Nouvelle-vague n°193 mars 2013
Nouvelle-vague n°193 mars 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°193 de mars 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : La Plage

  • Format : (120 x 165) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 16 Mo

  • Dans ce numéro : Mai Lan.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
64 CHRONIQUES RÉGION Nouvelle Vague - mars 2013 Bee tRiCKS : (auto-production) JJJJ J Quand deux garçons et une fille, fans des Velvet Underground s’unissent, ça donne un disque forcément très ancré dans le rock des années 60. Et pourtant les Bee Tricks de Valence étonnent avec leur premier EP éponyme prometteur et addictif. Dès les premières notes de « Symmetry Street », rappelant « I’m Waiting For My Man », comment ne pas être emporté dans un tourbillon tonitruant ? Le trio rock sait se répartir les tâches musicales lors de musique aux accents blues tout aussi dodelinante. Arno et Jean-Marc à la guitare et à la basse agissent comme des métronomes mélodiques à nos tympans. Doriane à la batterie marque « Sweet Harsh Spell » de son énergie rythmique envoûtante pour une fin plutôt expérimentale. Le grattage vintage prend toute son ampleur jusqu’à la dernière note de « Doriane’s Dream » où le mixage du chanteur hypnotique Olivier Depardon résonne totalement. ✏ Solène Lanza UlSteR PAge : Neverland (autoproduction) JJJ JJ Ulster Page, avec ce nom aux consonances francogermaniques, attendezvous à tout sauf à de la pop mièvre. Le groupe originaire du Var livre avec son deuxième EP « Neverland » une bonne dose de hard rock cinglant. Sous un premier titre du même nom, la formation amène dans un « nulle part » chaotique musclé aux riffs bien sentis avec la même énergie que « Whole Lotta Love » de Led Zeppelin. Avec une voix éraillée à souhait, les hostilités musicales continuent avec « Time is Money », une chanson faite pour exploser sur scène. Mais à côté des éclats musicaux que sont « Bang Bang » et « Blindly » au solo de guitare remarqué, « Life is boring » apparaît comme un dernier moment de mélancolie appréciable. Ces quatre fantastiques offriront leur univers sombre aux découvertes sonores de Taradeau. Une occasion de les surveiller de très près. ✏ Solène Lanza livre tAnDeM : Ces musiques dites actuelles, 40 ans d’histoires dans le Var (Tandem) JJJJJ Ce magnifique ouvrage, à l’initiative de l’association TANDEM (83), revient sur plus de 40 ans d’histoires musicales dans l’aire Toulonnaise et dans le Var. Une vue panoramique de « Ces musiques dites actuelles » au travers de nombreux témoignages, photographies et autres contributions toujours plus authentiques et passionnées les unes que les autres. Ce livre s’est attelé (avec succès) à la tâche de faire revivre les années folles du rock jusqu’à aujourd’hui, tant au niveau local que national en tenant compte du contexte politique culturel et social de l’époque. Cette œuvre aux airs de « rappel historique » saura combler les cœurs nostalgiques et ranimer la flamme des éternels adolescents. La jeunesse actuelle, elle, pourrait y voir l’occasion de découvrir la richesse et l’ampleur du patrimoine musical local. ✏ Antoine Gaudin
Nouvelle Vague - mars 2013 CHRONIQUES RÉGION 65 iSiAh ShAKA : Jahspora (Music Star Line Ltd) JJJJ J « Jahspora » du Montpelliérain Isiah Shaka est un des albums francophones de reggae les plus réussis. Témoin d’une vie et fruit d’un long travail, cet album exprime avec acuité les valeurs et les inquiétudes de la communauté planétaire qui, autour du message de la musique reggae et de la culture africaine, cherche à se construire une humanité nouvelle. Co-réalisé avec Orphée, multi-instrumentiste et technicien studio de talent, cet album serpente entre nu-roots, Afrique et hip hop et met en exergue la voix soul et les textes très écrits de Shaka. Au fil des écoutes, on prend conscience que naît en nous une introspection émouvante et profonde sur notre propre parcours de vie. On comprend ici tout ce qu’un artiste peut apporter d’essentiel à notre âme et notre être. C’est pour moi la plus étincelante preuve d’aboutissement artistique. Bravo ! ✏ Emmanuel Truchet Sol tRoPiCAl : Rêver au Brésil (Sol Tropical) JJJ JJ Quand le journaliste Cannois Jean Philippe rêve du Brésil, il écrit de jolis textes sentimentaux et les chante d’une voix douce et caressante, accompagnée par des mélodies légères et entraînantes. Le tout est recueilli dans un album agréable, à écouter dans des moments de douceur et de tranquillité. Composé de 16 titres, « Rêver au Brésil » a été enregistré à Nice, Cannes, Rio de Janeiro, au Salvador et Porto Alegre à l’aide de nombreux musiciens et collaborateurs, réunis sous le nom de Sol Tropical. Un voyage musical entre le Brésil et la Côte d’Azur, chanté principalement en français et sur une musique influencée par la bossa nova. Un rêve inspiré par le Brésilien Breno Mello, par son rôle d’Orfeu Negro dans le film du même nom et la bossa nova qui y est omniprésente. L’hommage est aussi présent dans ce rêve, à travers sa voix poétique qui apparaît sur plusieurs titres. ✏ Lyuba Sofronieva ZiPPo : Bûcheron (Autoproduction) JJJJ J Au milieu du premier morceau, « Tri Sélectif », le Niçois déçu assène : « Y a rien à faire à part la guerre. Tu crois qu’tu pourras fuir ? Déjà la Terre devient l’enfer, tout va cuire. » L’ambiance est posée et elle n’est pas à la rigolade. Pour autant, le gaillard est capable de saillies humoristiques (noires, certes) de cet acabit : « Regarde, il pleut des oiseaux. C’est mauvais signe... » (« C’Est Les Soldes »). Ou encore : « Tu fais l’chaud mais tu flanches, tu fais l’chanmé, tu t’fâches. Moi j’t’enlève une hanche, maintenant j’ai une hache. » Et si la pilule textuelle est amère, Zippo dispose d’atouts pour la faire passer, notamment une élocution claire et un ton plus chaleureux que celui de quelqu’un comme Taipan, dans un registre proche, en plus de la production musicale agréable essentiellement signée Le PDG (alias Vargas). On l’aura compris, le MC du Pakkt s’inscrit dans la catégorie « rap qui pense » et son mini-album solo en téléchargement gratuit séduit par son originalité et sa cohérence sur le thème anticapitaliste lié à une volonté de retour aux sources, à une quête de sens dans un monde moderne ou l’homme perd ses repères. ✏ José Guerreiro



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 1Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 2-3Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 4-5Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 6-7Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 8-9Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 10-11Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 12-13Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 14-15Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 16-17Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 18-19Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 20-21Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 22-23Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 24-25Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 26-27Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 28-29Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 30-31Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 32-33Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 34-35Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 36-37Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 38-39Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 40-41Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 42-43Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 44-45Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 46-47Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 48-49Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 50-51Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 52-53Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 54-55Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 56-57Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 58-59Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 60-61Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 62-63Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 64-65Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 66-67Nouvelle-vague numéro 193 mars 2013 Page 68