elle était déprimée. Jacques Chirac l’a prise avec elle pour éviter qu’elle plonge. Il fallait l’occuper, qu’elle travaille, lui apprendre un métier. Au début, elle servait même les cafés ! », se rappelle un ancien ministre du gouvernement Juppé. Après un stage pendant un an à l’agence Euro RSCG, où l’un des grands temps », estime Jean-Marc Lech, le coprésident de l’institut de sondages Ipsos. C’est elle qui convaincra son père de mettre des lentilles de contact à la place de ses lunettes. Elle qui s’occupera de son look vestimentaire. Avec un objectif : adoucir le style de Chirac, lui donner une image sympathique et faire en sorte qu’il soit proche de la population. Nul doute que les années Chirac n’auraient certainement pas été les mêmes sans la relation entre le père Président, toujours à l’écoute de sa fille conseillère. 71



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 1Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 2-3Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 4-5Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 6-7Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 8-9Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 10-11Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 12-13Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 14-15Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 16-17Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 18-19Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 20-21Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 22-23Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 24-25Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 26-27Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 28-29Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 30-31Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 32-33Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 34-35Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 36-37Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 38-39Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 40-41Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 42-43Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 44-45Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 46-47Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 48-49Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 50-51Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 52-53Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 54-55Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 56-57Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 58-59Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 60-61Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 62-63Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 64-65Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 66-67Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 68-69Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 70-71Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 72-73Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 74-75Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 76-77Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 78-79Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 80-81Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 82-83Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 84