Nouvelle-vague n°140 mai 2008
Nouvelle-vague n°140 mai 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°140 de mai 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : La Plage

  • Format : (209 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 7,1 Mo

  • Dans ce numéro : Dionysos.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
#140 : NOUVELLES : : 13 : Milonga annonce la tenue d'une nouvelle édition de son tremplin. A compter de début mai, les inscriptions se feront entièrement via le Web avec un site permettant de créer un profil et d'y déposer des morceaux. Ouvert à tous les styles, le tremplin se déclinera de nouveau en 3 étapes, avec des sélections locales et régionales, avant la finale nationale prévue pour le 07/11 à la Cigale à Paris. Web : www.tremplin-milonga.com. : 06 : Le festival Rythm'in Blaise n'aura pas lieu cette année. L'équipe organisatrice annonce son annulation, alors que la programmation prévue laissait entrevoir un nouveau succès, avec la venue notamment de Richard Galliano ou encore de Celtic Legends. Mais la défection de sponsors et les démissions d'une partie du bureau de l'association ont eu raison de cette édition. ✉ Association Rythm’in Blaise - 1, rue des Oliviers 06670 St Blaise. Web : www.ryhtminblaise.com. Mail : contact@rythminblaise.com. : 13 : L'AGESCA/Pôle Info Musique organise quatre journées de formation pour mieux comprendre le secteur de la musique et les enjeux de l'autoproduction. Du 16 au 23 mai, quatre modules (Organisation concert/festival, management, booking, le disque : contexte et enjeux) seront dispensés en compagnie d'intervenants, sur inscription, dans les locaux de l'Espace Musique de Marseille. ✆ 04 91 08 85 35. Mail : contact@agesca.org. THE H.O.S.T. The H.O.S.T est un trio rock marseillais. Après cinq années passées à écumer les petites salles, ils se sont enfin décidés à sortir un premier minialbum intitulé Burning altamont. Sans complexe. Jullien n'est pas du genre à y aller par quatre chemins. Lorsqu'on lui demande de nous décrire sa musique, le leader de The H.O.S.T. ne voit pas d'utilité à s'embarquer dans un discours interminable. Il répond : « rock » — même pas une phrase. Une seule syllabe, à peine un mot… Il dit « rock » comme il prononcerait une sentence, en le laissant raisonner dans nos esprits. Pas de doute : The H.O.S.T. déclare la guerre à notre système auditif. Au front, on retrouve trois marseillais. Thomas Campion martyrise sa batterie avec fureur, Vinzo Fraschina fait gronder sa basse et Jullien Arniaud, le véritable stratège de ce trio armé, s'occupe de tout le reste. Ce dernier joue de la six-cordes dans un registre ultra caféïné et habille certaines séquences de quelques notes au clavier. Audelà, il écrit les paroles en anglais puis il chante ses textes. Sa voix est fraîche, et l'on s'étonne qu'il ne soit la voix du groupe que « par défaut «. Il nous raconte brièvement l'histoire de la bande depuis sa formation, en 2003 : « À la base, on était trois, puis on a recruté notre bassiste en 2004. Je jouais de la guitare et on avait un chanteur avec qui je formais un duo vocal, en quelque sorte. Mais bon, je ne chantais que dix pour cent du temps… L'an dernier, le chanteur a dû partir, donc j'ai pris le chant ». Passé par Toulouse, Lyon ou Marseille, The H.O.S.T. dispose d'une bonne expérience scénique. Aujourd'hui, c'est une formation solide qui sort Burning altamont, un premier essai… transformé ! Une énergie débordante Alors, on écoute… Comment définir le son du groupe ? Un mot, un seul. C'est « rock » ! And it rolls… Riffs qui griffent et solos de dingos sont au programme de Burning altamont. Les six chansons sont aussi efficaces les unes que les autres. En vingt minutes toutes rondes, Juju, Toto et Vinny arrivent à nous emballer. Au départ, on se dit que vingt minutes c'est court pour convaincre, mais