Novo n°48 fév/mar 2018
Novo n°48 fév/mar 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de fév/mar 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Médiapop

  • Format : (200 x 260) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : le théatre regarde le monde à Strasbourg.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
- - Par Sylvia Dubost Au monde À Strasbourg, ces prochains mois, on relève dans les programmations des spectacles ancrés, comme rarement auparavant, dans le monde contemporain et le débat public. Les metteurs en scène ou chorégraphes seraient-ils plus attentifs au monde, ou celui-ci nous rattrape-t-il tous ? Ils nous incitent surtout à nous poser la seule vraie question qui vaille à ce sujet  : comment en faire théâtre sans verser dans le militantisme, la mièvrerie ou la pédagogie ? Réponse  : c’est la forme, camarade ! 56
Photo  : Elisabeth Carecchio Ça ira (1) FIN de LOUIS de Joël Pommerat Cet enfant, Au monde, La Réunification des deux Corées, Pinocchio, Cendrillon, Le Petit Chaperon rouge  : avec ces spectacles qui ont beaucoup tourné, Joël Pommerat est devenu pour le public l’auteur et metteur en scène de la réécriture des contes et surtout de la famille, de ses cruautés et de ses béances. S’il a beaucoup travaillé le registre de l’intime, on se souvient aussi que dans Les Marchands, certes à travers des trajectoires individuelles et sur un mode poétique, il empoignait plutôt fermement le sujet du travail. Avec Ça ira (1) Fin de Louis, créé en 2015, il plonge dans une aventure théâtrale nouvelle pour lui, sur le fond comme sur la forme. Pendant 4h30, le spectateur s’immerge avec les comédiens dans le passionnant processus démocratique et la révolution législative de 1789. 14 acteurs qui, sur le plateau et dans la salle, débattent et s’invectivent sur des sujets toujours fondamentaux  : quel rapport instaurer entre l’homme et la société ? Sur quelles bases fonder un état moderne ? Quelles sont les conditions de notre liberté ? Tout est complexe, tout est discuté, y compris le sens des mots. « Les héros de cette pièce, ce sont les idées », explique Pommerat. Son idée de génie (ou de metteur en scène), c’est de privilégier la reconstruction à la reconstitution  : à part le roi et la reine, ici, pas de personnages historiques. « J’ai essayé de rendre ces événements présents, de permettre au spectateur de les vivre comme s’il était contemporain. Pour cela, il fallait casser toutes les représentations folkloriques, tout ce qui nous met à distance. Mais je ne voulais pas non plus parler du présent, pour ne pas créer de parasitage. » Les parallèles avec la situation politique, économique et sociale actuelle sont évidents mais risquent de rendre le propos simpliste. Lorsqu’on lui demande si ce spectacle s’imposait dans le climat actuel, Pommerat préfère parler de théâtre. Et rappeler qu’il n’est ni historien, ni philosophe, mais « praticien du théâtre ». « Ce que je propose c’est une expérience », qui convoque « émotions, réflexions, chocs, des registres de sensations intellectuelles et émotionnelles ». Ça ira est en effet une expérience, qui nous entraîne dans une pensée en mouvement et en construction. Une expérience dont on sort épuisé, physiquement et intellectuellement, mais si stimulante qu’on en redemande. Ça ira (1) Fin de Louis, théâtre du 15 au 17 février au Maillon, à Strasbourg www.maillon.eu 57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 1Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 2-3Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 4-5Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 6-7Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 8-9Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 10-11Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 12-13Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 14-15Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 16-17Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 18-19Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 20-21Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 22-23Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 24-25Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 26-27Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 28-29Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 30-31Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 32-33Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 34-35Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 36-37Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 38-39Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 40-41Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 42-43Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 44-45Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 46-47Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 48-49Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 50-51Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 52-53Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 54-55Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 56-57Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 58-59Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 60-61Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 62-63Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 64-65Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 66-67Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 68-69Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 70-71Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 72-73Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 74-75Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 76-77Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 78-79Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 80-81Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 82-83Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 84-85Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 86-87Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 88-89Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 90-91Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 92-93Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 94-95Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 96-97Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 98-99Novo numéro 48 fév/mar 2018 Page 100