Numéro Spécial n°4 sep/oct/nov 2014
Numéro Spécial n°4 sep/oct/nov 2014
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°4 de sep/oct/nov 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 138 Mo

  • Dans ce numéro : les années Chirac... 1995 à 2007.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
En nommant Jospin à l’Hôtel Matignon le 2 juin 1995, Chirac entame la partie la plus compliquée de son premier mandat : celui de la cohabitation avec un gouvernement de gauche pendant 5 ans. Les deux hommes ont une même ambition : gagner les présidentielles en 2002. 30
Les années Chirac ET SOUDAIN, LA DISSOLUTION… Pour tous les spécialistes de la vie politique, le choix de dissoudre l’Assemblée nationale le 21 avril 1997 restera comme la décision la plus spectaculaire de Jacques Chirac. Et aussi comme son « cauchemar » ! En 1995, tous les proches du Président lui conseillent une dissolution du Palais Bourbon, dans la foulée des présidentielles. Les deux tiers des députés RPR et presque tous les parlementaires UDF, élus en 1993 jusqu’en 1998, ont en effet apporté leur soutien à Édouard Balladur. Autant dire, que la confiance ne règne pas vraiment entre l’Élysée et le Parlement. Pourtant, Chirac refuse de s’engager dans cette voie : « C’est une arme constitutionnelle dont le Président de la République ne peut pas user pour convenances personnelles, mais seulement pour résoudre des crises graves », dit alors le successeur de François Mitterrand. Deux ans plus tard, le Président change son fusil d’épaule. Après les grandes grèves de novembre et décembre 1995 ainsi que l’augmentation continue du chômage (qui atteindra un taux record de 12,6% en juin 1997 !), son Premier ministre Alain Juppé et son gouvernement enregistrent des sondages d’impopularité de plus en plus élevés. Sous l’influence de Dominique de Villepin, à l’époque secrétaire général du palais de l’Élysée, Jacques Chirac opte pour la dissolution de l’Assemblée nationale. Quelques jours avant la déclaration officielle à la télévision de Chirac pour annoncer son choix, de Villepin déclare à quelques visiteurs : « Avec des législatives lancées par surprise, nous devons gagner. Les quatre semaines de campagne prendront Un choix, dicté par l’impopularité du gouvernement Juppé et sous l’influence de Dominique de Villepin, qui se soldera par une bérézina électorale… tout le monde de court. La majorité devra se mettre en rang serré derrière Juppé. Et on entubera d’un coup Jospin, Séguin, Balladur et Madelin ! » Résultat : le 1er juin 1997, la majorité plurielle (Parti Socialiste, Radicaux de gauche, Verts, Parti Communiste et le Mouvement des Républicains et Citoyens) l’emporte avec 319 députés contre 253 pour le RPR et l’UDF. Pour certains conseillers de Jacques Chirac, hostiles à cette dissolution, « l’apocalypse s’est déclenchée, la droite s’est suicidée ! ». Même Bernadette Chirac aurait désapprouvé cette solution et en tiendra responsable Dominique de Villepin. Comme François Mitterrand en 1986 et en 1993, Chirac va devoir terminer son mandat avec un gouvernement issu de l’opposition. Sauf que cette période de cohabitation durera 5 ans. Il nomme donc le socialiste Lionel Jospin Premier ministre, le 2 juin 1997. Jusqu’en 2002, les deux hommes se livreront à un duel moucheté jusqu’aux présidentielles où ils pensent se retrouver, face à face, pour le second tour… 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 1Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 2-3Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 4-5Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 6-7Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 8-9Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 10-11Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 12-13Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 14-15Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 16-17Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 18-19Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 20-21Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 22-23Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 24-25Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 26-27Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 28-29Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 30-31Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 32-33Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 34-35Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 36-37Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 38-39Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 40-41Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 42-43Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 44-45Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 46-47Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 48-49Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 50-51Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 52-53Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 54-55Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 56-57Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 58-59Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 60-61Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 62-63Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 64-65Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 66-67Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 68-69Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 70-71Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 72-73Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 74-75Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 76-77Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 78-79Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 80-81Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 82-83Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 84