pas d'inquiétude : il y a de quoi s'occuper ! Ça percute avec un son très nineties, et très propre. Le mixage réalisé par Terje Refsnes est impeccable. Les chansons sont expéditives, brûlantes. Hey you, la bien nommée, interpelle l'auditeur. Ce titre est un modèle en terme d'efficacité, un régal dans ce troisième millénaire où le rock instantané ne court plus vraiment les rues. Delta est un morceau qui pulse, et même si les rimes sont « limites «, les lyrics restent remarquables. Jugez plutôt : « l'll find a way girl/to your little hole girl ». Vous l'avez dit, c'est éclatant ! Enfin, The rain, une ballade douce et dure à la fois, dévoile un brin de tendresse dans la personnalité du groupe, mais certainement pas dans ses fondations. The H.O.S.T. joue une musique péchue selon des recettes qui ne peuvent pas donner de mauvais plats. Le trio surfe avec assurance sur les héritages de PearlJam et de Silverchair. Ils sont jeunes et ils ont faim de sensations live. Un dernier mot de Jullien-qui-n'y-vapas-par-quatre-chemins : « Dites à ceux qui ne nous connaissent pas de venir à nos concerts ! ». Est-ce assez clair ? ✍ Jean-Philippe Blanchard Nouvel album Burning altamont (autoproduit) ✉ The H.O.S.T - c/o Arniaud - 10/12 boulevard Fellen 13016 Marseille. Mail : thehost@hotmail.fr. Web : www.myspace.com/thehost1. ✆ 06 22 04 36 20. En concert le 23/05 au Cent Fa Sons - Aix en Provence (13).
ARPENTEUR Maxi (autoproduit) Le trio varois Arpenteur, créé en 2004 et composé de Mademoiselle Faust (basse et chœur), Mr Seb (batterie et chœur) et Docteur Pi (chant et guitare) revient sur le devant de la scène avec un nouveau maxi autoproduit. L'univers onirique et fantaisiste d'Arpenteur se dévoile tout au long de ces 4 titres orientés rock, folk et électro. Les textes sont soignés et engagés sur des mélodies colorées, invitant l'auditeur à faire un voyage dans un univers féerique et étrange à la fois, toujours accueillant. Le monde d'Arpenteur est aussi à découvrir sur scène. ✍ Benjamin Brégeaut ★★★ ✉ Mail : associationarpenteur@yahoo.fr. Web : www.myspace.com/arpenteur. ✆ 06 61 37 32 07. Leïdo (autoproduit) Allez savoir pourquoi, la Côte d'Azur est une région où les groupes de reggae sont pléthores ! Comment l'expliquer ? Je ne sais pas : peut-être que notre soleil incite les artistes à lorgner vers la Jamaïque ? Malheureusement, nous avons plus de quantité que de qualité. Je propose donc de faire un nettoyage par le vide et de ne garder qu'un seul groupe, le meilleur bien sûr : Leïdo. Pourquoi lui me direz vous. Tout simplement car il est plus original que les autres, le seul thème abordé pour une fois n'est pas Babylone. Les arrières sons dub ralentissent le tempo et apportent de l'air frais, les morceaux sont longs environ 5 minutes, leur donnant le temps de vivre et nous de rentrer pleinement dedans, le chant est parfait. Bref c'est un must. En fermant les yeux on s'imagine une nuit d'été sur une plage de sable fin, accompagné d'une belle métisse, les cheveux au vent, légèrement ivre, dansant lentement d'un pied sur l'autre en écoutant un jeune guitariste jouer de belles mélodies teintées d'été. Le bonheur quoi ! ✍ Simon Pégurier ★★★★ Web : http://www.myspace.com/leidomusik. : NOUVELLES : : 84 : Le Lubéron Jazz Festival en difficulté. Selon l’association organisatrice Kiosque, la subvention allouée au festival (16200 euros en 2007) aurait été purement et simplement supprimée par la DRAC (Direction des Affaires Culturellles Régionales) PACA, et ce trois semaines avant le début de l’événement... La 18 ème édition du festival, entamée le 24 avril dernier, a néanmoins été maintenue. ✉ Association Kiosque - BP 30014 - 84401 Apt cedex. ✆ 04.90.74.55.98. Mail : contact@jazzluberon.net. Web : www.jazzluberon.net. : AILLEURS : D'après le CNV (Centre national de la chanson, des variétés, et du jazz), ce début d'année est marqué par « une floraison de nouveaux lieux » de diffusion musicale. Le terme est sans doute un peu fort, mais on notera néanmoins l'ouverture de plusieurs salles, à l'image de la SMAC (Scène de Musiques Actuelles) Le Fil à St Etienne (1200 + 250 places), le 6par4 à Laval (110 places assises, 330 debout), ou encore le centre musical Barbara/Fleury Goutte d'Or à Paris, géré par l'école Atla. Amadou Baldé Loumbara (autoproduit) Amadou Baldé est né en Haute Casamance au Sénégal, avant d'arriver en France à Bordeaux pour y débuter une carrière musicale avec un premier groupe, Le Fouladou. Comme sa vie, son nouvel album Loumbara témoigne d'un parcours qui mixe les références, entre folk, jazz rock et Sinsa, musique traditionnelle Peul. La richesse musicale est bien présente et la production soignée, tout en évitant un son artificiel qui menace toujours les musiques traditionnelles occidentalisées. Au lieu de cela, c'est l'authenticité et l'expérience de l'artiste qui transparaît ici. Amadou Baldé a su retenir le meilleur de chaque monde, un bon album et de quoi patienter avant de le voir sur scène. ✍ Emmanuel Truchet ★★★ ✉Amadou Baldé - 9 cours de la République - 84240 La Bastide des Jourdans. Mail : amadou_balde@hotmail.fr. Web : www.myspace.com/amadoubald. Pense-Bête La folie et le pain d'épices C'est en 2006, aux abords de Marseille, que né Pense-Bête, trio musical sans prétention, à base d'accordéon, contrebasse et guitare sèche. Objectif proclamé : « l'envie d'explorer la chanson française de manière épurée ». Tout un programme. Seulement voilà, c'est qu'ils ne sont pas les seuls sur le marché de la chansonnette française accordéonisante… La Tordue, les Ogres, les Têtes Raides, la Rue Kétanou, l'Air de Rien… à priori, même combat. Textes simples et mélodies enlevées. Alors première écoute, premier titre, réflexe : « c'est du déjà entendu, non ? ». Et pourtant… sans trop savoir pourquoi, le CD tourne encore une demi-heure plus tard. On se surprend à tapoter du pied, à se balancer nonchalamment de droite à gauche… Tiens ! Un sourire au coin des lèvres pour Moche, touchant témoignage d'opprimés de la beauté. Et puis, une autre et une autre… Sur La polka et son swing version russe, il devient difficile de rester assis… Sans trop en faire, le charme Pense-Bête opère. Entre bal musette et sonorités manouches, rien de nouveau ? Et alors ! Fin du disque, et si on s'le r'mettait ? ✍ Aurélie Selvi ★★★ ✉ Groupe Pense-Bête - Jacques Andrieu - Rue des Remparts 84800 Lagnes. Mail : pensebetegroupe@free.fr. ✆ 06.16.32.17.77. Web : www.pensebete.fr. : 13 : L'ADCOMEAM est une association dont l'objectif prioritaire est l'insertion des publics jeunes issus des quartiers défavorisés de Marseille, via des actions de formation à l'expression et à la création musicale. Après accord du CSA, la structure annonce la création de Radio Culture Outre Mer (97.6 FM) sur Marseille. Une radio de proximité avec informations locales, programmes éducatifs et socioculturels, et musiques du Monde. ✉ ADCOMEAM - Centre Commercial Les Flamants - Av. Georges Braque 13014 Marseille. ✆ 04 91 67 20 20. Mail : adcomeam@free.fr. : 83 : Le Mas des Escaravatiers s’apprête de nouveau à faire parler de lui. Lieu d’accueil unique, le jardin du mas provençal situé au milieu des vignes, recevra une nouvelle vague de festivaliers du 31/05 au 16/08. Une saison qui risque bien de faire une fois de plus des émules, avec dans le désordre Sanseverino, Thomas Dutronc, Benjamin Biolay, Ours, The Do, High Tone..., une large part réservée à la scène régionale (Ben Mazué, Lo Cor de la Plana...), mais aussi du théâtre, des recitals de poésie, des expos, etc. ✉ Le Mas - 514, chemin de Saint-Tropez 83 480 Puget sur Argens. ✆ 04 94 81 56 83. Mail : info@lemas-concert.com. Web : www.lemas-concert.com.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :