Nouvelle-vague n°190 décembre 2012
Nouvelle-vague n°190 décembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°190 de décembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : La Plage

  • Format : (120 x 165) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 8,8 Mo

  • Dans ce numéro : Bat for Lashes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
50 ZOOM Nouvelle Vague - décembre 2012 Amorangi Peux-tu nous parler de ton parcours musical ? Je viens de Gisborne en Nouvelle Zélande, petite ville assez isolée du reste du pays mais avec des plages paradisiaques et des vagues de rêve pour les surfeurs. Il y avait toujours une guitare qui traînait et c’est ainsi que j’ai appris à en jouer. En 2009 j’ai littéralement quitté ma chambre, l’unique lieu où je composais et jouais, pour faire des scènes ouvertes dans les pubs. Peu de temps après je donnais mon premier concert. Depuis, chaque concert est l’occasion d’une rencontre et d’un partage avec le public, où j’apprends le métier et j’avance... C’est ici, en France, que j’ai fait mes premiers pas : les concerts et la collaboration avec d’autres musiciens, un enregistrement en studio et mon premier album « Know Hope ». Ironiquement, malgré le fait que j’écrive essentiellement en anglais, je me sens comme une artiste française !
Nouvelle Vague - décembre 2012 ZOOM 51 Quelle(s) influence(s) ton parcours a-til sur ta musique ? Mes influences sont multiples et variées et tout est pour moi source d’inspiration : ce que je vis, ce que je vois, ce que j’entends… Musicalement, j’aime les styles world et éthnique mais je ne renie pas le Johnny Cash de ma mère et le panthéon de la génération Woodstock de mes frères et sœurs… puis Leonard Cohen, The Doors, Neil Young, Talking Heads, Bob Marley et Prince. J’aime aussi l’originalité et la créativité de femmes comme Nina Simone, Kate Bush, Imogen Heap, et Juana Molina qui ont tracé de nouvelles lignes. « la création musicale a toujours été pour moi un moyen d’éviter le psy. Certains font de la méditation, moi je chante ! » Quels sont les thèmes forts de ton album et/ou que tu aimes aborder ? Je l’ai appelé « Know Hope » car ça tourne autour de l’espoir sous plusieurs facettes et ça aborde certaines questions existentielles ou de société. Le fil conducteur de mon album, c’est que lorsqu’on n’a plus espoir (No Hope), il est encore possible, par un changement de perspective, par une vision renouvelée, de le retrouver et de renaître avec : « Know Hope » ! Le titre « Simplicity » parle du bonheur retrouvé et « Higher » nous entraîne encore plus loin dans la réalisation de nos rêves. « Industrial Machine » et « Wai » (« eau » en Maori) soulèvent respectivement les enjeux planétaires de la société de consommation et de l’eau. « Time for Everything » a été ma philosophie pour éviter les frustrations de certaines saisons... Certains morceaux sont plus introspectifs que d’autres car la création musicale a toujours été pour moi un moyen d’éviter le psy. Certains font de la méditation, moi je chante ! C’est un peu comme la musique negro spiritual, ce blues alchimique, qui a permis aux esclaves noirs américains de surmonter leurs conditions par des visions d’espérance. Quels sont les concerts passés qui t’ont marqués et à ceux venir ? J’ai eu bien sûr du plaisir à jouer sur de plus grandes scènes, en extérieur lors de plusieurs festivals d’été à La Seyne, à La Ciotat, au Lavandou, ou dans des salles comme l’Oméga Live à Toulon, l’Espace Malraux à Six-Fours… Mais ma plus grande satisfaction, c’est chaque fois que je sens que le public rentre en résonance avec ma musique et qu’ils me disent à la fin qu’ils ont fait un beau voyage sonore. J’ai souvent joué en trio mais je développe aussi un spectacle en solo avec mon looper. Pour l’avenir, je suis à la recherche d’un tourneur pour la France et aussi pour l’Europe et je fais des démarches pour organiser une tournée en Australie et en Nouvelle Zélande, mon pays d’origine. ✏ Rémi Cavaillès www.amorangi.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 1Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 2-3Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 4-5Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 6-7Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 8-9Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 10-11Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 12-13Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 14-15Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 16-17Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 18-19Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 20-21Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 22-23Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 24-25Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 26-27Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 28-29Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 30-31Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 32-33Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 34-35Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 36-37Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 38-39Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 40-41Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 42-43Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 44-45Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 46-47Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 48-49Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 50-51Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 52-53Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 54-55Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 56-57Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 58-59Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 60-61Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 62-63Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 64-65Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 66-67Nouvelle-vague numéro 190 décembre 2012 Page 68