Nouvelle-vague n°151 mai 2009
Nouvelle-vague n°151 mai 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°151 de mai 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : La Plage

  • Format : (210 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : Ariane Moffatt.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 nouvelle vague #151 mai 2OO9 : REGION : La structure Phonopaca, située à Marseille, aide à promouvoir et diffuser des artistes régionaux. En 2009, elle met en place deux nouveaux outils d’aides à la diffusion et à la distribution musicale au niveau national. A travers la création de bornes d’écoute multimédia qui, sur un plan national, sont une aide à la diffusion des artistes régionaux. Ensuite avec la plateforme 1D-PACA (en partenariat avec CD1D.com) qui aide à tisser des liens entre les différents acteurs indépendants de la production discographique. L’objectif est de mettre en valeur les artistes régionaux et leurs oeuvres, en mettant en place une offre diversifiée et ouverte à tous. ✉ Phonopaca – 2 rue Henri Barbusse 13241 Marseille Cedex 1. Mail : phonopaca@phonopaca.com. ✆ 04 91 39 58 78. Web : www.phonopaca.com. : 06 : La douzième édition des Nuits du Sud aura lieu du 10 juillet au 8 août 2009 sur la place du Grand Jardin à Vence. Le festival des musiques du monde accueillera une nouvelle fois un majestueux panel d’artistes internationaux comme Yuri Buenaventura, Alpha Blondy, Pascale Picard, Amadou et Mariam, mais aussi des artistes francophones parmi lesquels on comptera Kassav ou encore Grand Corps Malade. Web : www.nuitsdusud.com. Region Sud-Est O4-O5-O6-O7-13-2O-26-3O-34-83-84-98 EXPLICIT Maintenant ou jamais (autoproduit) Le son du sud est à l’honneur sur ce premier véritable album d’Explicit, avec un retour au rap enragé, à ce son de « bandit « tellement caractéristique du rap français. En direct de Cagnes, Explicit fête ses dix ans d’existence en nous projetant dans l’envers du décor de la Côte d’Azur. Ce monde superficiel, où les petites mémés « sur-refaites « côtoient les lolitas de 16 ans, est décortiqué avec des textes saisissant et sans pitié, avec un flow puissant et un beat qui secoue les neurones. Les quatre membres du groupe nous livrent leur vision des choses, leur vision de la société française à travers des thèmes divers, des phases et un flot qui restent authentiques et fidèles à l’éthique du hip-hop comme on l’aime. On y retrouve des influences marseillaise comme IAM et Psy 4 qui font la puissance de ce son azuréen. Avec des textes à sens unique et sans équivoque, traversez le voile pour un tour d’horizon qui vous ouvrira les yeux. Comme l’a chanté un jour IAM, voilà « un bon son brut pour les truands » qui fait plaisir à écouter. ✍ Ugo Vignal ★★★ Mail : exp06800@hotmail.com. Web : www.explicit-rap.net. JAGDISH & KREOL KONEXYON Segatitude (Micmac) Jagdish pratique un nomadisme musical et culturel depuis les années 80, portedrapeau de la scène ragga marseillaise et occitane ; on se souvient de lui comme un membre fondateur du Massilia Soud System toujours prêt à prendre le micro, ou encore comme républicain éclairé sur la compilation Marseille reggae allstars. Depuis, comme un marin qui a fait le tour du monde (ou du Vieux Port), Jagdish est revenu chez lui, dans l’Océan Indien, du côté de l’Ile Maurice en passant par Mada et les Seychelles, plus riche de ses multiples rencontres. Avec son groupe Kreol Konexyon et l’asso Micmac qui le cajole, on sent bien que cet « Ex-Ilê « a aujourd’hui trouvé sa place. Seggatitude est son deuxième album avec cette formation colorée qui a dans ses gènes et son parcours l’immense diversité culturelle propre à l’Océan Indien, les rythmes hyper syncopés typiques et le verbe créole mauricien, cette langue ici méconnue qui vous prend par l’épaule et vous entraîne avec une douceur toujours bienveillante. Grâce à un universalisme savamment distillé pour ne pas remettre en cause l’authenticité, cet album très réussi nous raconte toutes les histoires de cette partie du monde qui deviennent ici nos histoires. Jagdish sait aussi encourager la cohésion et le lien entre les cultures avec un accordéon très présent et un appel à l’héritage des grands chanteurs français. Kreol Konexyon est également un groupe à découvrir sur scène où le métier et la gentillesse de ce collectif prennent corps pour une musique populaire au plus beau sens du terme. ✍ Emmanuel Truchet ★★★★ ✉ Micmac - 35 rue Sibié 13001 Marseille. Mail : kreolkonexyon@laposte.net. Web : www.myspace.com/kreolkonexyon. ✆ 04 91 55 00 07. EON Unscared (La Fissure Prod./Innercore Prod.) Element Of Noise est un groupe toulonnais de brutal metal core. Après une démo sortie en 2001, un maxi en 2004 (Brutal awekening) et une centaine de dates à travers la France et la Suisse, les 5 musiciens d’EON sortent leur premier album : Unscared. Ce groupe influencé par Slayer, Machine Head, Hatebreed ou encore Iron Maiden nous offre avec cet album un mix des genres toujours bien rodé. Aucun répit lors de l’enchaînement des 13 titres de l’album, tous d’une violence extrême, tout en conservant une certaine mélodie et un aspect technique qui en ravira plus d’un. Un combo basse/batterie qui fait l’effet d’un tank, des guitares saturées dans tous les sens et une voix parfois claire, éraillée et quelques fois a la limite du death metal. Unscared est un album efficace qui devrait faire du bruit dans le monde du metal français. Il bénéficie en plus d’une production absolument énorme et d’un travail assez élaboré pour la pochette. EON est un groupe sur lequel il faudra compter à l’avenir, car il s’inscrit dans la lignée des groupes de metal français tels que Gojira, Dagoba, Eths pour ne citer qu’eux. ✍ Jérôme Molinier ★★★★ ✉ La Fissure Prod’- 401 chemin des Plantades 83130 La Garde. ✆ 04 94 03 73 05.
