Numéro Spécial n°4 sep/oct/nov 2014
Numéro Spécial n°4 sep/oct/nov 2014
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°4 de sep/oct/nov 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 138 Mo

  • Dans ce numéro : les années Chirac... 1995 à 2007.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 En 1977, Jacques Chirac devient le premier maire de Paris élu au suffrage universel. Alors âgé de 45 ans, il ne songe qu’à son prochain objectif : conquérir l’Élysée.
Les années Chirac L’HOMME QUI AIMAIT LES POMMES… « En ce jour où je prends la responsabilité d’assumer la plus haute charge de l’État, je me sens dépositaire d’une espérance. L’élection présidentielle n’a pas vu la victoire d’une France contre une autre, d’une idéologie contre une autre. Elle a vu la victoire d’une France qui veut se donner les moyens d’entrer, forte et unie, dans le troisième millénaire. Le 7 mai 1995, le peuple français a exprimé sa volonté de changement. Je suis décidé à placer le septennat qui commence sous le signe de la dignité, de la simplicité, de la simplicité, de la fidélité aux valeurs essentielles de notre République ». Élu Président de la République le 7 mai 1995 après deux tentatives ratées en 1981et 1988, Jacques Chirac se veut consensuel et à la hauteur de ses nouvelles fonctions en ce 17 mai 1995, avec son discours d’investiture dans le salon d’honneur du palais de l’Élysée. Á près de 63 ans, l’ancien Premier ministre de Valéry Giscard d’Estaing entre 1974 et 1976, puis de François Mitterrand entre 1986 et 1988, réalise enfin son rêve : devenir chef de l’État. Et prendre place dans le bureau présidentiel qu’occupèrent, avant lui, ses deux maîtres à penser et inspirateurs en politique : le général de Gaulle et Georges Pompidou. Vainqueur de Lionel Jospin au second tour des élections, Chirac revient de loin. Depuis sa défaite cuisante face à Miterrand aux présidentielles de 1988, Jacques Chirac s’était retranché à l’Hôtel de Ville de Paris, en tant que maire de Après deux échecs en 1981 et 1988, Jacques Chirac devient Président de la République en 1995 avec un concept : réduire la fracture sociale. la capitale. Ne croyant pas que son « ami de 30 ans », Édouard Balladur, oserait se présenter contre lui lors du scrutin de 1995, Jacques Chirac a traversé une terrible traversée du désert. En mars 1993, Balladur est nommé Premier ministre de cohabitation par un Président Mitterrand, malade et qui ne songe plus qu’à terminer son second septennat de la moins pire des façons. Jusqu’en 1995 et son accession à la magistrature suprême, Jacques Chirac assistera à la trahison non seulement de Balladur qui se portera candidat, mais aussi d’autres lieutenants qu’il croyait loyaux comme Nicolas Sarkozy, Charles Pasqua, François Léotard, Simone Veil, Gérard Longuet ou François Bayrou. Pour eux, Chirac est « cuit, carbonisé, hors du circuit » …Même les médias se mettent à enterrer l’ex député de la Corrèze qui ne peut plus alors compter que sur de rares soutiens tels qu’Alain Juppé, Philippe Séguin, Jean-Louis Debré, Alain Madelin ou le jeune François Baroin, que Chirac considère comme son fils spirituel. En même temps, la célèbre émission satirique de Canal Plus, « Les Guignols de l’info », va populariser l’homme Chirac avec leurs fameuses 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 1Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 2-3Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 4-5Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 6-7Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 8-9Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 10-11Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 12-13Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 14-15Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 16-17Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 18-19Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 20-21Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 22-23Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 24-25Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 26-27Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 28-29Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 30-31Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 32-33Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 34-35Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 36-37Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 38-39Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 40-41Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 42-43Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 44-45Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 46-47Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 48-49Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 50-51Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 52-53Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 54-55Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 56-57Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 58-59Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 60-61Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 62-63Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 64-65Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 66-67Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 68-69Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 70-71Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 72-73Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 74-75Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 76-77Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 78-79Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 80-81Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 82-83Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 84