Numéro Spécial n°4 sep/oct/nov 2014
Numéro Spécial n°4 sep/oct/nov 2014
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°4 de sep/oct/nov 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 138 Mo

  • Dans ce numéro : les années Chirac... 1995 à 2007.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
11 SEPTEMBRE 2001 : LE MONDE TREMBLE Le 11 septembre 2001, Jacques Chirac inaugure à Rennes le Salon International des Productions animales. Le Président est accompagné par sa fille et conseillère en communication Claude, son chef de cabinet Anne Lhéritier, et Jean-Marie Lemétayé, à l’époque patron de la puissante FNSEA, le syndicat des paysans. Pendant ce temps, le Premier ministre Lionel Jospin se trouve à l’Hôtel Matignon pour une réunion de travail avec le maire d’Ajaccio. Lorsque la nouvelle du terrible attentat contre les tours du World Trade Center de New York lui est annoncée vers 15 heures, Jacques Chirac est réellement effondré. Très attaché aux États-Unis où il séjourna pendant un an en 1952, le Président de la République convoque aussitôt un conseil restreint sur la sécurité pour le soir même et demande au gouvernement de réactiver le plan Vigipirate, en raison des menaces terroristes. Quelques jours plus tard, le 18 septembre 2001, Chirac sera le premier chef d’État étranger à se rendre à New York et on souvient des images du Président français survolant, en hélicoptère, les décombres encore fumantes des Twin Towers. Le monde entier commence 34 alors à mieux connaître la nébuleuse Al Qaïda et son chef, Oussama Ben Laden, responsables de la mort de près de 3000 personnes ce 11 septembre 2001. Une date qui reste dans toutes les mémoires et durant ces sombres journées, Jacques Chirac joue son rôle de Président sans faillir. Sur le plan intérieur, il agit main dans la main avec Jospin et leur collaboration sera exemplaire et efficace. Au niveau international, il apporte son soutien plein et entier à George W.Bush, le locataire de la Maison Blanche. Le 8 octobre 2001, « Je veux redire au peuple américain la solidarité de tous les Français dans cette dramatique épreuve. Ce qui s’est produit aux USA nous concerne tous. », déclare Jacques Chirac quelques heures après les attentats du World Trade Center. Chirac prononce un discours à la télévision pour expliquer à la nation l’engagement de la France contre le régime des talibans en Afghanistan et Ben Laden : « Le 11 septembre dernier, les Etats-Unis ont été frappés…C’est monstrueux. Nous devons savoir que ces attaques terroristes nous concernent tous. Toutes les démocraties sont menacées. La France a immédiatement fait part de sa solidarité. Elle a indiqué qu’elle mènerait avec les Etats-Unis ce combat dans lequel tous les hommes épris de liberté doivent s’engager avec détermination…Au-delà de l’action militaire destinée à détruire ses bases en Afghanistan, il faut s’attaquer aux réseaux du terrorisme par une coopération internationale renforcée dans tous les domaines du renseignement…Vous êtes unis, je le sais. Dans l’action que je mène avec le gouvernement, je sais pouvoir compter sur vous. Nous avons éprouvé dans notre chair, il n’y a pas si longtemps, l’horreur du terrorisme. Nous savons qu’il ne faut jamais céder au chantage de la peur. La liberté et la dignité sont à ce prix. » Avec son attitude présidentielle et son sang-froid, Chirac marque de précieux points dans son futur duel avec Jospin en vue des présidentielles d’avril 2002.
Les années Chirac 2973 personnes trouvèrent la mort dans le double attentat des Twin Towers à New York. L’évènement mondial le plus dramatique qui se déroula quelques mois avant la fin du premier septennat de Chirac. 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 1Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 2-3Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 4-5Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 6-7Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 8-9Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 10-11Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 12-13Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 14-15Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 16-17Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 18-19Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 20-21Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 22-23Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 24-25Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 26-27Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 28-29Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 30-31Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 32-33Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 34-35Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 36-37Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 38-39Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 40-41Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 42-43Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 44-45Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 46-47Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 48-49Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 50-51Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 52-53Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 54-55Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 56-57Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 58-59Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 60-61Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 62-63Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 64-65Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 66-67Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 68-69Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 70-71Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 72-73Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 74-75Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 76-77Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 78-79Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 80-81Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 82-83Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 84