zoom KIM CAO Personnage captivant tant artistiquement qu’humainement, Kim Cao est un jeune niçois de 28 ans à l’univers féru de diversité culturelle. Passionné de musique depuis son plus jeune âge, il s’imprègne de toutes sortes de mélodies allant des Beatles, à Stan Getz en passant par Bob Marley et bien d’autres. Il y a encore un an, l’auteur de Plug me in peaufinait ses compositions sur son ordinateur jusqu’à ce qu’il décide de les maquetter. Peu de temps après, il rencontre son manager et l’aventure prendra forme. Grâce à son expérience incorporant plusieurs groupes, tremplins et de nombreux concerts, Kim Cao commence à faire résonner sa voix dans la région. Kim Cao évoque ses débuts de musicien comme une véritable vocation. Très vite il touche à plusieurs instruments, comme le piano et le saxophone, avant de se concentrer sur la guitare qui l’accompagne notamment à chacun de ses shows. Kim Cao n’a jamais été amateur des conservatoires ou de cours à proprement parler. « Je suis autodidacte », dit-il. Auteur-compositeur-interprète, son savoir-faire lui permet de signer tous ses textes, musiques et arrangements luimême. Sa réponse quant à ses influences musicales devient alors claire : « Bien sûr que l’on s’inspire des plus grands, mais être artiste c’est surtout réinventer, accorder les rythmes et mélodies déjà existants pour créer un concept nouveau ». Quand Kim Cao parle d’inspiration, il évoque souvent la notion de profondeur. Pour lui, « l’artiste crée à partir d’un fond ». Selon lui, les idées sont ancrées en nous. « Notre vécu est là, on évolue avec, on s’en accommode et on s’en inspire ». L’intériorité est donc un concept fondamental pour un artiste, peu importe la discipline tant qu’il réalise ses ambitions avec « intégrité », insiste Kim. Il faut être honnête avec soi-même, avec les autres, et avec la musique. Cet état d’esprit caractérise bien le jeune homme, qui revendique vivre intensément ses émotions à travers la musique. Les chansons de cet opus ont d’ailleurs été écrites de cette façon, c'est-à-dire écrites comme une mise à nu. On y ressent complètement l’intimité du jeune homme comme dans le très beau morceau Dans tes bras, où il décrit sa vision de l’amour de manière générale si bien qu’elle nous touche instantanément. Photo Yona Yacoub Le contraste musical Le chanteur aborde plusieurs thèmes dans cette optique de sincérité. Ainsi lorsqu’il répond à la question lui demandant de définir sa musique en un seul mot, Kim Cao choisit le « contraste «. Il faut dire que l’artiste est effectivement un concentré de diversité, premièrement parce qu’il est né d’un métissage franco-vietnamien. Il cultive ainsi beaucoup cet héritage culturel et considère sa musique comme un répertoire totalement éclectique. « Je ne veux pas être limité, me cantonner dans un style ». Ce premier opus offre donc un savant mélange de groove et de styles à chaque chanson entre poprock, soul, reggae et acoustique. Les langues constituent également une dimension supplémentaire à la représentation du contraste. « La langue française a un vocabulaire très riche, à tel point qu’elle est toujours à double, voire à triple sens ». Il explique ensuite que l’anglais est différent à exploiter, car il s’agit plus de jouer sur la musicalité des mots et moins sur leur signification. Une distinction entre deux langues qui lui permet d’exprimer ses émotions plus ou moins facilement. La musique de Kim Cao se reflète de tempos autant que de silences, qui sont à ses yeux essentiels à la musicalité. La pochette du disque est elle aussi le résultat d’un contraste auquel il songeait depuis longtemps, entre un fond blanc neutre silencieux et un premier plan qui met en scène le musicien qu’on s’apprête à brancher à la musique. Cette entrevue s’est conclue sur une conception intéressante de Kim Cao par rapport à l’artiste : « Il faut savoir trouver le juste milieu de confiance. Être artiste c’est avant tout avoir des failles et des acquis, le tout, c’est de s’en servir avec intégrité ». ✍ Cécilia N’zaou Plug me in (autoproduit). En concert les 10 et 24/05 au Manolan’s – Vieux Nice (06), les 12 et 28/05 au Manolan’s (port) – Nice (06), le 26/06 aux Nuits Carrées – Antibes, et le 28/06 à la Fête du Château – Nice (06).



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :