Nouvelle-vague n°192 février 2013
Nouvelle-vague n°192 février 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°192 de février 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : La Plage

  • Format : (120 x 165) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 9,0 Mo

  • Dans ce numéro : Lou Doillon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
62 CHRONIQUES Nouvelle Vague - février 2013 DeaD CoMBo : Lisboa Mulata (Dead & Company) JJJJJ Duo instrumental portugais basé à Lisbonne, Dead Combo distille sa folk alternative faite d’un fado revisité façon Tarantino et agrémentée d’une touche de musique western à la Morricone. Formée par le guitariste To Trips et le contrebassiste/guitariste PedroGonçalves, la formation arty publie leur sixième opus « Lisboa Mulata », imprégné des ambiances fantasques en clair/obscur de Tim Burton et les mutations hybrides et angoissantes de Cronenberg. Mélancolie et sensualité latines y côtoient noirceur et élégance cinématographique. Les sons tantôt étouffés tantôt saturés et dissonants de la six cordes sont accompagnés par l’imposante et omniprésente rigueur de la contrebasse. Formés en 2003, nos deux dandys désormais inséparables composent et jouent pour le grand écran multipliant les collaborations prestigieuses (Ribot, Waits, Costello, etc.). ✏ Nicolas Hillali Ben SiDran : Don’t Cry For No Hipster (Bonsaï Music) JJJJJ S’il commence sa carrière comme pianiste de rock avec le SteveMiller Band, (c’est lui qui a écrit « Space Cowboy ») Ben Sidran se retrouve vite dans le monde du jazz. Sa plongée dans le monde de Bob Dylan pour ses précédents albums avait réjoui les amateurs des deux bords. Pour ce nouveau CD, il nous propose douze de ses propres compositions et deux reprises, du Monk, normal, et un tube country de Merle Travis « Sixteen Tons » dans une version quasi jubilatoire. Son style, du jazz, mené essentiellement du piano ou de l’orgue Hammond. Du jazz cool certes, mais son phrasé rappellera à certains le slam, à d’autres le funk de James Brown mais l’essence de certains titres n’est pas sans évoquer le Tom Waits des années 70. Un disque recommandé par FIP et maintenant par Nouvelle Vague. ✏ Jacques Lerognon livre arnauD MiChielon : Je débute... le métal (Hit Diffusion) JJJJ J « Je débute le métal » est un bouquin didactique pour apprendre à devenir un barbu avec de gros avant-bras qui sent la bière. Après avoir sourit lorsque l’on me l’a donné et contemplé la prétention de la couverture qui promet d’apprendre à jouer du Lambof God (pourquoi pas ?), j’ai essayé d’être objectif. Il faut être honnête : c’est bien fichu ! J’avais très peur de voir un univers technique vaste survolé, mais les fondamentaux sont abordés : des plus élémentaires (position, tenue, les différents accordages, lecture de tablatures, etc.) au plus poussés (techniques du palm mute, hammer/pull-off, harmoniques artificielles, sweeping, etc.) C’est clair, facile et bien pensé. Pour une trentaine d’euros, voila un beau cadeau pour un néophyte qui cherche un tremplin pour débuter. ✏ Vincent Paolino
Nouvelle Vague - février 2013 CHRONIQUES 63 SWann : Show Me Your Love (Atmosphériques) JJJJ J Swann, c’est comme une madeleine de Proust. Elle nous ramène à quelque chose qu’on connaît déjà avec une fraîcheur nouvelle, inconnue, lumineuse. La demoiselle est française et, du haut de ses 23 printemps, tourne déjà et surtout au Royaume Uni (6 dates prévues en février). C’est dire ! ! Swann, c’est un timbre folk, une voix habitée, profonde, qui n’est pas sans rappeler celle d’Alela Diane, pour ne pas la comparer à de plus grandes. Un 1er EP 4 titres, 12 minutes et quelques de douceur suave et un album, « Neverending », à venir en mars. Pourvu que le printemps arrive vite.Pourvu que ça ne finisse jamais. Amis mélos, faites-lui une faveur : donnez-lui la chance de jouer à domicile. ✏ Sananes Fanny oliVia ruiZ : Le Calme et la Tempête (Universal Music) JJJ JJ Plus besoin de la présenter. Olivia, c’est la femme chocolat. Celle qui, album après album, nous a mis l’eau à la bouche puis des étoiles plein les yeux en nous invitant à visiter ses mondes oniriques. Elle revient aujourd’hui pour nous faire entendre la tempête qui gronde en elle et nous raconter des histoires d’amour heureuses ou contrariées, avec ses mots piquants et sa voix qui finit toujours par nous emmener là où la demoiselle l’a décidé. Un album qui ne se démarque finalement pas tellement des précédents, mais Olivia est une sorcière blanche qui sait encore nous charmer grâce à quelque sortilège dont elle a le secret. Un album sans surprise donc, mais agréable à écouter, même en pleine tempête. ✏ Sananes Fanny DVD Quentin DuPieuX : Wrong (Realitism) JJJJ J Le cinéma est affaire de génies ou de petits malins et la frontière qui les sépare est souvent discutable. Mr Oizo a incontestablement un univers à lui, beaucoup le compare à Lynch car ce dernier reste la référence ultime dès lors que l’on évolue dans des ambiances absurdes et surréalistes, mais pour ce qui est du rythme on pourrait évoquer plus aisément Rian Johnson (« Brick ») ou Buñuel pour ce côté plus poétique et moins oppressant que le cinéma schizophrénique du grand David. Sous un vernis de recette bien huilée depuis son premier long métrage, l’excellent « Steak », se dessinent de vrais enjeux scénaristique et des évocations de psychoses urbaines qui découlent de l’idée très ambitieuse et totalement loufoque de vouloir raconter le chamboulement de la vie d’un homme après que son chien ait été kidnappé, sans pour autant que celles-ci soient traitées en dilettante (peur du couple, du changement, de perdre son emploi, etc.). Partir d’un postulat aussi casse-gueule et garder un film en équilibre prouve le talent du réalisateur, y conserver son style et ses références son génie. ✏ Jean Paul Boyer



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 1Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 2-3Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 4-5Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 6-7Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 8-9Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 10-11Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 12-13Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 14-15Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 16-17Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 18-19Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 20-21Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 22-23Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 24-25Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 26-27Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 28-29Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 30-31Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 32-33Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 34-35Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 36-37Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 38-39Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 40-41Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 42-43Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 44-45Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 46-47Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 48-49Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 50-51Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 52-53Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 54-55Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 56-57Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 58-59Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 60-61Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 62-63Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 64-65Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 66-67Nouvelle-vague numéro 192 février 2013 Page 68