Nouvelle-vague n°190 décembre 2012
Nouvelle-vague n°190 décembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°190 de décembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : La Plage

  • Format : (120 x 165) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 8,8 Mo

  • Dans ce numéro : Bat for Lashes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
54 ZOOM Nouvelle Vague - décembre 2012 Woody Woodpickers Difficile d’obtenir une interview de Nicolas et Thomas, tant leur planning est chargé. Entre Paris, Les Landes ou Marseille, le groupe accumule les dates de concert. À chaque fois, le même succès, un public conquis qui suit de près leur tournée. Pourtant tout n’était pas gagné, nos jeunes musiciens s’attaquent à un style très précis de jeu de guitare. Rencontre avec Nicolas. Le nom de votre groupe est amusant, doit-on y voir un hommage à Woody Woodpecker ? Le choix de ce nom est en effet inspiré du célèbre pivert. Thomas et moi consacrons essentiellement notre duo à la guitare picking, aussi appelé fingerstyle, style de guitare qui permet de jouer simultanément rythmique et mélodie. Nous sommes donc des « pickers », des joueurs de picking. Wood signifie « bois ». Nous pickons nos guitares comme le pivert pique son arbre. Pourriez-vous expliquer votre attrait pour cette technique particulière de jeu de guitare ? En dédiant ce projet à la guitare picking, je reviens à mes premiers amours. Mon père m’a fait découvrir Marcel Dadi à l’âge de 15 ans et je suis tombé fan. Les mélodies de ce génie de la guitare sont toutes plus accrocheuses les unes que les autres. C’est un style qui ne triche pas. Je me disais : « Mais comment fait-il pour faire ça tout seul ? ! ». Je Photo : Nicolas Bertin m’y suis alors attelé, travaillant ses morceaux mais aussi ceux de Chet Atkins, Merle Travis ou Tommy Emmanuel. J’ai eu la chance d’avoir Francois Sciortino comme prof de guitare, digne représentant du fingerstyle dans l’hexagone et même à l’étranger. Aujourd’hui, Tom et moi sommes heureux de participer à la diffusion de ce style de guitare. Comment avez-vous décidé de créer cette formation ? Tout a été très évolutif. Nous avons été présentés par Tom Frager, un ami commun. Un soir où je jouais en solo à Hossegor, Thomas a débarqué et a fait le concert avec moi au pied levé. On ne se connaissait pas mais une réelle complicité a émané de cette première rencontre. En avril 2011, nous avons fait un jam jusqu’à 6h du matin avec une seule idée en tête, monter un duo de guitare consacré au picking. Thomas m’a appelé le lendemain en me disant : « J’ai trouvé un nom, Woody Woodpickers ! ».
Nouvelle Vague - décembre 2012 ZOOM 55 Vous jouez avant tout pour vous ou le goût du public tient une grande place dans vos choix ? C’est un équilibre des deux. Il faut que nous soyons totalement emballés par nos titres. Un titre que nous aimons sonnera toujours mieux lorsque nous l’interprèterons qu’un titre exécuté seulement parce qu’il plait à un large public. Par contre, il nous arrive de faire de petits calculs pour que notre musique soit accessible à tous, qu’elle ne soit pas réservée aux guitaristes avec des solos à rallonge ou des arrangements trop complexes. Nous voulons amener le public dans notre univers mais tout en douceur. On vous attendait peut-être plus sur des reprises de Marcel Dadi ou Eric Gombart pour ne citer qu’eux… Nous reprenons « Song for Kathy » de Dadi ou « Cannonball rag » de Merle Travis. Voilà déjà des standards qui collent au style. Ils nous permettent de rendre hommage aux grands noms qui ont fait cette technique. Mais nous adaptons aussi des morceaux de rock, de disco ou de pop afin de les rendre plus surprenants, attrayants et d’en faire une version nouvelle. C’est ce que nous avons fait avec « Thriller » de Michael Jackson ou « Can’t take my eyes off you » de Gloria Gaynor. Vous avez fait de très belles premières parties. Racontez nous une de vos plus marquantes. Jusqu’alors la plus marquante fut la première à la Boite à Musique en première partie de Debout sur le Zinc à Issoudun le 8 décembre 2011. C’était la première fois que nous devions faire nos preuves sur scène, notre répertoire n’existait que depuis 2 petits mois. C’était d’autant plus significatif que nous marchions sur les pas de Marcel Dadi. C’est à Issoudun qu’il a créé le premier festival dédié au picking : Les Conventions d’Issoudun, un festival de guitare qui propose chaque année d’écouter les meilleurs guitaristes de fingerstyle. Notre concert a été un vrai succès, ce qui a été très motivant pour la suite. Votre activité musicale a l’air très riche, vous tournez beaucoup. Votre meilleur souvenir ? Nous sommes allés jouer à Séville lors d’un séminaire pour un groupe pharmaceutique, nous avons repris des morceaux de Rodrigo y Gabriela devant 1000 personnes déchaînées, notre plus grande scène à ce jour ! Vos projets futurs ? Nous participons avons participé en septembre à l’enregistrement du prochain « Acoustic Guitarist », invités par Francois Sciortino sur la vidéo pédagogique. Et puis nous souhaitons maintenant nous consacrer au travail de composition en vue du 2e album. ✏ Marie Dufour www.myspace.com/woodywoodpickers



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 1Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 2-3Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 4-5Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 6-7Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 8-9Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 10-11Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 12-13Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 14-15Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 16-17Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 18-19Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 20-21Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 22-23Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 24-25Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 26-27Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 28-29Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 30-31Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 32-33Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 34-35Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 36-37Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 38-39Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 40-41Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 42-43Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 44-45Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 46-47Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 48-49Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 50-51Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 52-53Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 54-55Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 56-57Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 58-59Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 60-61Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 62-63Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 64-65Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 66-67Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 68