Numéro Spécial n°4 sep/oct/nov 2014
Numéro Spécial n°4 sep/oct/nov 2014
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°4 de sep/oct/nov 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 138 Mo

  • Dans ce numéro : les années Chirac... 1995 à 2007.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
LE TEMPS Disparu au mois de mars dernier, Marc Blondel fut, durant l’hiver 1995, le leader syndicaliste le plus déterminé contre le plan Juppé sur les retraites et la sécurité sociale. Avec son syndicat Force Ouvrière et en tandem avec la CGT, Blondel bloqua les transports publics pendant plusieurs semaines et fit descendre des centaines de milliers de salariés dans la rue. 14
Les années Chirac DES RÉALITÉS Le 16 juillet 1995, à l’occasion du 53ème anniversaire de la sinistre rafle des juifs au Vélodrome d’Hiver, Jacques Chirac déclare : « Oui, la folie criminelle de l’occupant a été secondée par des Français, par l’État français… La France, patrie des Lumières et des Droits de l’homme, terre d’accueil et d’asile, la France, ce jour-là, accomplissait l’irréparable. Manquant à sa parole, elle livrait ses protégés à leurs bourreaux. » Avec ce discours qui fera date et qui fut écrit par sa conseillère Christine Albanel, le nouveau Président de la République endosse le costume de sa fonction avec hauteur et dignité, tout en se démarquant de François Mitterrand qui, lui, n’avait jamais accepté la notion d’un État collaborateur des nazis. Mais quelques jours après, la réalité du quotidien frappe en plein cœur de Paris. Le 25 juillet, un attentat à la station de métro Saint-Michel provoque la mort de 8 personnes et en blesse 200 autres. En arrivant sur place en compagnie de Jean-Louis Debré, son ministre de l’Intérieur, Jacques Chirac comprend que le terrorisme islamiste progresse de jour en jour, allant jusqu’à faire couler le sang d’innocents en plein cœur de la capitale. Un épineux et sensible dossier à traiter auxquels s’ajoutent les nombreux problèmes économiques en cours ou internationaux. Dans le domaine diplomatique, la décision de Jacques Chirac de reprendre les essais nucléaires dans l’archipel polynésien de Mururoa, à peine installé à l’Élysée, a provoqué un tollé mondial. Surtout que ce choix a été pris en plein cinquantenaire du tragique bombardement atomique d’Hiroshima. Mais la démarche paraît finalement logique de la part d’un gaulliste comme Chirac qui a toujours assumé le choix de la dissuasion nucléaire. En nommant Alain Juppé à l’Hôtel Matignon, le chef de l’État a assigné une mission bien précise à son Premier ministre et à son gouvernement : lutter contre la fameuse « fracture sociale » et réduire massivement le chômage. Pourtant, ces belles intentions ne dureront guère. Dès le 26 octobre 1995, soit cinq mois à peine après son élection, Jacques Chirac prend Sept mois après l’arrivée de Jacques Chirac à l’Élysée, la France va connaître, en décembre 1995, l’une des plus importantes grèves dans les transports publics. Un mouvement qui durera de nombreuses semaines. le tournant de la rigueur et lance la France dans un programme d’économies sur deux ans, destiné à se conformer aux critères du traité de Maastricht. L’objectif est simple : il faut se qualifier pour la future monnaie unique qui sera l’euro. Chirac le clame haut et fort : « la priorité, c’est la réduction des déficits ». Tout en décidant la suppression du service militaire obligatoire et en mettant en chantier une réforme de la 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 1Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 2-3Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 4-5Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 6-7Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 8-9Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 10-11Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 12-13Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 14-15Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 16-17Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 18-19Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 20-21Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 22-23Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 24-25Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 26-27Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 28-29Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 30-31Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 32-33Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 34-35Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 36-37Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 38-39Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 40-41Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 42-43Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 44-45Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 46-47Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 48-49Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 50-51Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 52-53Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 54-55Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 56-57Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 58-59Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 60-61Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 62-63Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 64-65Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 66-67Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 68-69Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 70-71Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 72-73Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 74-75Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 76-77Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 78-79Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 80-81Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 82-83Numéro Spécial numéro 4 sep/oct/nov 2014 Page 84